logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Les grandes tendances de la restauration en 2016

Coffee-shops, burgers gourmets et fast casual

Publié le

Selon The NPD Group, les grandes tendances du moment vont vers des concepts «café» premium, des burgers également premium, et des concepts hybrides (fast casual et boulangeries cafés).

Tendances de la restaurationDans un communiqué de presse bilan publié par l'un des spécialistes des études sur la restauration, The NPD Group, le secteur devrait connaître cette année et en 2017 si ce n'est un rebond, du moins une amélioration pour les deux segments clés : la restauration rapide et la restauration à table. «Selon nos pronostics, 2017 devrait d’ailleurs être la première année de croissance en visites depuis 2011 avec une fréquentation attendue en progression de 0,3 %» souligne Maria Bertoch, experte de la division Foodservice pour l’Europe pour The NPD Group. «Le développement du marché dépend, bien sûr, de la situation économique, mais l’intérêt des investisseurs étrangers dans le domaine de la restauration montre que la France a encore du potentiel de croissance.» Comme l'an dernier, en 2016, les grandes tendances de fonds de ces dernières années devraient perdurer.

Cinq tendances particulièrement sensibles

Parmi ces tendances, The NPD Group en note cinq particulièrement sensibles ces derniers mois :

  • L’envol des «boulangeries-cafés» : A mi-chemin entre le salon de thé et la boulangerie, ces concepts hybrides proposent, à l’heure du déjeuner, quelques tables pour manger assis et accompagner son sandwich d’une boisson chaude ou froide.
  • La confirmation des coffee shops : Ce segment phare de la restauration rapide va poursuivre sur sa lancée entre nouveaux entrants et alliances stratégiques chez les poids lourds du secteur à l'image du «mariage d’intérêt» entre Starbucks et Monoprix. L'offre toujours plus qualitative et conviviale répond parfaitement aux attentes des consommateurs d'aujourd'hui. Selon les prévisions de The NPD Group sur 3 ans, «ce sont les coffee shops qui connaîtront la progression la plus impressionnante avec une croissance oscillant entre 3% et 4% en visites sur les trois prochaines années.»
  • La poursuite de la saga des burgers gourmets : Dans le sillage de Big Fernand, de Factory & Co, ou Memphis Coffee, de nouvelles enseignes leaders sont attendues en 2016 (Shake Shack, Five Guys, sans oublier l’ouverture de la première adresse parisienne du foodtruck Le Camion qui Fume). Le secteur connaît aussi le renouveau avec notamment le lancement de Buffalo Burger de Buffalo Grill...
  • La poursuite de la success story du fast casual : Un segment encore jeune qui, par sa politique de prix stratégique, légèrement supérieure au fast-food et inférieure à la restauration traditionnelle classique, continue de séduire.
  • L'explosion des services de livraison et de vente à emporter à domicile : Signes des temps, les Français plébiscitent les solutions des repas livrés à domicile, qui leur épargne du temps et de la fatigue. «Ce marché a montré une croissance explosive de +4% en visites (cumul annuel à fin septembre 2015), portée notamment par des acteurs comme Allo Resto, Chronoresto ou Foodora».

Les autres tendances de fond

Les autres tendances de fond du secteur ces dernières années sont :

  • Le boum de la fréquentation des seniors : Les 50 ans et plus sont de plus en plus nombreux à déjeuner à l'extérieur. «En huit ans, sur fond de crise, leurs visites en restauration commerciale ont progressé de 16% quand le marché a perdu 6% en fréquentation ! Une visite sur cinq en restauration commerciale française est faite par une personne de 50 ans et plus» souligne The NPD Group.
  • Le succès des solos : En 2015, un Français sur trois mange seul à l'extérieur vs 26% en 2008.
  • Les visites familiales ont le vent en poupe : La part des visites familiales en restauration commerciale (The NPD Group qualifie de visites familiales les visites avec un enfant de moins de 17 ans présent parmi les hôtes), est passée de 20 à 24%, poussée par l'interdiction de fumer dans les restaurants, et «l’envie de profiter du temps passé ensemble (forte progression des déjeuners familiaux le week-end), de faire plaisir aux enfants avec les burgers et d’éviter la corvée de la cuisine en commandant une pizza à partager.»
  • La progression du petit-déjeuner / le snack du matin : Cette progression va crescendo avec la multiplication des implantations de coffee-shops. «Le petit-déjeuner est le seul moment de consommation qui a progressé de 2 % en visites (quand le marché au global a perdu 6 % en 8 ans).»
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter
1 commentaire
19/05/2016 01:33:57
-
Lorenzo
En voilà de bonnes nouvelles, en espérant que la relance économique se fera en France très rapidement !

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top