logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

L’accès au crédit reste un frein à la reprise du marché immobilier

Publié le

Faut-il être riche pour obtenir un crédit immobilier dans les meilleures conditions ? C’est ce que semble affirmer le Figaro dans un article paru sur son site le 3 avril dernier et selon lequel : « Plus que jamais, les banques chouchoutent les particuliers ayant des revenus élevés, avec un apport conséquent et souvent déjà propriétaires de leur logement. »

Un constat confirmer par plusieurs acteurs du secteur dont Jacques Daboudet, président du réseau CAPIFRANCE, qui atteste que « les banques ont toujours été plus à même de consentir des efforts tarifaires, préférentiels, à des clients disposant de plus hauts revenus car effectivement c’est à cette catégorie de population qu’elles peuvent proposer des produits complémentaires. »

Le président de CAPIFRANCE modère toutefois cette affirmation en précisant que « depuis que les banques ont réussi à stabiliser leur bilan et courbes de résultats et absorber toutes les conséquences de Bâle III, aujourd’hui dans le contexte de reprise économiques, elles sont plus à même non pas à changer leur critères de risques mais à ouvrir la distribution de crédit ». Il évoque d’ailleurs « une reprise lente, mais progressive de la distribution de crédits en France ».

Pour autant Jacques Daboudet souligne que « cette reprise de la distribution de crédits immobiliers, avec la forte baisse des taux sur ces 3 dernières années est en bonne partie liée à des demandes de rachat de crédit immobilier ». En matière d’accès à la propriété, notamment pour les populations les moins aisées, le président du réseau immobilier soutient que ce sont les nouvelles dispositions du prêt à taux zéro qui permettent « à certains clients d’accéder à l’immobilier alors que ce n’était pas le cas avant la réforme sur le PTZ proposé dans le plan WALL de septembre 2014 ».

Tout en se réjouissant que « l’apport du prêt à taux 0% dans le neuf permet à l’accédant de non seulement réaliser son projet dans des conditions très avantageuses, mais surtout de faire des économies très importantes », il regrette cependant que son application « dans le cadre de l’achat d’un bien Ancien avec travaux […] n’est possible que dans les agglomérations comptant au moins 10 000 habitant et qui enregistrent au moins 8 % de taux de vacance de logements, c’est-à-dire éloignées des zones urbanisées et peu peuplées ».

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top