logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Se reconvertir dans le secteur de la technologie et de l’informatique : les enseignes qui recrutent

Zoom sur 4 secteurs de la technologie et de l'informatique qui recrutent en franchise

Publié le

La digitalisation est résolument en marché et, depuis plusieurs années, c'est dans l'informatique que les entreprises recrutent le plus. De fait, le marché est en pleine croissance et offre donc de nombreuses opportunités de reconversion pour celles et ceux qui souhaitent changer de métier. Etat du marché, différents métiers qui existent et alternatives en franchise : tout savoir pour une reconversion dans l'informatique.

Se reconvertir dans le secteur de la technologie et de l’informatique : les enseignes qui recrutent

Informatique : un marché porteur et attractif

L’organisation professionnelle des acteurs du numérique, Syntec Numérique, évaluait le marché français de l’informatique (comprenant l’édition de logiciels, les services informatiques et le conseil en technologie) à plus de 56 milliards d’euros en 2018, en hausse de plus de 4% par rapport à 2017. Sur ce marché, le segment du conseil et du service en informatique en représentait plus de 60%, loin devant les autres segments.

De fait, dans un monde de plus en plus digitalisé, tant sur le plan de l’organisation administrative que de la gestion, de la relation client ou encore de la communication et de la vente, l’informatique est désormais un outil incontournable pour les entreprises.

Une diversité de métiers : du développement à la vente

Big data, architecture logicielle, gestion des systèmes d’information et des systèmes d’administration, intelligence artificielle, développement web et mobile, etc. Selon l’Association Pour l’Emploi des Cadres (APEC), les métiers les plus porteurs dans l’informatique sont les métiers de développeur web, de data scientist et d’architecte informatique, de même que tous les métiers liés à la sécurité informatique.

Ainsi, toujours selon l’APEC, 92% des entreprises envisageaient de recruter au moins un cadre en informatique au dernier trimestre 2019. D’ailleurs, les postes de cadres en informatique (tous métiers confondus) représentaient 70% des recrutement en 2018. Des proportions qui témoignent une fois de plus du caractère porteur du secteur.

Cependant, si ces données sont attractives pour celles et ceux qui souhaitent effectuer une reconversion dans l’informatique, il convient de garder en tête que tous ces postes de cadre exigent des niveaux de diplôme élevés associés à des formations longues et exigeantes.

Cas particuliers

Reconversion informatique Capgemini

L’un des leaders du conseil des services informatiques et de la transformation digitale, Capgemini, a créé sa propre école de formation pour permettre une reconversion dans l’informatique via un parcours de 4 mois en temps plein. Cette école est cependant réservée aux cadres expérimentés souhaitant développer de nouvelles compétences ou aux jeunes diplômés d’un niveau au minimum Bac+5.

Reconversion professionnelle développeur web

Que l’on soit inscrit à Pôle Emploi ou salarié en activité, la reconversion professionnelle pour devenir développeur web est sans doute la plus accessible dans le secteur de l’informatique. Il existe en effet de nombreuses formations qui permettent, en quelques mois et à condition de disposer au préalable de compétences en informatique, de devenir développeur web. Toutefois, ces formations « éclair » ne permettent que d’acquérir les bases de la programmation : devenir développeur web implique en effet de maîtriser 5 langages informatiques différents.

Dans ce contexte, la création d’entreprise sur des secteurs plus techniques et concrets mais beaucoup plus accessibles du marché peut se révéler une option intéressante pour travailler dans l’informatique sans diplôme. Et ce, notamment en franchise : ce mode de création d’entreprise permet de bénéficier d’une formation, d’un accompagnement, d’outils dédiés et d’une marque reconnue par les consommateurs.

Zoom sur 4 secteurs de la technologie et de l'informatique qui recrutent en franchise

Réparation de smartphones, tablettes et ordinateurs portables, achat-vente de produits high-tech d’occasion, vente de matériel neuf, réalité virtuelle, téléphonie : le secteur de l’informatique et des nouvelles technologies regorge d’activités porteuses qui ont le vent en poupe et qui ne demandent aucun diplôme. Et bien sûr, qui dit marché porteur, dit enseignes qui se développent en franchise. Découvrez les franchises qui recrutent dans le secteur des nouvelles technologies et de l’informatique, pour une reconversion réussie et pleine de passion !

La réparation de smartphones, tablettes et ordinateurs

Alors que les ventes de smartphones neufs accusent une baisse depuis 6 trimestres consécutifs (à l’exception de Huawei, dont les ventes ne cessent d’augmenter), alors que les cycles de remplacement des smartphones s’allongent, la frustration croissante des consommateurs face à la hausse continue des prix des terminaux mobiles les conduit à conserver plus longtemps leurs appareils. La conséquence évidente : le marché de la réparation et de la vente d’occasion de mobiles et tablettes est en pleine croissance. Corollaire : le marché des assurances pour smartphones et tablettes connaît lui aussi une belle envolée.

Dès lors, si vous êtes passionné de nouvelles technologies, sensible aux principes de l’économie circulaire et que vous souhaitez participer au recyclage et au maintien en service d’appareils gourmands en matières premières rares, intéressez-vous aux franchises spécialisées dans la réparation et la vente de smartphones et tablettes d’occasion : il y a de belles opportunités de business à saisir !

Cash and Repair

Créée en 2015 et lancée en réseau en 2017, l’enseigne Cash and Repair est constituée d’ateliers de réparation de smartphones, tablettes et ordinateurs portables. Corner shops de 12 m² clé en main, ces ateliers s’implantent dans des centres commerciaux et sont rentables dès la première année, avec des CA moyen après 2 ans de 350 000€ !

Fix phonia

Créée en 2017 et lancée en franchise en 2018, l’enseigne Fix phonia appartient au groupe spécialisé dans l’achat-vente de produits high-tech d’occasion Happy Cash. Cette synergie lui offre une solide force de frappe ainsi qu’une longue expertise dans la réparation et la vente de smartphones et tablettes d’occasion. Et bien sûr, l’accès à la centrale Happy Cash, sérieux atout dans un secteur qui devient concurrentiel. Les points de vente Fix phonia sont des boutiques de 25 à 75 m² et permettent de générer en moyenne 150 000 € de CA après 2 ans.

iRiparo

Créée en 2009 en Italie et développée en réseau depuis 2014 en France, l’enseigne iRiparo est spécialisée dans la réparation express de mobiles et tablettes mais aussi dans la vente d’accessoires et de téléphones reconditionnés. Rentables dès la première année, les boutiques iRiparo (plus de 200 en Europe) permettent de générer un CA moyen après 2 ans compris entre 250 000 et 350 000€.

Docteur IT

Créée en 2008 et lancée en réseau en 2012, l’enseigne Docteur IT (80 points de vente en France) mise sur la réparation généraliste pour s’imposer sur le marché. En effet, en plus des smartphones et tablettes, les ateliers Docteur IT réparent également des consoles de jeu, appareils photo, ordinateurs portables et autres objets connectés. Un modèle économique qui permet une rentabilité dès la première année et qui permet d’engranger en moyenne un CA après 2 ans compris entre 250 000e et 450 000€.

Docteur ordinateur

Le créneau de Docteur Ordinateur, enseigne créée en 2002 et lancée en réseau en 2005, c’est le dépannage informatique à domicile. Un créneau légèrement différent de celui de ses consœurs spécialisées dans la réparation de matériel, mais qui connaît un franc succès. Et pour cause : si tout le monde aujourd’hui, ou presque, possède un ordinateur, peu sont ceux qui savent l’entretenir et le dépanner ! Et c’est là que les 57 franchisés du réseau interviennent. Et c’est ce qui leur permet de réaliser en moyenne 100 000€ de CA après 2 ans, en home office.

L’achat-vente de produits d’occasion

Le marché de l’achat-vente de produits d’occasion représentait près de 2 milliards d’euros en 2016. Et pour cause : avec la crise de 2008 et la baisse de pouvoir d’achat des Français, une prise de conscience écologique qui tourne les consommateurs vers les produits à moindre impact environnemental, etc. Les raisons sont nombreuses à avoir stimulé fortement et durablement le marché de l’achat-vente de produits d’occasion. Une aubaine, notamment pour deux enseignes spécialisées dans l’achat-vente de produits high-tech d’occasion.

Easy Cash

Créée en 2001, l’enseigne Easy Cash est l’un des leaders de son secteur en France, avec 120 magasins réalisant chacun en moyenne 1,4 million d’euros de CA. L’enseigne, d’ailleurs, a enregistré en 2018 un CA de 166 millions d’euros, preuve de sa vitalité. Estimation des produits, réparation, vente, garanties, etc. : Easy Cash sécurise l’achat et la vente de produits d’occasion.

Happy Cash

Créée en 2002 et lancée en réseau en 2011, l’enseigne Happy Cash compte 90 points de vente en France. Egalement spécialisée dans l’achat-vente de produits high-tech d’occasion, l’enseigne est plus accessible que sa concurrente et permet de réaliser en moyenne, après 2 ans d’exercice, 600 000€ de CA.

Happy Cash services

Fille d’Happy Cash, Happy Cash services est une enseigne de centre-ville hyperspécialisée dans l’achat-vente de smartphones, tablettes, matériel informatique, jeux vidéo. En plus de l’activité d’achat-vente, les boutiques Happy Cash services proposent également des services de réparation, de garanties et de location. Ce modèle économique astucieux permet de réaliser en moyenne entre 300 000 et 350 000e sur un point de vente de 100 m² minimum.

La vente de matériel high-tech neuf

Si l’occasion a le vent en poupe, le neuf se porte également plutôt bien dans le monde du high-tech, tant le secteur évolue vite. Chaque année apporte en effet son lot de nouveautés et d’innovations et certaines enseignes ont bien compris la nécessité qu’il y a avait à diversifier son offre pour rester toujours au plus près des attentes des consommateurs.

En effet, selon SGI France, le syndicat des grossistes en informatique, le marché de la distribution IT a enregistré une croissance de 3% en 2019, avec un chiffre global annuel à 7,15 milliards d’euros. Ce sont en particulier les objets connectés qui ont porté cette dynamique avec une croissance, la même année, de 25%.

Concrètement, le chiffre d’affaires du secteur de la distribution informatique s’articule autour des 3 principaux segments suivants :

  • 33% : ordinateurs
  • 21% : imprimantes
  • 22% : technologies mobiles
>> Lire aussi : Les franchises high-tech

C’est le cas par exemple de l’enseigne LDLC. Pure player web au départ, l’enseigne, créée en 1996, aux prémices d’internet, ouvre son premier magasin physique dès 1998, en succursale. En 2014, l’enseigne se lance en franchise et connaît un succès immédiat puisqu’en 5 ans, 40 magasins LDLC voient le jour. Conseil, montage et réparation de matériel informatique et high tech : le modèle économique rôdé et l’offre diversifiée permettent aux points de vente du réseau de réaliser en moyenne, après 2 ans d’activité, un CA moyen compris entre 1 million et 3 millions d’euros.

La réalité virtuelle : un marché naissant mais porteur

Arrivée en fanfare en 2016 pour le grand public, la réalité virtuelle a rapidement conquis les consommateurs. Et si le marché est encore jeune, il est particulièrement dynamique avec une croissance à deux chiffres. Certaines enseignes n’ont donc pas tardé à s’emparer de ce marché pour proposer des expériences encore plus immersives que celles que peut connaître le consommateur, chez lui, avec des installations complètes.

Monde Virtuel

Créée en 2017, l’enseigne Monde Virtuel propose des concept stores dédiés à la réalité virtuelle. Son positionnement : proposer aux professionnels du loisir et du divertissement les machines et jeux en réalité virtuelle leur permettant de compléter leur offre et ainsi satisfaire leur clientèle. Un modèle économique astucieux qui a permis à l’enseigne d’ouvrir 13 points de vente en 2 ans et qui permet à ces points de vente de générer un CA moyen de 250 000€.

Smartvr

Créée en 2018, l’enseigne Smartvr propose la création de véritables arènes d’esport en réalité virtuelle. Adressant en particulier les gérants de salles et plaines de jeux et loisirs (bowlings, laser games, etc.) ou les entrepreneurs souhaitant créer une salle dédiée, l’enseigne a développé ses propres jeux immersifs en réalité virtuelle pour répondre efficacement aux attentes des clients. Smartvr compte déjà 8 points de vente, qui réalisent entre 400 000€ et 600 000€ de CA.

Virtuel center

Créée en 2018, l’enseigne Virtuel center est justement l’une des clientes de Smartvr et a développé un concept de « salles d’arcade » dédiées à la réalité virtuelle. Proposant une grande diversité d’activités, les salles de jeu Virtuel center réalisent un chiffre d’affaires moyen compris entre 250 000€ et 400 000€.

Le secteur de l’informatique et des nouvelles technologies regorge donc d’enseignes qui recrutent des candidats à la franchise sur des marchés particulièrement porteurs et offrant des niveaux de rentabilité exceptionnels, en particulier au regard des autres secteurs. Alors si vous souhaitez effectuer une reconversion professionnelle dans l’informatique et travailler dans le secteur sans diplôme mais avec un accompagnement solide, c’est le moment de vous lancer grâce à la franchise !

Mots clés : Reconversion
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 4 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top