logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Quels sont les atouts du corner shop : une enseigne chez une autre enseigne ?

Quels avantages pour les réseaux de développer des corners ou shops in shops ?

Publié le

Fanny Roy, avocate au sein du cabinet lyonnais Piot-Mouny & Roy, nous dévoile les buts et finalités du corner shop, magasin implanté au sein d’une autre enseigne. 

Qu’est-ce qu’un corner shop ?

Le corner shop est aujourd’hui un outil utilisé par le propriétaire d’un concept, qui n’est pas forcément encore un franchiseur, et qui peut ainsi développer son concept au sein d’un magasin d’une autre enseigne, généralement une grande surface.

Les avantages pour les deux enseignes

Les avantages pour les deux enseignes sont notamment :

  • le développement de la notoriété de la marque qui s’implante ;
  • la rentabilisation de la surface du grand magasin qui propose une offre complémentaire à ses clients.

Exemples d'enseigne en corners shops

L’exemple est le développement fulgurant de la marque Sushi Daily au sein des magasins Carrefour. Ce nouveau mode de distribution s’est aussi mis en place pour une marque déjà notoire, Darty, qui vient remplacer le rayon électroménager de certains magasins Carrefour. Casino est en train de tenter l’expérience du corner shop Cdiscount.

Quel contrat appliquer pour ouvrir un corner ?

Toutefois, la mise en œuvre de ces corners n’est pas sans difficulté. La première question est de savoir quel contrat appliquer.

Tout dépendra déjà de la maturation du concept : celui-ci est-il déjà un concept faisant l’objet de franchises ? Si tel est le cas, le contrat de franchise devra être adapté aux contraintes du grand magasin, qui lui-même consent une concession territoriale de son espace.

En revanche, en l’absence de concept formalisé par un manuel opérationnel de savoir-faire, un contrat de licence de marque pourrait être proposé par la nouvelle enseigne à ses licenciés, lesquels bénéficieront d’un concept et d’une marque, dans un espace négocié pour eux par le concédant.

Toutefois, la durée de la concession accordée par la grande surface sera une donnée clé du business plan du licencié, et par suite du contrat proposé par le détenteur de la marque. La relation tripartite, grande surface, franchiseur et franchisé nécessite donc une analyse fine des enjeux et risques de chacune des parties.

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,3/5 - 3 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top