logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette

La franchise participative

Tour d’horizon des modalités de la franchise participative

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Vous voulez devenir franchisé mais vous avez peur de ne pas avoir les fonds nécessaires ? Envisagez la franchise participative ! Mais à quoi correspond vraiment ce type de contrat particulier ? Petit tour d’horizon des modalités de la franchise participative.

Comment fonctionne la franchise participative ?

À la différence de la franchise classique, la franchise participative fait rentrer en partie le franchisé dans le capital du franchiseur. Les parts de la franchise sont donc réparties entre le franchisé et le franchiseur.

En général, l’enseigne ne possède pas plus de 40% du capital de la franchise. Mais le franchisé et le franchiseur sont tout de même plus étroitement liés et le franchiseur est un peu moins indépendant. Le franchiseur contrôle davantage la franchise, mais il s’agit d’une solution particulièrement attractive pour les entrepreneurs qui envisagent d’ouvrir une franchise mais qui n’ont pas forcément l’apport nécessaire.

En effet, la franchise est de cette manière financée par le franchiseur, limitant par la même occasion les risques pour le franchisé. La franchise participative est une pratique courante dans la grande distribution, mais elle se développe aussi dans  d’autres secteurs grâce aux avantages mutuels que peuvent en tirer le franchiseur et le franchisé.

Pourquoi les franchiseurs pratiquent la franchise participative ?

Certaines enseignes choisissent la franchise participative comme véritable stratégie pour développer leur réseau. D’ailleurs, chez quelques franchiseurs, elle est pratiquée de manière systématique. C’est de cette façon que certaines enseignes ont trouvé le moyen de garder un contrôle total sur leur réseau et sur toutes les franchises. Dans le cadre d’une franchise participative, les franchiseurs possèdent plus de droits. Ils peuvent par exemple refuser que vous revendiez votre franchise. Dans tous les cas, il est important de bien vérifier dans le contrat quels sont les droits de chacun. Plus le contrat sera précis, plus la relation entre le franchiseur et le franchisé aura des chances d’être saine. Mais en plus de ces droits souvent accrus, l’intérêt principal de la franchise participative pour les franchiseurs réside dans les emplacements. Ainsi, si vous ouvrez une franchise sur un emplacement particulièrement stratégique, le franchiseur est sûr qu’il conservera cette place de choix, même lorsque votre contrat sera terminé. Le modèle de la franchise participative est d’ailleurs très développé dans les secteurs très concurrentiels puisque les groupes souhaitent préserver et pérenniser leur réseau.

Alors que certaines enseignes pratiquent la franchise participative systématiquement dans leur propre intérêt, d’autres ne l’utilisent que ponctuellement pour donner un coup de pouce à un futur franchisé. En effet, les franchiseurs reçoivent parfois de très bonnes candidatures et repèrent du potentiel chez certains entrepreneurs. Mais ces derniers n’ont pas toujours assez de ressources financières pour bien démarrer. Et pour éviter de perdre ces bons éléments et de les voir s’en aller vers la concurrence, des franchiseurs décident de mettre en place une franchise participative. Chacun y trouve alors son compte : un franchisé intéressant pour le franchiseur, et une aide au lancement pour le franchisé peu fortuné.

Quels sont les avantages pour les franchisés ?

Comme vous avez pu le voir, dans certains cas, la franchise participative est plutôt intéressante pour les franchiseurs. Mais si ce type de contrat n’avait d’intérêt que pour eux, il y aurait peu de chances qu’il fonctionne. Or, la franchise participative tend à se développer de plus en plus puisqu’elle intéresse grand nombre de futurs franchisés.

Vous rêvez de quitter votre entreprise et d’ouvrir la vôtre ? Plus de patron, une affaire qui vous rapporte 10 fois votre salaire actuel, du succès à n’en plus finir… On redescend 2 minutes sur terre et on se pose LA question fatidique qui pourrait vite vous faire déchanter : ai-je suffisamment de ressources financières pour ouvrir une franchise ? Vous avez épluché vos comptes, vous avez pris rendez-vous dans toutes les banques et la réponse à cette question reste toujours « non » ?

Vous avez surement vu tous vos rêves s’envoler. Et pourtant, la franchise participative pourrait bien vous rassurer dans vos ambitions. Et oui, dans ce type de contrat, ce ne sont pas que vos fonds qui financent le point de vente, mais aussi ceux du franchiseur. La franchise participative est donc idéale pour ceux qui ont envie de se lancer sans pour autant être fortuné. Et puis, même quand on a de l’argent, on n’a pas forcément envie de le mettre en jeu et de le perdre. Même si le modèle de la franchise a plutôt fait ses preuves, les risques existent toujours, comme dans n’importe quelle entreprise.

En plus, quand on sort d’un poste de salarié, on peut avoir peur de ce qui nous attend dans le monde de l’entreprenariat et de la gestion d’entreprise. Et bien avec la franchise participative, les risques sont partagés. Et puisque la franchise appartient aussi au franchiseur, autant vous dire qu’il ne s’amusera pas à perdre l’argent qu’il y a investit, même si finalement, cela ne représente qu’une petite partie de son capital. Encore plus que dans le cadre d’une franchise classique, le franchiseur sera là pour vous épauler et vous aider à avancer. Enfin, en vous lançant dans une franchise participative, vous pourriez bien obtenir votre crédit plus facilement. En effet, voyant que le franchiseur a lui-même décidé de vous financer en partie, les banques sont plus rassurées.

Le rachat des parts de la franchise participative

En principe, une franchise participative ne s’étale pas dans le temps et bien parfois, le franchiseur est même soucieux de récupérer les parts du franchisé au plus vite et par la même occasion le point de vente. Mais bien évidement, chaque enseigne fonctionne différemment et a ses propres objectifs. Les conditions liées au rachat des parts sont alors stipulées dans le contrat de franchise participative. Quand vous voudrez vendre votre franchise, il est possible que le franchiseur veuille être prioritaire pour le rachat de vos parts.Cela n’a peut-être pour vous pas d’importance, mais il est tout de même bien de le savoir. D’autres conditions liées au rachat de vos parts pourraient quant à elles vous dissuader de signer. Pour ne pas avoir de mauvaise surprise, analysez donc le tout scrupuleusement. Certains contrats de franchise participative sont effectués au cas par cas, et les modalités peuvent donc être différentes d’une franchise à l’autre. Et si vous avez la chance de rentrer en contact avec un franchiseur qui a vraiment à cœur de vous donner votre chance, vous pourrez même négocier avec lui le rachat de ses parts, afin de retomber sur un système de franchise classique.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le système de franchise participative, vous êtes à même de pouvoir vous décider pour une franchise classique ou participative. Comme vous avez pu le voir, l’intérêt principal de la franchise participative est l’investissement du franchiseur qui vous permet de vous lancer et d’être plus crédible auprès des banques. Vous manquez d’apport personnel pour ouvrir un point de vente avec une grande enseigne ? Alors pensez à la franchise participative ! Et n’oubliez pas, en ouvrant une franchise participative, vous ne vous cachez pas derrière votre franchiseur. Il s’agit tout de même de votre entreprise. Un moyen idéal de vous reconvertir et de donner un nouveau tournant à votre carrière professionnelle.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

1 commentaire

  • 30/11/2016 13:10:40 - STÉPHANE WIELBLAD

    Merci pour cet article. Avez vous des données sur la franchise quasi participative ? Par avance merci SW

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top