logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Interview vidéo – Le DG de Flora Nova présente le concept d’Oya Fleurs

Présent au salon de la franchise de Paris, Eric Grelier, directeur général du groupe Flora Nova, a profité de l’occasion pour présenter le concept Oya Fleurs à Toute la Franchise. Il revient notamment sur la fierté de l’enseigne, qui fête cette année ses 20 ans, de posséder désormais une adresse à Paris.

Toute la Franchise : Vous êtes le directeur général de Flora Nova, qui développe deux enseignes, Le Jardin des Fleurs et Oya Fleurs. Pourriez-vous nous parler de cette dernière?

Eric Grelier : Oya Fleurs est une enseigne qui va fêter ses 20 ans cette année et dont le positionnement est entre les fleuristes en libre service tels que notre enseigne Le Jardin des Fleurs et les fleuristes traditionnels. C'est une enseigne qui se singularise et se différencie sur le marché de la fleur par la présence de collections toutes les 5 semaines. C'est à dire que toutes les 5 semaines, nous proposons une nouvelle collection pour les bouquets, les compositions, les plantes, autour d'un thème, d'une histoire que l'on raconte. Nous racontons donc entre 10 et 12 histoires dans l'année, ce qui donne un bon support pour nos franchisés.

TLF : Quel est l'état du développement d'Oya Fleurs ?

E.G. : Oya Fleurs, comme Le Jardin des Fleurs, n'a jamais été une enseigne dans une politique que l'on appelait autrefois de la punaise ! Nous ne sommes pas des développeurs tout azimut et nous aimons bien dire que l’on se choisit mutuellement avec nos candidats. Oya Fleurs, ce sont 2 à 3 ouvertures par an. C'est vrai qu'avant de créer Flora Nova avec Benoît Ganem, c'était un réseau qui se développait à son petit rythme. Et là, cette année, nous sommes très contents puisqu'en 2016, nous avons ouvert notre première boutique à Paris, rue Lecourbe, qui fonctionne très bien. J'espère que ce sera une belle vitrine pour le développement futur.

TLF : Avez-vous des objectifs précis pour 2017?

E.G. : Nous avons toujours des objectifs ! Mais précis non. Nous savons que le marché de la fleur n'est pas très structuré et qu'il est encore très atomisé. Nous ne sommes pas dans des phénomènes d'accélération comme dans d'autres marchés un peu plus matures.

TLF : Y a-t-il un profil de franchisé idéal pour rejoindre votre réseau ?

E.G. : Pour Oya Fleurs, il faut vraiment aimer le produit. Vous me direz, ce n'est pas compliqué d'aimer la fleur mais c'est vrai qu'il faut s'impliquer, à la différence de Jardin des Fleurs où on aime le produit mais où on est en management organisationnel, là le franchisé est très impliqué au niveau du produit donc il nous faut quelqu'un avec les prérequis habituels bien entendu (commerçant, gestionnaire) mais avec une vraie dimension fabrication. En tout cas plus que dans notre autre concept :

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top