logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Restauration : Sérieux coup de mou en 2014

A fin août, le chiffre d'affaires des chaines chute de 9%

Publié le

Selon les derniers chiffres du spécialiste Gira Conseil, à fin août 2014 le chiffre d'affaires global de la restauration chute de 9% pour les chaînes et les groupes et 2,1% pour les indépendants.

chute restauration vdlf Les affaires vont mal au pays de la restauration en 2014. Selon Gira Conseil, tous les circuits et les modes de distribution confondus marquent le pas à fin août. Ceci est vrai pour l'univers de la VAC (Vente au Comptoir) qui affiche des résultats au mieux de + 3% par rapport à 2013 et au pire de – 14%, mais aussi et surtout pour l'univers du SAT (Service à Table), qui affiche des chiffres d'affaires au mieux en hausse de 1%, et au pire en chute de 40%. Et septembre s'annonce d'ores et déjà dans la même lignée avec des forts reculs de la fréquentation, là encore tous secteurs confondus.

Face à des CA en berne, les professionnels doivent toujours et encore s'adapter pour mieux faire face à la prolifération des nouveaux concepts qui ont tendance à éparpiller les clients. Ils doivent aussi prendre en compte la montée en puissance des offres GMS à l'heure du déjeuner, et adapter leurs offres à l'envie des clients de consommer moins mais mieux.

A tous ces éléments qui bouleversent au quotidien les lignes établies s'ajoutent selon Bernard Boutboul (Gira Conseil) 4 tendances lourdes en 2014 :

  • Les prix bas inquiètent, plus qu'ils n'attirent : Les consommateurs ne sont pas dupes. Plus les prix sont bas et plus le contenu de l'assiette est bas de gamme.
  • Le restaurateur indépendant rassure : Les consommateurs veulent du qualitatif. Les indépendants tirent ainsi mieux leur épingle du jeu face à des chaines ou des groupes marqués gros volumes et connotés « mal-bouffe ».
  • La compensation par l'augmentation des prix ne suffit plus à pallier les baisses de fréquentation : Le prix payé doit sembler juste et justifier. Ce n'est pas au client de supporter la moindre attractivité des concepts en concurrence.
  • L'application du décret sur le fait maison contribue à accentuer le besoin de transparence.

Selon Gira Conseil, « l'année 2015 s'annonce donc encore plus dure pour ceux qui ne sont pas en phase avec les nouvelles attentes et motivations des consommateurs, alors que ceux qui ont su s'adapter bénéficieront d'une légère croissance dans un contexte plus que perturbé ».

Pour résister, les réseaux de restaurants développés en franchise vont obligatoirement devoir faire évoluer leurs recettes et proposer des offres plus qualitatives pour faire la différence.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top