Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Quelles tendances sur le marché du chocolat en 2019 ?

Plus de qualité et plus d’éthique

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Article publié le 06/11/2016, mis à jour le 08/02/2019

Plus éthique, plus qualitatif, plus responsable : les chocolatiers doivent répondre à une forte attente du marché en 2019 et dans les années à venir tout en s’ajustant aux évolutions que connait le marché mondial du cacao. Les réseaux de chocolatiers en franchise ont clairement une carte à jouer dans cette transformation du marché du chocolat. 

Etat du marché français du chocolat en 2018

Marché du chocolat 2019Comme chaque année, dans la cadre du salon du chocolat de Paris qui s’est tenu à Paris en octobre dernier, le syndicat national du chocolat a présenté le bilan des ventes de chocolats de l'année précédente et de l'année en cours. En 2017 il s’est ainsi vendu 378 850 tonnes de chocolat en France contre 381 900 tonnes en 2016, soit une légère baisse de volume de -0,8% qui traduit une certaine stagnation du marché en volume (-1,5% entre 2015 et 2016). Tous circuits confondus, le chocolat a généré 3,28 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017. Sans surprise, les deux temps forts de l’année sont Pâques et Noël aux cours desquels sont réalisées 12,4% des ventes de l’années, respectivement 3,9% et 8,5%. 

Autre enseignement significatif que nous révèlent les chiffres du syndicat du chocolat : les hypermarchés perdent du terrain au profit des supermarchés et du commerce de proximité. Sur la période de Pâques, si les hypermarchés restent les premiers pourvoyeurs de chocolat avec 57% des ventes, ils accusent une baisse de -4,7% quand les supermarchés et magasins de proximité affichent une progression de leurs ventes de respectivement 3,9% et 8%. Les supermarchés réalisent 38% des ventes sur la période et les commerces de proximité 5%. 

La montée en gamme s'accélère

L’augmentation de la consommation mondiale de chocolat, notamment dans les pays émergents, influe directement sur le prix du cacao qui connait une hausse forte et constante depuis plusieurs années. Le marché est aussi marqué par une montée en puissance des considérations éthiques dans l’acte de consommation. Les consommateurs sont de plus en plus enclins à payer plus cher un chocolat de qualité, éthique et responsable. 

Ils sont notamment toujours plus sensibles aux questions de déforestation, d’utilisation de produits chimiques et aux conditions de travail dans les plantations. Le chocolat, comme tout autre produit alimentaire, est aussi concerné par le mouvement healthy qui prend une place toujours plus importante dans le paysage français de la restauration et de l’alimentaire. Bien qu’encore anecdotique, on voit ainsi apparaitre sur le marché une offre de chocolat bio, chocolat vegan, chocolat sans sucre et autre chocolat sans gluten.  

>> Lire aussi : Commerce équitable : les chiffres s'envolent en France !

Un chocolat qualitatif, éthique et responsable : c’est certainement une des tendances les plus fortes sur le marché du chocolat en 2019 et dans les années à venir, constatée par tous les professionnels du secteur. Cette montée en gamme a clairement été orchestrée ces dernières années par les grands fabricants industriels qui s'appuient notamment sur l'engouement des Français pour le chocolat noir. L’amour des français pour le chocolat noir est en effet une vraie singularité. Il est plébiscité par 30% des adultes Français contre 5% en moyenne dans en Europe. 

Plutôt que la quantité, le marché s'oriente donc sur la qualité des propositions. Inserts gourmands, grands crûs, forte teneur en cacao pour des arômes plus puissants (fruité, corsé, floral), provenance certifiée (Equateur, Madagascar, Ghana...), le chocolat « à la française » affiche ses différences. Et selon le syndicat du chocolat, la tendance va encore s'affirmer dans les prochaines années avec l'essor du chocolat au lait fort en cacao.

La franchise profite de la montée en gamme

Si l'essentiel du marché du chocolat reste tenu par les grandes surfaces (70%) sous la forme de tablettes principalement, les réseaux de franchise spécialisés dans le chocolat profitent toutefois de la montée en qualité de ces dernières années. Ils sont même certainement les mieux placés, entre les grandes surfaces et les artisans indépendants, pour proposer un chocolat qualitatif et responsable au meilleur prix. 

>> Lire aussi : Faire du chocolat son métier, ouvrir une chocolaterie en franchise

Le chocolatier et confiseur DES LIS CHOCOLAT s'enorgueillit de créer son propre chocolat de couverture à partir d’une sélection des meilleures fèves de cacao en provenance de Tanzanie, Ghana et St Domingue. Surtout, l’enseigne est engagée dans une démarche responsable et durable matérialisée par le label « Cocoa Horizon ». 

Même positionnement de qualité pour Douceurs de France qui revendique un chocolat très haut de gamme depuis 1957. L’enseigne propose des chocolats frais haut de gamme avec un minimum de sucre et un maximum de saveur, uniquement pur beurre de cacao et cacaos grands crus, tous décorés main.

Chez De Neuville, l'engagement fort pour le chocolat français fait la différence. L'enseigne affiche ainsi clairement sa prédilection pour le chocolat noir, et met en avant sa sélection des meilleurs crus de cacao pour les associer aux ingrédients les plus nobles. 

La même culture d'exception est mise en avant par l'enseigne Les Chocolats Yves Thuries. Préparés par Yves Thuriès, meilleur ouvrier de France, les chocolats du même nom misent sur une gamme de haute qualité, pour ravir les papilles des consommateurs les plus exigeants. L'enseigne a ses propres plantations de noisetiers et de cacaotiers... c'est tout dire ! 

Chez Léonidas, n°1 du chocolat dans le monde, la qualité des ingrédients est au cœur des ballotins. Belges et fiers de l'être, les chocolats Léonidas parient sur la tradition du bon goût pour séduire les palais des consommateurs français. 

Enfin pour Pralibel, l'idée est de réinventer le chocolat belge, et surtout de miser sur la saveur authentique du chocolat sous toutes ses formes, pour présenter le tout dans des boutiques au décor raffiné.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

ces franchises recrutent actuellement

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !