logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon-metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-carticon-arrow-right-thinicon-arrow-linkicon-alerticon-action-close

Restauration : « Les terrasses pourraient devenir le pilier de la reprise » selon The NPD Group

« Le contexte de réouverture des établissements est différent de celui de mai 2020 »

Publié le

A l’occasion de la réouverture des terrasses, première phase de déconfinement pour les restaurateurs, The NPD Group partage son analyse d’une reprise progressive du secteur de la restauration hors domicile laissant entrevoir un retour plus massif des Français en restaurants par rapport à l’été 2020.

Restauration : « Les terrasses pourraient devenir le pilier de la reprise » selon The NPD Group

Mai 2021 ne ressemble pas à mai 2020

En analysant les résultats d’un panel de 1.400 personnes interrogées chaque mois, The NPD Group dresse les perspectives de reprise du secteur de la restauration hors domicile*. La première donnée à prendre en compte est le contexte différent en mai 2021 par rapport au premier déconfinement de mai 2020. Le confinement de mars 2020 avait en effet très fortement impacté le secteur de la restauration par son caractère subit qui n’avait pas permis aux restaurateurs de se préparer. Seul un tiers des visites perdues sur la période de confinement avait été rattrapé pendant la période estivale. 

Des restaurateurs mieux préparés aux fermetures 

Selon The NPD Group, l’été 2021 sera différent de l’été 2020 pour plusieurs raisons. La première est que les restaurateurs étaient mieux préparer à la fermeture des établissements en ayant notamment adopté massivement la vente à emporter et la livraison. Cela s’est traduit par un recul en visite et en valeurs moins important que lors du premier confinement. « Le recul cumulé de novembre 2020 à mars 2021 avoisine les -47% en visites et les -56% en valeur par comparaison avec une année normale (novembre 2018 à mars 2019, par exemple) », alors que « lors du premier confinement de 2020, la RHD avait enregistré un recul net de -64% en visites et de -70% en valeur ». Ces chiffres illustrent la capacité des restaurateurs à garder un lien avec leur clientèle malgré la fermeture. 

>> Lire aussi : [Infographie] Comment la crise Covid-19 a impacté le secteur de la restauration ?

Un déconfinement progressif en plusieurs étapes 

L’autre élément important de cette reprise d’activité est son caractère progressif, avec deux phases de réouverture, le 19 mai pour les terrasses et le 9 juin pour les salles. L’instauration des jauges et la limitation du nombre de clients par table est également un frein à un retour à la normale immédiat. Ainsi, The NPD Group prévoit que si la livraison devrait « ralentir dès la levée du couvre-feu et la reprise des sorties en soirée », la vente à emporter devrait encore persister durant l’été, et ce, aussi bien en restauration rapide qu’en restauration à table. Ce contexte laisse également penser que « les terrasses pourraient devenir le pilier de la reprise, attirant plus rapidement les adultes, seuls ou en groupe ».

>> Lire aussi : Comment la vente à emporter a investi le marché de la restauration ?

Une moindre appréhension face au virus

Mais l’élément déterminant de la reprise d’activité reste évidemment l’évolution de la situation sanitaire et l’avancée de la vaccination. « Avec l’avancée de la vaccination, une certaine accoutumance et une perception du risque atténuée, la dynamique s’annonce différente pour l’été 2021 », prévoit The NPD Group. L’appréhension d’une possible contamination est moins forte qu’à l’été 2020 et des publics qui s’étaient détournés de la restauration, notamment les seniors, pourraient bien revenir massivement, d’autant plus que, selon une enquête publiée en octobre 2020 par The NPD Group, « manger au restaurant est la 2e activité qui manque le plus aux Français, après les voyages »

>> Lire aussi : [Le chiffre du mois] 73% des Français prêts à retourner au restaurant dès la réouverture

« Les résultats de 2021 dépendront de la vitesse du retour des consommateurs »

« Cette année, le contexte de réouverture des établissements est différent de celui de mai 2020, confirme Maria Bertoch, experte foodservice au sein de The NPD Group. Les longs mois de fermeture ont permis au marché de s’engager vers plus de digitalisation et de vente à emporter, et de pénétrer de nouveaux espaces de vie. Cette diversification et cette agilité vont permettre au secteur de compenser les contraintes sanitaires et la capacité d’accueil limitée, qui avaient freiné la reprise estivale en 2020. Si cette réouverture est l’objet de nouveaux enjeux, les résultats de 2021 dépendront de la vitesse du retour des consommateurs et de l’inventivité de l’offre (apéros, brunchs, menus et offres spéciales). Les consommateurs sont fin prêts, il ne reste plus qu’à les servir, à table et en terrasse ! »

>> Lire aussi : Le marché de la restauration rapide : quelles tendances pour 2020 ?


*Lire "Réouverture des terrasses et retour de la restauration assise : The NPD Group dessine les contours d’une reprise tant attendue" sur le site de The NPD Group

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,0/5 - 6 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top