Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Quelle est la différence entre une franchise et une chaîne volontaire ?

La chaîne volontaire, un modèle d’entrepreneuriat en réseau plus souple que la franchise

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Pas toujours simple de s’y retrouver parmi les nombreux modèles d’entrepreneuriat en réseau existant. Si la franchise est réputée comme étant le modèle le plus abouti, il existe nombre d’autres modèles de commerce organisé s’en rapprochant, certains bien répandus, comme la concession, la commission-affiliation ou encore la coopérative, et d’autres moins connus comme la chaîne volontaire, un modèle particulièrement prisé par l’hôtellerie mais également d'autres secteurs. Découvrez en détail ce modèle particulier du commerce organisé et ses principaux points communs et principales différences avec la franchise.

Qu’est-ce qu’une franchise ?

Différences Chaine Volontaire et Franchise La franchise est un accord commercial entre deux entreprises juridiquement indépendantes, l’une ayant développé un concept éprouvé et duplicable (le franchiseur) et l’autre souhaitant exploiter à son compte ce concept (le franchisé). Devenir franchisé permet ainsi, en contrepartie d’une redevance, de bénéficier de la notoriété, du savoir-faire, des outils et services, des produits, etc., développés par le franchiseur. 

>> Lire aussi : Définition franchise, fiche pratique : qu'est-ce que la franchise ?

Qu’est-ce qu’une chaîne volontaire ?

La chaîne volontaire intègre le commerce organisé en tant que groupement d’entreprises souhaitant mutualiser certaines fonctions stratégiques, principalement les achats mais parfois d’autres fonctions comme la gestion ou encore l’assistance aux points de vente. Le modèle se rapproche de la concession lorsqu’il implique le respect d’une politique commerciale définie. En termes contractuel, les chaînes volontaires peuvent prendre la forme d’une association, d’une coopérative ou dépendre d’un contrat d’adhésion ou de partenariat. Souvent créée à l’initiative d’un ou plusieurs grossistes, leur principale vocation demeure de disposer d’une force de négociation pour bénéficier de tarifs avantageux auprès des fournisseurs

Les points communs entre la chaine volontaire et la franchise

Le réseau de franchises et la chaîne volontaire sont deux modes de distribution basés sur des entreprises indépendantes, ayant une enseigne commune et proposant des produits qui proviennent de fournisseurs communs. L’obligation d’approvisionnement exclusif et la licence de marque ou d’enseigne sont ainsi les deux principaux points communs entre la chaine volontaire et la franchise.

Dans les deux cas, on peut également identifier une tête de réseau : le franchiseur dans le cadre de la franchise et le grossiste dans le cadre de la chaîne volontaire. Pour des questions d’unité et d’homogénéité, la chaine volontaire implique parfois, au même titre que la franchise, l’application d’une politique commerciale, une communication ou encore d’un concept d’agencement spécifique.

Les différences entre la chaine volontaire et la franchise

Une chaîne volontaire est réputée plus souple que la franchise qui est soumise à la signature d’un contrat et au respect, par le franchisé comme le franchiseur, d’obligations strictes.  La principale différence entre les deux modèles réside dans la transmission d’un savoir-faire qui, en matière de franchise, est obligatoire alors que ce n’est pas le cas pour une chaîne volontaire.

Le savoir-faire et sa transmission constitue en effet un des éléments essentiels du contrat de franchise, souvent présenté comme l’un des 3 piliers de la franchise aux côtés de la marque et de l’obligation d’assistance. Et, de fait, lorsqu’il est avéré qu’une tête de réseau de chaîne volontaire transmet un savoir-faire et assure une assistance à ses partenaires elle peut être requalifiée en contrat de franchise. 

>> Lire aussi : L’importance du savoir-faire en franchise


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !