Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Paris Fashion Week : focus sur les franchises textile-mode

Les coulisses de la Fashion Week parisienne et les franchises textile-mode

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

L’une des grand-messes de la mode mondiale se tiendra dans la capitale française du 23 septembre au 1er octobre : la Paris Fashion Week. Au programme, des défilés haute couture et prêt-à-porter, et la présentation des collections d’une centaine de marques. À cette occasion, revenons sur le marché du textile et de la mode et découvrons les franchises aux côtés desquelles se lancer.

Une petite histoire de Paris Fashion Week

Évènement phare du calendrier de la mode, la Fashion Week, la semaine des défilés, a lieu plusieurs fois par an à New York, Londres, Milan et Paris. Elle permet aux maisons de culture, stylistes et autres designers de présenter leurs collections aux médias, au grand public et aux acheteurs. Le « Big Four » comme on appelle les 4 fashion weeks principales, est organisé deux fois par an et dévoile les collections par saison : printemps/été en septembre et automne/hiver en février/mars.

Remontons le temps jusqu’aux salons parisiens du milieu du XIXe siècle, pour rencontrer celui que l’on considère comme le père des défilés contemporains : Charles Frederick Worth. Travaillant pour la maison de textiles Gagelin, il est le premier couturier à ne plus travailler uniquement sur commande et à dessiner ses propres modèles, qu’il présente ensuite sur des mannequins vivants.

Un siècle plus tard, l’Europe est déchirée par la Seconde Guerre mondiale, et la mode n’est plus vraiment au centre des préoccupations. Eleonor Lambert, une célèbre publicitaire d’outre-Atlantique, en profite pour mettre en avant la mode américaine, en organisant la première Fashion Week de l’histoire à New York en 1948. 4 ans plus tard, ce sera le tour de l’Italie, en 1961, celui de Londres, et il faut attendre 1973 pour que la semaine de la mode soit aussi organisée à Paris. À noter que Paris est la seule capitale du Big Four à présenter des collections de haute couture.

Pendant longtemps la Fashion Week parisienne s’est seulement tenue au Carroussel du Louvre, avant de s’exporter dans d’autres cadres, de la gare SNCF désaffectée à l’Institut du monde arabe, en passant par l’Ambassade des USA.

>> Lire aussi : Rendez-vous à la Fashion Week collection automne/hiver

Le marché textile et mode en France

La mode est sans conteste l’un des poids lourds de l’économie française. Ce secteur, en croissance continue dans le monde, affiche une santé insolente avec :

  • ¼ des ventes mondiales qui sont réalisées par des industries françaises ;

  • Un CA direct de 150 milliards d’euros, qui génère 36 milliards de valeur ajoutée, soit 1,7 % du PIB ;

  • 1 entreprise sur 13 qui officie sur le secteur de la mode et du luxe.

En termes de consommation nationale, sachez que la mode constitue le deuxième marché en France, avec un CA de 41,2 milliards pour les branches habillement, textile, chaussures et accessoires.

Les franchises textile-mode pour ouvrir une boutique

Tous les indicateurs sont donc au vert pour les entrepreneurs qui souhaitent se lancer sur le secteur textile-mode. Pour accroître vos chances de réussite, misez sur une franchise au concept éprouvé, comme :

Baby Cocoon : la griffe fashion spécialisée dans la mode pour enfants et adolescents. Aucun apport personnel ni droit d’entrée n’est requis pour intégrer cette franchise.

Blue Box : réseau de prêt-à-porter multimarques installé dans des magasins d’ambiance loft new-yorkais. Apport personnel : 150 000 €, droit d’entrée : 5 000 €.

Bonobo : franchise textile-mode qui cible une clientèle féminine et masculine âgée de 25 à 35 ans, avec notamment une collection d’articles en jeans. Apport personnel : 60 000 €, droit d’entrée : 6 500 €.

Catimini : enseigne de mode enfantine à forte notoriété, qui propose des collections de haute qualité. Apport personnel : 30 000 €, droit d’entrée : 6 000 €.

Christine Laure : habille les femmes actives de plus de 40 ans avec des vêtements déclinés du 38 au 52. Apport personnel : 80 000 €, droit d’entrée : 7 600 €.

Columbia Sportswear : franchise textile-mode spécialisée dans le vêtement sport et outdoor. Apport personnel : 80 000 €, droit d’entrée : 0 €.

Jacadi : franchise de mode enfantine classique et soignée depuis 1980. Apport personnel : 75 000 €, droit d’entrée : 16 000 €.

Jus d’Orange : un réseau ouvert en 1984, qui dessine des collections pour femmes chics, glamours et modernes. Apport personnel : 75 0 000 €, droit d’entrée : 16 000 €.

Le Comptoir des Quartiers : concept de boutiques de quartier vendant du prêt-à-porter féminin multimarques, des accessoires, bijoux et de la décoration, pour faciliter la vente additionnelle. Apport personnel : 50 000 €, droit d’entrée : 8 500 €.

Le temps des Cerises : franchise textile-mode spécialisée dans le jeans femme et le jeans homme depuis 1998. Apport personnel : 50 000 €, droit d’entrée : 8 500 €.

Lollipops Paris : depuis 2001, ce réseau a déjà ouvert plus de 35 magasins d’accessoires de mode en commission-affiliation. Apport personnel : 15 000 €, droit d’entrée : 12 000 €.

Moa : concept-stores de vente d’accessoires de mode tendance lancés en 2006 et déjà à la tête de plus de 170 boutiques. Apport personnel : 50 000 €, droit d’entrée : 10 000 €.

Morgan : positionnement de moyenne gamme pour cette enseigne de prêt-à-porter qui dessine des vêtements pour les femmes âgées de 25 à 45 ans. Apport personnel : 80 000 €, droit d’entrée : 0 €.

Niza : après avoir conquis l’Espagne, le Mexique, les États-Unis ou encore le Qatar, cette enseigne de prêt-à-porter féminin en commission-affiliation s’attaque au marché français. Apport personnel : 10 000 €, droit d’entrée : 15 000 €.

Phildar : franchise de textile-mode spécialisée dans la production de fils de laine et la vente de modèles de tricots et de produits de mercerie. Apport personnel : 100 000 €, droit d’entrée : 6 000 €.

Princesse Boutique : ce réseau se différencie de la concurrence grâce à des collections intégrant chaque semaine des nouveautés, pour mère et fille. Apport personnel : 40 000 €, droit d’entrée : 10 000 €.

Serge Blanco : du sportswear chic au street fahion, c’est tout l’univers de la mode masculine signée Serge Blanco qui s’exprime. Apport personnel : 50 000 €, droit d’entrée : 0 €.

Sud Express : créée en 1977, cette franchise textile-mode pour femmes compte 150 boutiques à travers toute la France. Apport personnel : 40 000 €, droit d’entrée : 15 000 €.

Tendance Liège : un concept innovant, qui repose sur une collection d’articles artisanaux en liège. Apport personnel : 10 000 €, droit d’entrée : 10 000 €.

Besson Chaussures : avec 3 000 modèles différents à chaque collection, cette enseigne de chausseurs sait séduire la clientèle femme, homme et enfant. Apport personnel : 5 000 €, droit d’entrée : 10 000 €.

Eram : franchise spécialisée dans la vente de chaussures et d’accessoires à prix tout doux. Apport personnel : 20 000 €, droit d’entrée : 10 000 €.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Mots-clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !