logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette

S'associer avec un partenaire pour créer une franchise

L'importance de choisir un associé complémentaire

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La franchise est un système véritablement avantageux pour toutes les personnes voulant créer leur propre entreprise. Cependant même si la création d'entreprise s'en trouve facilitée et les risques amoindris, il n'en reste pas moins que la franchise impose aux franchisés un cadre strict dans lequel ils sont libres d'évoluer de façon autonome tant qu'ils se conforment au concept.

Certains candidats à la franchise préfèrent se lancer avec un partenaire. C'est une alternative séduisante à la création d'entreprise, cependant il convient de respecter certaines règles et surtout de bien choisir son partenaire. Dans cet article nous allons vous donner quelques critères de sélection parmi les plus importants.

Trouver un partenaire complémentaire

Si vous désirez vous lancer dans la création d'une franchise avec un partenaire, il est important que l'élément ayant motivé cette décision soit la nécessité. Se lancer dans la création d'une entreprise pour des raisons aussi peu légitimes que la crainte d'entreprendre seul ou encore l'affection qu'on éprouve pour une personne, est vivement déconseillé !

Dans votre futur relation, il n'y aucune place pour les sentiments. L'émotionnel ne doit à aucun moment dicter vos décisions. L’émotionnel fera certes partie intégrante de votre relation (comment peut-il en être autrement lorsqu'on s'associe avec un ami ou un collègue?), mais ne doit avoir aucune influence sur vos choix. Votre choix doit être dicté par la complémentarité entre votre profil et celui de votre futur associé.

Il faut en effet que les deux futurs partenaires soient complémentaires et que cette complémentarité soit bénéfique pour la future entreprise. Dans une grande majorité des cas, le choix de s 'associer avec un tiers résulte d'une nécessité. Le nouvel associé peut par exemple apporter :

  • Des fonds pour démarrer la société

  • Des compétence complémentaire pour tout ce qui concerne le fonctionnement de l'entreprise

  • De la crédibilité via ses expériences professionnelles

  • Un carnet d'adresse

  • ...

La création d'une entreprise avec un partenaire est une excellente façon pour pallier à certaines de vos déficiences. Ainsi si vous n'êtes pas commercial pour deux sous, il peut être judicieux de vous associer à une personne qui dispose d'excellentes compétences dans ce domaine.

Mais la complémentarité entre les futurs associés ne s'arrêtent pas forcement aux compétences métier. Il peut également s'agir d'une complémentarité caractérielle ou encore d'une complémentarité au niveau des tâches dans l'entreprise.

Trouver un partenaire qui vous complète est une excellente façon de limiter les risques de commettre des erreurs graves. Il est important de ne pas laisser faire à l'autre ce que vous ne voulez pas faire. Dès le départ il convient de bien définir qui fait quoi dans l'entreprise en fonction des compétences de chacun.

Le choix d'un partenaire est avant tout une affaire de lucidité !

Pourquoi faut-il éviter une cogérance ?

Tous les experts le recommandent, il faut à tout prix éviter une cogérance avec 50% des parts du capital pour chacun des associés. Le risque pour votre activité c'est de connaître une situation de blocage, qui peut s'avérer plus que dommageable pour le bon développement de votre entreprise.

C'est pourquoi avant même de se lancer il faut déterminer l'apport des deux associés et surtout transcrire ces accords par écrit, vous vous éviterez ainsi de futurs déconvenues. D'une règle générale, il faudra veiller à établir un pacte d'associés qui tienne la route. Pour ce faire, il est conseiller de s'en remettre à l'expertise d'un avocat ou d'un expert comptable.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top