Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Journée du chocolat le 1er octobre : les franchises pour se lancer

Journée du chocolat, marché du chocolat et les franchises de chocolaterie

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La Journée du chocolat se tient chaque année le 1er octobre un peu partout dans le monde, à l’initiative de l’Académie française du chocolat et de la confiserie. Ce produit suscite toujours plus les convoitises, pour un marché estimé à plus de 3.280 millions d’euros. Si vous aussi, vous voulez allier gourmandise et entrepreneuriat, ouvrez votre propre chocolaterie aux côtés d’un réseau en franchise.

La Journée mondiale du chocolat, pour mettre à l’honneur les petits producteurs

Il y a déjà 6 ans que la Journée du chocolat a vu le jour, sous l’impulsion de l’Académie française du chocolat et de la Confiserie. Elle fait suite à la décision de l’ICCO, l’Organisation mondiale du cacao, qui décide d’instaurer le Cocoa day en 2009 pour rendre hommage aux planteurs de cacao dans le monde.

Cette journée gourmande appelle donc à réfléchir sur les conditions de vie le plus souvent précaires des producteurs sans qui le chocolat n’existerait pas. Il serait ainsi plus de 5 millions à œuvrer chaque jour afin de fournir aux industriels du monde entier les 3 millions de tonnes de cacao nécessaires à la production de chocolat. Parmi eux, on dénombre quelque 2 millions d’enfants…

En cette Journée du chocolat, soulignons également l’urgence de revenir à une production plus écologique. 90 % des forêts de Côte d’Ivoire ont, par exemple, été sacrifiées à l’amour des consommateurs pour le chocolat. Sans parler de l’utilisation massive de pesticides et d’engrais, qui a empoisonné les sols, et de l’apparition du sida du cacao, pour lequel il n’existe aucun traitement. 500.000 hectares d’arbres vont devoir être arrachés au Ghana et en Côte d’Ivoire, où la production est en baisse, suite à une sécheresse sans précédent.

Ces deux pays, qui sont les plus grands producteurs de cacao au monde, ont déclaré en 2019 vouloir suspendre les ventes pour imposer un prix d’achat minimal. Le prix du cacao devrait donc augmenter dans les prochaines semaines et donc concomitamment, celui des tablettes de chocolat, de 30 à 40 cts.

Le marché du chocolat en France

Selon les derniers chiffres avancés par le Syndicat du Chocolat, le marché du chocolat se porte bien en France ! Il représente en effet 378.850 tonnes de produit vendues, pour un chiffre d’affaires tous circuits confondus de 3.280 euros en 2017.

Le secteur se compose de 120 entreprises, dont 90 % sont des PME, et de 100 sites de production. Il génère 300.000 emplois directs, dont plus de 15.000 en production. Nous exportons d’ailleurs 63 % de notre production, en priorité vers l’Union européenne (87 %), puis vers les Amériques (3 %), l’Océanie (2 %) et l’Asie (2 %).

Notons que la corporation des chocolatiers comporte des groupes de dimension internationale, comme Cémoi, Lindt, Nestlé ou encore Barry Callebaut. Mais également une cinquantaine de PME comme Marquise de Sévigné, Révillon ou Weiss, des enseignes en franchises comme Leonidas et Jeff de Bruges, ainsi que de nombreux artisans.

Les Français, amoureux du chocolat

Les Français croquent 7.3 kilos de chocolat chaque année, moins que leurs voisins allemands (11 kilos), belges (10.9 kg) et suisses (10.8 kg), mais bien plus que les Chinois (100 grammes). Nous nous distinguons de nos homologues européens en consommant plus de chocolat noir (30 % contre 5 %). Il n’en demeure pas moins que nous préférons à 70 % acheter du chocolat au lait.

Nous aimons le chocolat sous toutes ses formes, mais majoritairement en tablettes (33 % des ventes), confiseries de chocolat (27 %), pâtes à tartiner (19 %), cacao en poudre (12 %) et barres (9 %).

Et où achèterons-nous notre produit préféré en cette Journée du chocolat ? En grande distribution, pour 70 % des ventes, et chez les détaillants, en stations-service, kiosques ou boulangeries pour les 30 % restants.

Pâques, le temps fort pour les chocolatiers

Fête importante pour les chocolatiers s’il en est une, Pâques représente 14.500 tonnes de produits vendus, soit 48 % des ventes annuelles ! Nous achetons ainsi en moyenne 900 grammes de chocolat à cette occasion et nous y consacrons la somme de 18 €.

57 % des ventes se font encore en hypermarchés, en baisse de 4.7 %. Les supermarchés quant à eux voient leurs ventes augmenter de 3.9 %, tout comme les magasins de proximité (+ 8 %).

>> Lire aussi : Tout savoir sur la fête de Pâques

Les franchises pour se lancer sur le marché du chocolat

En cette Journée du chocolat, vous envisagez de vous lancer à votre tour sur le marché ? Les réseaux en franchise comportent bien des avantages pour ouvrir sa chocolaterie, grâce à des concepts qui ont su faire leurs preuves et démontrer leur pertinence. C’est par exemple le cas de ces enseignes :

  • Délices Lamarque : Positionnées sur un marché vintage et nostalgique, les boutiques Délices Lamarque sont conçues sur mesure et meublées en bois. Y sont proposés de nombreux produits, chocolats, biscuits, confiseries et épicerie fine, qui invitent à l’achat coup de cœur. Vous rejoindrez le réseau moyennant un apport personnel de 30 000 € et un droit d’entrée de 22 000 €.
  • Des Lis Chocolat : quatre familles de produits sont proposées dans les boutiques Des Lis Chocolat : le chocolat, les confiseries de sucre d’orge, les biscuits et les spécialités au coquelicot de Nemours. Adoptant un positionnement artisanal et haut de gamme, le réseau sélectionne avec soin les meilleures fèves de cacao, produites selon une démarche responsable et durable. Vous intégrerez l’enseigne grâce à un apport personnel de 70 000 € et un droit d’entrée de 18 500 €.
  • Douceurs de France : l’enseigne s’est implantée sur le marché très haut de gamme du chocolat, des pâtes de fruits et du caramel. Elle fournit de nombreux magasins et son savoir-faire lui a permis de gagner 13 fois le premier prix au concours des rubans bleus et cordons bleus depuis 1974. Des compétences et des connaissances qui vous sont accessibles moyennant un apport personnel de 40 000 € et un droit d’entrée de 5 000 €.
  • Leonidas : numéro 1 du chocolat dans le monde, Leonidas est à la tête d’un réseau de plus de 1.200 boutiques en France. Un succès dû notamment à la qualité de ses chocolats, fabriqués avec un beurre de cacao pur à 100 % et sans graisses végétales. Profitez de sa notoriété et de la force de son modèle économique grâce à un apport personnel de 50 000 €.
  • Les chocolats Yves Thuries : unique réseau proposant à ses clients une gamme de produits premium d’un chocolatier français récoltant, les chocolats Yves Thuries place l’innovation au cœur de son concept. Vous rejoindrez la franchise moyennant un apport personnel de 30 000 € et un droit d’entrée de 19 500 €.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Mots-clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 3 avis

ces franchises recrutent actuellement

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !