logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

« Après plus de 14 ans dans la banque et le commercial, nous avions besoin d’un nouveau challenge ! » Arnaud et Sarah Duval (Santosha Le Bouscat)

Arnaud et Sarah Duval ont ouvert leur restaurant spécialisé dans la street food d'Asie du Sud-Est en juillet 2020. Après une quinzaine d’années de salariat, le couple explique qu’il avait besoin d’indépendance et qu’il souhaitait se lancer dans une création d’entreprise avec le soutien d’une enseigne solide. Il s’est donc tourné vers Santosha pour ouvrir un restaurant au Bouscat, en Gironde. 

« Après plus de 14 ans dans la banque et le commercial, nous avions besoin d’un nouveau challenge ! » Arnaud et Sarah Duval (Santosha Le Bouscat)

SANTOSHA

Première cantine street food d'Asie du Sud-Est
Des restaurants ouverts 7 jours sur 7, sur place, à emporter et en livraison ! Une cuisine saine, fraîche et équilibrée s’adaptant à tous les régimes alimentaires. Une identité forte avec un code couleur composé de jaune et de vert, des tables [...]

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 

Nous nous appelons Arnaud et Sarah Duval et nous sommes franchisés Santosha depuis un peu plus d’un an maintenant. Après avoir passé plus de 14 ans dans le secteur bancaire me concernant et dans le domaine commercial pour mon épouse, nous avions besoin d’un nouveau challenge. La volonté de devenir indépendants nous a poussés à nous tourner tout simplement vers la franchise.

Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

Pour cette première expérience entrepreneuriale, nous souhaitions bénéficier de l’expertise d’une enseigne qui représente un gage de qualité et d’assurance. Étant de Bordeaux, nous connaissions Santosha et nous nous sommes complètement retrouvés dans leur état d’esprit. Le premier restaurant place Fernand Lafargue créé par Emmanuel Meuret existe depuis 2007 mais le développement de la franchise est assez récente, nous avions donc à cœur de les rejoindre dans cette aventure.

Nous n’avions pas consulté de concurrents directs mais nous les connaissions assez bien.

Pourquoi avoir choisi d’ouvrir un restaurant en franchise plutôt que seuls ? 

Comme évoqué avant, ni ma femme ni moi ne faisions partie de cette profession. A titre personnel, j’ai grandi dans cet univers avec des parents restaurateurs ainsi qu’une grande partie de ma famille. C’est cette connaissance qui nous a fait prendre un virage à 90 degrés en connaissant les avantages mais aussi les inconvénients de la restauration.

Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?

Nous avons été accompagnés par le franchiseur avant même le début de l’aventure, que ce soit pour la partie financière, la recherche d’un local ou le recrutement. Et ça continue aujourd’hui pour toutes interrogations que nous aurions, c’est l’avantage d’un réseau de franchise à taille humaine.

La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

Le franchiseur s’adapte à chaque franchisé et nous pouvons nous former autant de temps que nous en avons besoin, le but commun est bien évidemment d’être opérationnel le jour J. De plus, pendant les deux premières semaines d’ouverture, ils sont présents à nos côtés pour s’assurer que tout se déroule au mieux, c’est assez rassurant.

Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

Oui le franchiseur a respecté ses engagements depuis le début, nous avons vraiment une relation de confiance et cela se confirme avec le temps.

Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

Nous sommes les troisièmes franchisés du groupe et le réseau commence à se développer mais nous sommes pressés d’échanger avec les futurs franchisés.

En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ? Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?

Malgré le contexte très compliqué depuis notre ouverture dû à la crise sanitaire, entre fermeture et couvre-feu le soir, nous sommes malgré tout au-delà de nos prévisions.

Plusieurs actions sont mises en place : communication sur les réseaux sociaux, offres promotionnelles, publicité mais avant tout, nous essayons d’être au plus près de nos clients c’est le cœur de notre métier. Et évidemment, nous attendons tous de pouvoir ré-ouvrir nos portes !

Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

Notre positionnement permet de viser une très large clientèle avec des prix raisonnables pour des plats goûteux et copieux. Nous travaillons avec des produits de qualité, des légumes frais et des viandes d'origines France, cela se ressent beaucoup dans nos plats.

L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

Complètement, le concept du Santosha est tout à fait cohérent à l’analyse que nous avions effectuée en amont.

Auriez-vous pu ouvrir votre restaurant seuls ?

La restauration ne s’improvise pas, comme n’importe quel métier d’ailleurs. L’apport d’un savoir-faire et d’une expérience est un atout considérable pour démarrer sereinement donc il aurait été plus compliqué de se lancer seul.

Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur pour ouvrir un restaurant Santosha ?

Oui évidemment et c’est également le prochain objectif avec l’ouverture d’un second restaurant.

Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ? 

J’ai envie de reprendre le slogan du Santosha : Easy life !


Vous voulez faire comme ce couple de chefs d'entreprise et ouvrir votre propre cantine street food d'Asie du Sud-Est ? Rendez-vous sur la fiche personnalisée du groupe pour savoir comment devenir franchisé Santosha

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,5/5 - 3 avis

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

À propos de SANTOSHA

Première cantine street food d'Asie du Sud-Est

Vous souhaitez ouvrir votre restaurant de spécialité asiatique ?
Faites confiance à SANTOSHA
 

 
Après avoir parcouru l’Asie pendant plus de 10 ans, Emmanuel Meuret s’installe à Bordeaux. Son ambition ? Partager les saveurs culinaires rencontrées au cours de ses voyages !
L’ouverture du premier Santosha à Bordeaux se fait en 2017 avec l’envie de créer une cantine d’Asie du Sud-Est pour tous. Le succès est immédiat. Le Santosha devient une institution.
À partir de 2017, le Santosha accélère son développement ...

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top