logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La Cabane d’Achille & Camille : témoignage d’une maman ayant ouvert sa micro crèche en franchise

Publié le

En octobre 2017, Audrey Blomme rejoignait la franchise La Cabane d’Achille & Camille pour ouvrir une micro-crèche. Un projet de création d’entreprise dans le secteur de la petite enfance qui vient d’aboutir avec l’ouverture, ce mois, de sa micro-crèche à Villenave-d’Ornon, dans la périphérie Sud de Bordeaux. La nouvelle chef d’entreprise nous partage son expérience de franchisée au sein du réseau La Cabane d’Achille & Camille. 

Audreay Blomme franchise La Cabane d'Achille & Camille BordeauxToute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Audrey Blomme : Je suis  maman de deux enfants, Charlie, 7 ans, et Anaïs, 5 ans, récemment reconvertie dans la petite enfance.

TLF : Pourquoi avez-vous ouvert une crèche avec la franchise La Cabane d’Achille & Camille ? Avez-vous consulté d’autres enseignes concurrentes ?

AB : Parce qu’honnêtement j’ai regardé pour le faire toute seule et me suis vite rendue compte que ça allait être compliqué et, surtout, me prendre beaucoup de temps. Je voulais avoir le support d’un partenaire déjà expérimenté pour démarrer sur des bases solides. C’est pour ça que j’ai rejoint La Cabane d’Achille & Camille, mais également parce que je partage les mêmes valeurs : communication positive, bienveillance et respect de chacun. J’aime beaucoup l’échange en équipe et, La Cabane d’Achille & Camille étant un réseau en création, j’ai choisi de l’intégrer pour que l’on puisse progresser ensemble. 

J’ai consulté trois concurrents avant de choisir de devenir franchisé La Cabane d’Achille & Camille. Cependant les échanges n’ont pas été les mêmes. Cela ressemblait plus à une procédure commerciale qu’à une relation humaine. La première question était « combien allez-vous mettre sur la table ? ». Je n’ai donc pas voulu intégrer leur réseau. Ces premier échanges ne m’ont pas plu et ne constituaient pas, pour moi, le début d’une relation saine. Je n’ai pas de doutes sur leur projet pédagogique mais j’ai préféré l’approche humaine de La Cabane d’Achille & Camille.

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

AB : Non, j’étais commerciale au sein du groupe La Poste. Je ne voulais plus être commerciale ni manager dans le commercial, je voulais entreprendre dans un domaine qui me plait et la petite enfance m’a procuré le meilleur des deux mondes.

TLF : Comment avez-vous été accompagné dans le démarrage de votre activité ?

AB : Par le réseau au travers des échanges avec Anne-Laure et Junior [Anne-Laure et Junior Noubissi, co-fondateurs du réseau, ndlr], par la formation théorique de 15 jours et puis la formation pratique sur le terrain. Ils m’ont également accompagnée pour la constitution du dossier pour la PMI en personne, par téléphone et par des échanges de mails. 

TLF : La formation dispensée par le réseau La Cabane d’Achille & Camille vous a-t-elle permis de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

AB : Oui, ça donne de bonnes bases. Au travers de la formation on voit la gestion RH, les protocoles, le projet pédagogique, etc. Cela donne une palette complète pour démarrer au sein de la cabane.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

AB : C’est encore un peu tôt, l’activité a démarré ce mois, mais je serai normalement au complet au mois d’avril. Nous sommes sur le bon chemin pour atteindre les objectifs de CA prévus.

TLF : Avec le recul, diriez-vous que le concept La Cabane d’Achille & Camille est bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

AB : Oui, c’est un concept qui plait aux parents. Les structures micro-crèche plaisent et les retours des parents sont très positifs. Ils sont contents de l’équipe et de la flexibilité que les horaires procurent.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

AB : Oui tout à fait, ils ont été transparents et honnête dès le départ. Ils ont évoqué tous les aspects de la vie de La cabane et ça se reflète aujourd’hui dans ma cabane. 

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez dû la créer seul ?

AB : Non, j’aurai certainement abandonné par manque d’expérience. 

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec La Cabane d’Achille & Camille ?

AB : Oui bien sûr, j’ai déjà signé pour l’ouverture prochaine d’une seconde cabane dans ma région.

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés pour ouvrir une micro-crèche avec cette enseigne ? 

AB : D’être convaincu de leur projet pour pouvoir mener à bien les différentes étapes de celui-ci. Être sûrs de soi et de l’accompagnement qu’Anne-Laure et Junior proposent.

Pour en savoir davantage sur les conditions pour ouvrir une micro-crèche La Cabane d’Achille & Camille, rendez-vous sur la fiche de présentation de la franchise La Cabane d’Achille & Camille.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,6/5 - 26 avis

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top