logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Diagnostic immobilier : une embellie durable !

Selon une étude Xerfi

Publié le

Après +10% en 2015, le cabinet d'études sectorielles Xerfi anticipe une croissance de 8% du marché des diagnostics immobiliers en 2016, et 12% en 2017 !

Le marché du diagnostic immobilier en hausseLe rebond des ventes immobilières dans l'ancien (15,7% en 2015) et l'arrivée prochaine de nouvelles obligations réglementaires boostent le marché des diagnostics immobiliers. C'est en résumé ce que confirme l'étude réalisée par Xerfi intitulée « Le marché des diagnostics immobiliers - Analyse des performances financières, évolution du paysage concurrentiel et prévisions d’activité pour 2017 » menée sur les entreprises du panel Xerfi. « Et cette tendance se confirmera en 2016 » anticipe Xerfi. « La croissance du marché des diagnostics immobiliers s’établira en effet à 8% », d’après les estimations des experts de Xerfi (entreprises du panel).

Comment expliquer ce rebond à deux chiffres ? Xerfi évoque deux principales raisons : l'immobilier renoue avec la croissance et des nouveautés réglementaires viennent soutenir l'activité.

« Le regain de pouvoir d’achat des ménages, le maintien de taux d’intérêt bas et l’attractivité des placements immobiliers » boostent clairement l'activité. Par ailleurs, « les prestations d’accompagnement pour les gestionnaires d’établissements recevant du public dans le cadre des agendas d’accessibilité programmée généreront des revenus complémentaires. » En clair, tous les feux sont au vert pour les diagnostiqueurs. « La croissance du secteur devrait même s’accélérer en 2017 pour se situer autour de 12% » anticipe Xerfi. Cette nouvelle hausse de l'activité proviendra de l’augmentation des diagnostics à réaliser (amiante, gaz et électricité dans le locatif), mais aussi du renouvellement des premiers DPE réalisés dix ans plus tôt. « Une nouvelle vague qui ne devrait pas bouleverser les équilibres concurrentiels mais qui supposera un effort d’adaptation en pleine période de croissance. »

La concentration est en marche

Le secteur du diagnostic immobilier se structure par la force des choses, pour mieux faire face aux nouveaux enjeux. Trois grands types d'acteurs se partagent ainsi le marché : les groupes intégrés, les franchises et les structures indépendantes ou encore des diagnostiqueurs « solos ». Selon Xerfi, ces 3 grandes catégories d'acteurs devraient évoluer de façon différente « en raison d’une forte hausse de la demande professionnelle. » Dans le détail, le fossé devrait de plus en plus se creuser entre les groupes et les diagnostiqueurs solos. « Les diagnostics réalisés pour des maîtres d’œuvre dans le cadre d’opérations dans le bâtiment ou de gestionnaires de patrimoine pour se mettre en conformité dans les domaines de l’amiante, de la sécurité incendie, etc., demandent l’expertise des structures qui disposent déjà de l’ensemble des compétences en interne. » Ces compétences très techniques et diversifiées sont clairement à mille lieues de la pratique BtoC des diagnostiqueurs solos. Et les réseaux de franchise ? Selon les cas, ils peuvent prendre en charge des dossiers complexes, mais tous les réseaux ne sont pas logés à la même enseigne ! De l’avis des experts de Xerfi, « la structuration en cours conduira à la polarisation du marché, avec d’un côté des groupes diversifiés sur l’ensemble des diagnostics et capables de traiter aussi bien avec des professionnels que des particuliers, et, de l’autre, des indépendants travaillant principalement en BtoC au niveau local. »

Les enseignes à suivre dans le diagnostic immobilier

Le secteur du diagnostic immobilier est largement développé en franchise. Parmi les réseaux les plus importants l'on trouve notamment Agenda Diagnostics (200 implantations), Diagamter (125 implantations), et BC2E (80 implantations). D'autres réseaux moins déployés profitent également de l'augmentation du chiffre d'affaires global du secteur : Activ'Expertise (70 implantations), Ex'Im (51 implantations), Defim (50 implantations), Arliane Diagnostic Immobilier (44 implantations), Alliance Sud Expertise (36 implantations), LD2i (23 implantations), D Pro (20 implantations), ou encore Ode Diagnostic (6 implantations) et Juris (6 implantations).

Les réseaux en présence se développent soit en franchise soit en licence de marque. L'apport personnel minimum est le plus souvent de 10.000€ pour se lancer dans le diagnostic immobilier, avec un investissement global oscillant le plus généralement entre 30 et 50.000€.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top