logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Laurent Pinoteau

IDESIA Crédits

Laurent Pinoteau

Franchisé IDESIA Crédits à Angers

Franchise IDESIA Crédits

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2003
  • - Date de lancement de la franchise : 2011
  • - Nombre d’implantations : 19
Créer une surveillance par email

Interview de Laurent Pinoteau

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Laurent Pinoteau a récemment choisi de monter son entreprise avec le réseau IDESIA à Angers. Pour Toute la Franchise, il revient aujourd’hui sur cette décision et dresse un premier bilan de son démarrage aux côtés de la franchise de courtage.
 

Toute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

laurent pinoteau, franchisé IDESIA à angersLaurent Pinoteau : Après avoir suivi une formation bac + 4 en gestion-finance, j’ai travaillé pendant 10 ans dans l’assurance. Par la suite, j’ai créé un commerce de centre-ville que j’ai développé pendant une autre dizaine d’années.

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

L.P. : Pour bénéficier de l’expérience du franchiseur et de celle de son réseau, pour gagner du temps et éviter des erreurs coûteuses. J’ai bien sur comparé IDESIA avec d’autres réseaux en regroupement de crédits ou de courtage en crédits pour choisir celui qui me convenait le mieux

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

L.P. : Je n’étais pas étranger au courtage financier, de par ma formation universitaire en finance banque et mon expérience des produits financiers dans l’assurance.
Après une parenthèse de 12 ans, j’ai décidé de revenir dans le secteur du service financier, plus porteur économiquement et moins risqué que la gestion d’un magasin avec la gestion d’un stock et un bail commercial.

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?

L.P. : IDESIA, et c’est une des raisons qui ont motivées mon choix, m’a offert un accompagnement complet et s’est montré attentif à mes demandes.
En plus des divers entretiens habituels, j’ai profité d’un « parcours découvertes» de 2 jours en immersion au sein du réseau pour découvrir le métier et la philosophie d’IDESIA.
J’ai pu m’entretenir longuement avec les franchisés de mon choix.
Ma décision prise, IDESIA m’a proposé de participer à 2 semaines de formation théorique au siège et 2 autres semaines de formation terrain au sein de l’unité pilote.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

L.P. : Oui ! J’ai vraiment apprécié de pouvoir mettre en pratique la théorie en étant confronté aux questions et problématiques rencontrées quotidiennement par les autres franchisés, avec les clients, les prescripteurs ou lors du montage des dossiers. On se sent plus serein dans nos premiers rendez-vous personnels.

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé?

L.P. : Sans aucun souci. Je les ai même trouvés très disponibles, à l’écoute de mes besoins et prêt à s’y adapter.

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

L.P. : Je n’ai pas encore réellement de recul, mais je les ai trouvés disponibles lors de ma démarche d’informations pour le choix du réseau, prompts à répondre à mes questions et à me prodiguer des conseils.
Nous avons eu une convention en décembre et l’ambiance très conviviale et constructive n’a fait que conforter ma première opinion.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

L.P. : C’est bien trop tôt pour répondre à cette question. Il y a toujours un temps d’inertie pour développer un réseau de prescripteurs et concrétiser les premiers dossiers.
Cette période est bien sûr prévue dans le budget prévisionnel et le BFR de la 1ère année.
Mais si je dois tirer un bilan, il est plutôt satisfaisant.

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?

L.P. : Je n’ai pas la prétention de réinventer le concept. IDESIA est aujourd’hui fort d’une expérience de plus de 10 ans je m’attache à suivre les conseils qui me sont donnés et qui ont fait leurs preuves.
Notre objectif est de développer un réseau de prescripteurs avec lesquels nous avons un partenariat fidèle basé sur la confiance, l’engagement et la qualité du travail de chacun.

TLF : Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

L.P. : Sans aucun doute. Le marché est très concurrentiel. Pouvoir s’appuyer sur un réseau reconnu par les partenaires, qui a une réelle expérience du marché et de la création d’antennes franchisées est un atout indéniable. Avoir la possibilité de démarrer son activité en home office offre en plus une souplesse et une tranquillité financière très appréciable.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchisé corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

L.P. : Oui ! La présentation de marché et des difficultés du métier se sont avérées exactes. Le prévisionnel est cohérant par rapports aux éléments transmis par les autres réseaux et corroboré par les franchisés existants.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?

L.P. : En théorie oui, mais dans les faits, il me manquerait toutes les informations commerciales remontant du réseau et permettant de s’adapter à l’évolution du marché. La partie backoffice et relations avec les partenaires financiers est difficilement gérable seul.
Pouvoir s’appuyer sur l’expérience ainsi que sur le relationnel de Frédy LOUIS et de son équipe permet de nous consacrer essentiellement à notre relation avec les prescripteurs et les clients. Nous gagnons en capacité d’investissement humain.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

L.P. : Sans aucune réserve. Ils font jusqu’à présent un sans-faute.
J’ai trouvé chez IDESIA beaucoup de professionnalisme, d’implication et d’écoute. On a vraiment le sentiment d’intégrer une équipe, presque une famille.

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?

L.P. : Bien sûr, contacter les franchisés en place, pour valider les informations données par le franchiseur.
Ne pas hésiter non plus à s’intéresser à d’autres réseaux, pour pouvoir prendre un peu de recul et comparer toutes les données. Ainsi par exemple ,

  • Si vous démarrez votre activité, un réseau qui s’est développé en croissance externe ne vous apportera pas l’expérience de la création
  • Créer une activité avec des bureaux ou avec une vitrine peut avoir un intérêt commercial, mais engendre surtout un accroissement des frais fixes par rapport à du home office.

Il faut bien tout prendre en compte !

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU IDESIA Crédits

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Voir tous les interviews

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top