logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Maud Bonardet

BABYCHOU Services

Maud Bonardet

Franchisée Babychou Services à Limoges

Franchise BABYCHOU Services

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 1998
  • - Date de lancement de la franchise : 2006
  • - Nombre d’implantations : 81
Créer une surveillance par email

Interview de Maud Bonardet

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Maud Bonardet s'est lancée dans la garde d'enfant en ouvrant son agence Babychou Services au début de l'année 2013. Avec Toute La Franchise, elle revient sur son ressenti après ces quelques mois d'activité.


Toute La Franchise : Pouvez-vous nous présenter votre parcours en quelques mots ?
Maud Bonardet : J'ai 30 ans, et je suis originaire de Limoges où j'ai toujours travaillé. Je suis de formation commerciale : j'ai obtenu un DUT Techniques de Commercialisation, suite auquel j'ai été secrétaire commerciale dans une grande entreprise de BTP. Puis j'ai rejoint une agence d'intérim pour laquelle j'ai été chargée de recrutement pendant trois ans. C'est alors que je suis tombée enceinte et que j'ai commencé à réfléchir à la création d'entreprise : encouragée par ma mère, assistante maternelle, et mon mari, chef d'entreprise, j'ai eu envie de créer ma propre structure dans le domaine de la garde d'enfant.


TLF : Pourquoi la franchise, et pourquoi Babychou ?
M.B. : Je ne voulais pas démarrer seule : je voulais être accompagnée, soutenue par une structure sérieuse. J'ai découvert Babychou dans le cadre de la diffusion d'un reportage télé au cours duquel Claire Lanneau, la fondatrice du réseau, était interviewée. Cela m'a interpelée car "Babychou" est aussi le surnom que ma mère donne à mon fils ! J'ai donc contacté le réseau pour en savoir plus : même si je n'ai pas contacté directement d'autres enseignes, j'ai établi quelques comparaisons sur ce qu'elles pouvaient offrir (apport personnel, accompagnement,…) mais je suis restée convaincue que Babychou était le bon choix !


TLF : Comment s'est déroulée votre intégration ?
M.B. : C'est allé assez vite : accompagnée par le réseau, j'ai effectué mon étude de marché à l'automne 2012, tout en rencontrant le franchisé de Périgueux qui avait commencé son activité six mois auparavant et qui était très satisfait de son démarrage. J'ai également été soutenue pour l'obtention de mon agrément, que j'ai eu très rapidement, en trois semaines. J'ai suivi ma formation pendant la première quinzaine de décembre, avant d'ouvrir mon agence le 2 janvier 2013.

Pour l'ouverture, j'ai eu deux animatrices à mes côtés. L'une pour tout ce qui concerne la partie métier, la réglementation, les ressources humaines, etc., que je pouvais appeler dès que j'avais besoin. La seconde pour toute la partie commerciale, pour établir un plan d'action : un point téléphonique régulier m'a permis d'être conseillée pour le développement commercial et les actions à mener au niveau local.


TLF : Justement, comment se passe la prospection ?
M.B. : Le réseau nous fournit un kit de démarrage avec notamment tous les flyers pour le recrutement et la prospection clientèle. J'en ai distribués beaucoup dans les magasins spécialisés petite enfance, chez les puéricultrices ou les pédiatres par exemple. J'ai un fichier de prospects que je contacte régulièrement en envoyant des mails en fonction de l'actualité de l'agence. Enfin, j'envoie des courriers aux prescripteurs comme les écoles et les crèches.


TLF : Y a-t-il beaucoup de concurrence dans votre secteur ?
M.B. : Il existe à Limoges pas mal de sociétés multi-services, ainsi qu'une agence d'un concurrent direct de Babychou pour qui tout marche très bien… mais le secteur de la petite enfance est un marché où les possibilités sont importantes, donc j'arrive quand même à constituer une belle clientèle !


TLF : Comment se déroule votre journée type ?
M.B. : Quand j'arrive le matin, je règle quelques petits soucis éventuels, en particulier les intervenants absents que je dois remplacer. Ensuite, j'ai des rendez-vous chez les clients, généralement un ou deux par jour. Je fais également passer des entretiens de recrutement en agence deux ou trois fois par semaine. Le reste de la journée est consacrée à la prospection terrain dans les moments de libre, et la soirée plutôt à la sphère administrative.


TLF : Où en êtes-vous après ces dix mois d'activité ?
M.B. : Le démarrage s'est très bien passé, l'agence suit une évolution stable et régulière depuis janvier. Limoges est une petite ville, et je crois que le bouche à oreille y fait beaucoup ! J'ai suivi exactement mon prévisionnel à 1000€ près, et l'affaire était rentable au bout de neuf mois : le chiffre d'affaires que j'ai atteint au mois de septembre me permettrait de me verser un salaire.


TLF : Et si c'était à refaire ?
M.B. : Je signerais à nouveau ! Je pense que si j'avais dû démarrer seule, mon agence ne serait pas encore ouverte… donc si c'était à refaire, je referais exactement la même chose !


TLF : Si vous aviez un conseil à donner à un entrepreneur prêt à se lancer avec Babychou ?
M.B. : Je lui dirais de s'écouter. La création d'entreprise effraie les gens, qui ont du coup tendance à nous démoraliser plutôt que nous encourager. Mieux vaut écouter son propre ressenti et faire confiance à son feeling !

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU BABYCHOU Services

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Voir tous les interviews

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top