logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Notable éclaircie dans le ciel de l'intérim au 1er trimestre

Selon une étude publiée le 25 juin par le ministère du travail, le nombre d'intérimaires a augmenté de 2,6 % au premier trimestre 2013.

Publié le

Fin mars, selon une étude publiée le 25 juin dernier par le ministère du travail, données Dares, l'on dénombrait 522 500 salariés intérimaires en mission, soit 13 300 intérimaires de plus qu'au trimestre précédent.

Cette embellie a de quoi redonner le sourire aux professionnels du secteur qui ont connu, il faut le rappeler 6 trimestres consécutifs de baisse.

Un bon signal pour l'emploi

Le retour de l'indicateur de l'intérim dans le vert est un bon signal pour l'emploi en France. Souvent considéré comme précurseur des tendances lourdes en matière d'emploi, le redressement des chiffres de l'intérim marque le retour sinon de la croissance, du moins de la confiance des entreprises. Un bon signe donc, mais tous les observateurs le soulignent : il est encore trop tôt pour en tirer de réelles conclusions.


L'inversement de tendance ne pourra effectivement être entériné que lorsque les chiffres seront au positif sur plusieurs trimestres. Pour mémoire, tous secteurs confondus, entre fin juin 2011 et fin 2012, le secteur de l'intérim a été durement touché par la crise avec quelque 92 300 postes supprimés (soit - 15,3 %). Selon les chiffres Dares, malgré la hausse du nombre d'intérimaires du 1er trimestre 2013, pour la même période, le volume de travail temporaire en équivalent-emplois à temps plein continue de baisser (- 1,2 %).

Le nombre de contrats conclus diminue également de 0,1 %, tandis que la durée moyenne des missions se réduit de 1,3 % pour s’établir à 1,7 semaine.


Un rebond dans l'industrie

En attendant la confirmation ou l'infirmation d'un léger mieux de l'économie française, la Dares observe pour le premier trimestre 2013 un net rebond dans l'emploi intérimaire en industrie (+ 4,4 % soit + 9 500 postes). Ce rebond est d'autant plus surprenant qu'il s'inscrit dans un contexte bien noir en France, marqué par des fermetures d'usines en cascade, sanctionné par un recul continu de l'emploi industriel depuis le deuxième trimestre 2011.

Les secteurs industriels qui tirent le marché de l'intérim vers le haut sont selon la Dares, les industries de fabrication de matériels de transport et d'équipements électriques et électroniques. À la fin du 1er trimestre 2013, 224 700 intérimaires étaient employés dans le secteur de l’industrie.

Au cours du 1er trimestre, les effectifs intérimaires augmentent également de + 1,3 % (+ 1 400 postes) dans la construction après trois trimestres de baisse. À la fin du 1er trimestre 2013, la construction employait 113 000 intérimaires, lesquels représentaient 7,4 % de l’ensemble des salariés du secteur. Dans le tertiaire (+ 2 300 postes au 1er trimestre 2013) la situation d'embellie se confirme pour le deuxième trimestre consécutif.

À la fin du 1er trimestre 2013, 182 100 intérimaires étaient employés dans le secteur tertiaire.

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise ©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top