logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Arnault Bouyer

BC2E

Arnault Bouyer

Diagnostiqueur immobilier BC2E

Enseigne BC2E

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 1998
  • - Date de lancement de l'enseigne : 2005
  • - Nombre d’implantations : 152
Créer une surveillance par email

Interview de Arnault Bouyer

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Arnault Bouyer a rejoint le réseau BC2E en 2014 pour devenir diagnostiqueur immobilier. Basé au Plessis-Robinson, dans les Hauts-de-Seine, il témoigne de sa satisfaction après ses deux premières années d’exercice.

Franchise BC2E interview Arnault Bouyer Toute la Franchise : Pourquoi avez-vous choisi de vous lancer dans le diagnostic immobilier ?

Arnault Bouyer : Je côtoie, parmi mes amis et depuis de nombreuses années, des diagnostiqueurs immobiliers. Ce sont eux qui m’ont orienté et donné envie de faire ce métier. C’était aussi pour moi le moyen d’être indépendant, souhait assez fort depuis de nombreuses années.

TLF : Qu’est-ce qui vous plaît aujourd’hui dans le métier de diagnostiqueur ?

AB : De nouveau et sans hésitation : l’indépendance que ça m’a apporté. Je suis aujourd’hui mon propre patron. J’aime avoir mon entreprise et pouvoir la gérer comme je le souhaite.

En tant qu’ancien commercial, je parlerais aussi de l’aspect humain et relationnel de ce métier, le fait de développer mon propre réseau et de créer un rapport de confiance avec de nombreuses personnes, que ce soit les notaires, les agents immobiliers ou avec les particuliers.

C’est un métier avec des cibles différentes, il faut savoir adapter son discours et être à l’écoute. Le contact direct est très intéressant.

TLF : Qu’est-ce qui vous plaît dans le réseau BC2E ?

AB : Nous sommes tous indépendants chez BC2E et pourtant il y a une certaine forme de proximité dans le réseau. On échange régulièrement avec les autres membres, on sait que l’on peut facilement demander des conseils, notamment sur des questions techniques liées au métier.

Je pense aussi à l’aspect informatique. Nous pouvons compter sur l’équipe informatique au quotidien si nous rencontrons un problème.

TLF : Deux ans après votre installation, comment se porte votre activité ? Avez-vous rencontré des difficultés ?

AB : La 1re année, il faut savoir se faire "accepter" par les agences, trouver sa différenciation et comprendre ce que nos clients, agences, attendent réellement de vous.

Ne venant pas de l’univers immobilier, j’ai mis quelque temps à appréhender le marché et savoir comment il s’orchestrait.

J’ai aussi eu, parfois, des difficultés techniques lors de mes premiers diagnostics. Mais j’ai eu la chance de pouvoir compter sur d’autres membres du réseau davantage expérimentés qui ont su répondre à mes interrogations.

Je suis très content de mon bilan après 2 années. J’ai doublé mon chiffre entre janvier 2014 et janvier 2015. Je travaille avec 5 à 6 agences partenaires qui m’appellent régulièrement.

Ce métier me permet de vivre très correctement et d’aller chercher ma fille à la crèche le soir, puisque c’est moi qui gère mon emploi du temps ! C’est parfait, c’est que je voulais!

TLF : Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite se lancer dans ce métier ?

AB : Avant tout d’être bien entouré. C’est très difficile de commencer dans un métier sans pouvoir compter sur des gens compétents autour de soi.

Ensuite, et bien évidemment, être très sérieux dans son travail. Avoir une rigueur. Etre toujours réactif lorsqu’une agence, un client appelle. Ils doivent pouvoir nous joindre facilement et savoir que nous sommes à leur écoute.
Et enfin, être persévérant au niveau commercial. Travailler son relationnel au quotidien, ne pas baisser les bras et toujours aller de l’avant.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU BC2E

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

" Se lancer seul dans le diagnostic immobilier, c’est prendre un risque inutile "

Interview publié le 13/05/2017

Interview de Thierry Haller

Interview publié le 17/11/2016

Interview de Frédéric Babin

Interview publié le 05/07/2016

Interview de Aurélia Hacquin

Interview publié le 24/06/2016

Interview de Gilles Olier

Interview publié le 15/06/2016
Voir tous les interviews

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top