logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Intérim : polémique sur les chiffres 2013

Focus sur l'intérim et les chiffres du secteur en 2013.

Publié le

+ 6,9% pour l'Insee, - 7% pour Prism'emploi... les chiffres bilan du secteur de l'intérim pour 2013 font le grand écart ! Alors bonne ou mauvaise année ? Quelques éléments de réponse.

intérim vdlf La santé de l'intérim en 2013 fait polémique. D'un côté, l'Insee (et le Gouvernement) affirme dans une note parue en février que l'emploi est en convalescence ce qui se traduit par une hausse du recours à l'intérim de l'ordre de + 6,9%.

D
e l'autre côté, Prism'emploi, l'organisme qui regroupe les principales entreprises du secteur, affirme au contraire que le recours à l'intérim est en chute libre pour 2013 avec une baisse de 7% pour l'année.




Dans le détail, le 14 février dernier, l’Insee annonçait dans une note flash, que l’emploi intérimaire avait fortement progressé au quatrième trimestre 2013 (+ 23.900 postes), « revenant ainsi à son niveau de mi-2012. En 2013, l’intérim a gagné 35.400 postes, soit 6,9% de ses effectifs, les deux tiers de cette hausse s’observant au 4e trimestre. »

Les estimations d’emploi intérimaire mises en avant par l'Insee étaient réalisées par la Dares à partir des relevés mensuels de contrats de travail temporaire collectés par Pôle emploi. Fin février, Prism'emploi revenait sur ces chiffres. Au micro d'Europe 1, François Roux, délégué général de Prism’emploi, insistait : « Aujourd’hui nous continuons à baisser dans des proportions moindres qu’au début de l’année précédente mais cela baisse. Nos clients n’ont pas de visibilité, ils n’ont pas de commande, ils ne peuvent donc pas procéder à des décisions de recrutement en intérim et encore moins en direct ». Ainsi, selon le bilan encore provisoire de Prism'emploi, 45.000 emplois équivalent temps plein (EPT), auraient été détruit en 2013.


Et pour 2014 ?


Selon Prism'emploi, le début de cette année est mal orienté. Ainsi, au mois de janvier, l’emploi en intérim a reculé de 2,7% par rapport à janvier 2013. Fin janvier le nombre d’emplois en intérim était de 470.000 EPT, soit plus qu'au plus fort de la crise (425.000 EPT en 2009), mais bien moins que le « niveau normal » d'avant la crise (600.000 ETP).

Et la tendance pour les mois à venir est encore incertaine... Ceci étant, deux nouvelles mesures qui viennent d'entrer en vigueur pourront quelque peu changer la donne : la création du CDI intérimaire et la création du fonds de sécurisation des parcours des intérimaires (FSPI). Le nouveau contrat de travail, le CDI intérimaire doit en effet permettre l’embauche de 20.000 intérimaires en CDI sur trois ans. Le FSPI a quant à lui pour objectif d’accroître les durées d’emploi de 5% par an sur trois ans.
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top