logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Stéphane Escobossa

DR HOUSE IMMO

Stéphane Escobossa

Directeur général du réseau Dr House Immo

Franchise DR HOUSE IMMO

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2007
  • - Date de lancement de la franchise : 2013
  • - Nombre d’implantations : 380
Créer une surveillance par email

Interview de Stéphane Escobossa

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Co-fondateur et directeur général du réseau Dr House Immo, Stéphane Escobossa revient sur le développement de son enseigne un an et demi après son lancement, et évoque l'état du marché immobilier.


Voici un an et demi que votre marque se développe au niveau national, où en est votre projet ?

Stéphane Escobossa : Le projet se développe bien, à vrai dire mieux que nous ne l'espérions. Ce genre d'aventure comporte une part de facteur humain qu'il est toujours délicat d'anticiper. En lançant l'aventure, on était conscient qu'il y avait des obstacles avec lesquels il nous faudrait composer.

Nous avons découvert des choses, avancé, dû résoudre des situations complexes, mais finalement tout cela a permis de renforcer la structure et de créer du lien entre les personnes. Un réseau, c'est essentiellement les gens qui le composent.

Nous avions des objectifs chiffrés, ils ont été plus que remplis, mais nous avions également des objectifs moins quantifiables et je suis plutôt fier d'annoncer que nous les tenons.


Avez-vous des objectifs à nous révéler pour 2015 ?

Chaque année est un nouveau challenge excitant à relever. Le groupe peut solidement s'appuyer sur son expérience et une trésorerie confortable : il s'agit de le faire grandir, de le faire évoluer et de prendre en compte que la Terre continue de tourner, que les mentalités et le métier évoluent. Il nous faut à tout prix éviter d'avoir la tête dans le guidon et de nous faire dépasser par le peloton. Oui, j'aime bien le vélo, même si je ne pratique pas, mais c'est surtout une métaphore pratique et un effort que je respecte, parce que la débauche d'énergie d'un cycliste est étroitement similaire à celle d'un entrepreneur. Pas d'objectifs chiffrés à annoncer mais juste la volonté de faire mieux que l'année dernière pour continuer sur la dynamique actuelle.


Quelles sont pour vous les orientations du marché de l'immobilier en ce moment ?

Bien malin celui qui pourra le dire. On a tous des convictions, on entend dire tout et son contraire. En 2014, on a eu la loi Duflot. Est-ce que l'immobilier est plus transparent et mieux fréquenté depuis ce texte? Je ne crois pas. On a encore beaucoup de choses à faire pour regagner la confiance des gens. Nous faisons un beau métier, un métier de services, de convictions, de passion… A nous d'élever le débat et d'être à la hauteur.

Pour ce qui est des transactions, on constate qu'il a un mieux, avec des messages positifs qui sont véhiculés par les différents indicateurs. Mais comme vous le savez, on a commencé par être une agence, on pensait qu'il y avait UN immobilier, c'est en se développant au niveau national, en diffusant la marque dans diverses régions, qu'on a appris que chaque coin de France, chaque ville, chaque quartier fonctionnait comme un micromarché. Il y a des règles quasiment uniques partout. Alors les indicateurs généraux pourquoi pas, encore plus s'ils sont positifs, mais n'oublions pas qu'ils ne reflètent jamais la réalité du quotidien de chacun...


Vous êtes actifs en recrutement. Quels profils recherchez-vous ?

Nous ne recrutons clairement pas de débutants. La caissière qui a un cousin qui a vendu sa maison et qui va faire de l'immobilier à mi-temps après son travail en pensant qu'elle va gagner beaucoup d'argent ne nous concerne pas non plus.

Quand je vois certains réseaux annoncer plus de 1000 mandataires et que je compare avec leur CA, je me dis qu'il y en a quand même un paquet qui n'est là que pour faire le nombre. Je tiens à connaitre tous mes collaborateurs, et à travailler avec eux au plus près pour que nous puissions avancer ensemble. Je suis toujours sur le terrain, je gère toujours mes vendeurs et mes acquéreurs, je ne suis pas un mec derrière un bureau qui passe son temps à faire des fichiers Excel. Je recrute essentiellement des gens qui partagent cette philosophie. Mais vous allez encore me dire que je suis trop bavard : action, travail de qualité, expérience, bonne humeur, voilà ce que je demande essentiellement.


Avez-vous trouvé la formule qui vous convient ?

Avec ma femme et mes deux enfants oui. Avec le monde professionnel… Oui aussi. Mais moins, parce que si ma femme lit ça elle va m'en parler pendant 3 semaines au moins.

La formule qui me convient c'est celle où je gagne de l'argent, où les gens qui travaillent avec moi gagnent de l'argent et où on s'amuse un peu, quand même, en faisant un travail qui nous plaît. Pour l'instant on n'est pas mal…

 

Interview réalisée par Dr House Immo, reproduction interdite sans autorisation de l'enseigne.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU DR HOUSE IMMO

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Voir tous les interviews

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top