logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

NOOÏ

Eric SENET

Co-dirigeant du réseau de franchises NOOÏ

Franchise NOOÏ

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2004
  • - Date de lancement de la franchise : 2007
  • - Nombre d’implantations : 50
Créer une surveillance par email

Interview de Eric SENET

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
L’enseigne de restauration rapide dédiée à la vente de pâtes vient de vivre une année 2009 réussie avec l’ouverture de nombreux points de vente, et compte bien poursuivre en 2010 son développement déjà bien avancé. Nooï multiplie ainsi les projets tout en affichant une volonté de s’étendre sans précipitation. Eric Senet, co-dirigeant du réseau avec Franck Riehm, nous parle de Nooï et de ses perspectives.

Toute la franchise : Où en est Nooï dans son développement ?
Eric SENET : Nooï représente aujourd’hui un réseau de 52 points de vente ce qui à nos yeux traduit un bon rythme de développement car l’enseigne n’a été créée qu’en 2006. Nous souhaitons par ailleurs ouvrir 30 nouveaux restaurants en 2010.

T.L.F : À quoi devez-vous ce développement si rapide ?
E.S. : À mon sens, Nooï dispose d’un atout majeur qui n’est autre que le groupe Flam’s qui rassemble Flam’s, Nooï et le dernier-né Wazawok. Les franchisés peuvent ainsi bénéficier d’un véritable appui aussi bien quantitatif que qualitatif grâce à une entité structurée. Nous avons par exemple un chef de produit, un chef des achats ou encore un chef informatique, et le fait d’avoir une équipe solide permise par l’existence d’un tel groupe est une vraie force qui attire d’autant plus les bons candidats.

Et c’est sans parler des banques qui sont pour leur part très confiantes pour accorder les prêts. Le modèle de groupe permet enfin de diviser les coûts, par exemple en ce qui concerne la communication, et donc d’utiliser l’argent économisé à d’autres postes.


T.L.F : Envisagez-vous un développement à l’international ?
E.S. : Oui nous y songeons mais les choses ne sont pas encore bien définies, même si nous visons une présence internationale forte d’ici 5 ans. Le groupe Flam’s devrait également développer une à deux nouvelles enseignes.

T.L.F : Y-a-t-il des zones prioritaires où vous souhaiteriez implanter Nooï ?
E.S. : Absolument pas. Toutes nos ouvertures se font en fonction des opportunités. Je pense par exemple à Bordeaux où le même franchisé détient 4 points de vente. Après avoir ouvert les premiers restaurants bordelais, d’autres implantations ont suivi dans la région car les clients ont intégré Nooï dans leur paysage. Nous sommes ainsi désormais très bien représentés dans le quart Sud Ouest avec ces 4 points de vente à Bordeaux et les 2 autres dans l’agglomération, mais le réseau est également implanté à Périgueux avec 2 restaurants dans le centre-ville et en périphérie, Brive-la-Gaillarde, Bayonne, Tarbes ou encore Pau. Ces exemples attestent par ailleurs de notre intérêt pour les villes moyennes dès lors qu’il y a du potentiel. Les candidats à la franchise ne doivent donc pas hésiter à nous faire part de leur projet car nous ne nous cantonnons pas aux grandes métropoles.

T.L.F : Comment l’enseigne accompagne-t-elle ses franchisés en ce qui concerne le local ou l’étude de marché par exemple ?
E.S. : Notre souhait est avant tout d’apporter notre soutien mais sans déresponsabiliser. C'est-à-dire que  contrairement à certains enseignes, nous ne recherchons pas le local en amont car nous estimons que le franchisé doit s’investir et se sentir totalement impliqué dès cette étape. Nous donnons donc notre avis sur les emplacements que nos franchisés nous soumettent en justifiant notre point de vue pour les aider à avancer : pourquoi n’est-ce pas un bon choix, vers quoi s’orienter à la place… etc.
Il en va de même pour l’étude de marché et le business plan : nous fournissons des outils comme par exemple les résultats des points de vente environnants  pour que les franchisés disposent d’une base de réflexion mais c’est à eux de faire leur propre analyse. C’est une politique qui selon nous va totalement dans l’intérêt des franchisés car cela leur permet d’être des entrepreneurs à part entière.


T.L.F : Et la formation ?
E.S. : Notre formation se découpe en 3 phases : une formation théorique de 3 jours au siège à Strasbourg pour appréhender tous les aspects de l’activité comme par exemple la législation sociale, la traçabilité des produits ou encore la gestion des commandes,  suivie d’une semaine de formation dans un point de vente situé généralement dans la région du nouveau restaurant, et nous apportons enfin un accompagnement d’une semaine pendant l’ouverture avec la présence sur le site d’un des 3 animateurs réseau. Un suivi est également mis en place sur la base d’une visite en moyenne toutes les 6 semaines afin d’épauler le franchisé.

T.L.F : Quels profils recherchez-vous pour le développement de Nooï ?
E.S. : Nous n’avons pas de profil type. Les franchisés Nooï sont issus de secteurs d’activité complètement différents : nous comptons par exemple parmi nous un ancien vendeur itinérant ainsi qu’un franchisé qui détenait auparavant des magasins de location vidéo. En somme, nous ne recherchons pas spécialement des cadres car ce qui importe avant tout c’est la motivation, l’envie. Nous voulons également de véritables commerçants qui aiment les clients c'est-à-dire dans le cas de Nooï les jeunes.
Nous attachons enfin beaucoup d’importance à la générosité et au contact. Le candidat doit partager les valeurs de l’enseigne qui sont la proximité et la qualité : un client à qui il manque 5 centimes ne doit pas repartir sans son repas. Notre choix ne se limite ainsi donc pas aux seules compétences professionnelles car nous accordons une grande place aux valeurs humaines. Se cantonner à un profil particulier serait à mon sens et à celui de Franck Riehm une grossière erreur.


T.L.F : Quel est le petit plus qui suscite votre intérêt chez un candidat ?
E.S. : J’affectionne tout particulièrement les profils faisant preuve d’une véritable carrure de chef d’entreprise. Le candidat idéal est également capable de prendre des initiatives mais en se souciant toujours du réseau : être une force de proposition sans jamais faire cavalier seul est la meilleure formule.

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise.com et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.com

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU NOOÏ

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Patrick Baraud

Interview publié le 22/03/2010

Interview de Eric SENET

Interview publié le 11/10/2009

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top