logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Etape n°9 : Construire un business plan

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Comme pour toute création d’entreprise, pour devenir franchiseur, vous allez devoir élaborer un business plan. En effet, créer son enseigne, c’est un projet entrepreneurial presque comme les autres. Presque. Car le développement d’un réseau comporte quelques spécificités que vous vous devrez d’intégrer à votre business plan, sans quoi non seulement vous risquez de naviguer à l’aveugle, mais en plus vous aurez du mal à convaincre les investisseurs.

Un outil à double usage : convaincre et piloter

Dossier complet d’environ 30 pages, le business plan d’un candidat franchiseur a exactement les mêmes fonctions qu’un business plan classique :

  • Convaincre les investisseurs ;
  • Vous servir de tableau de bord prospectif pour les premiers mois au moins d’activité.

Il doit dès lors répondre à certaines exigences basiques. Il doit :

  • Présenter votre vision de votre réseau ;
  • Prouver la rentabilité de votre activité ;
  • Expliquer le développement prévu de votre réseau et les retombées économiques à 1, 3, 5 et 10 ans ;
  • Détailler vos besoins en financement.

Les trois premiers points de ce business plan ne devraient pas vous poser trop de problème maintenant que vous avez déjà modélisé votre développement, analysé et formalisé votre concept, rédigé votre manuel opératoire et élaboré votre document d’information précontractuel. Le quatrième point en revanche est un peu plus spécifique.

Les spécificités de la création d’un réseau de franchise

Il existe, dans le cas du candidat franchiseur, 2 postes très particuliers et indispensables : le développement du réseau et son animation. En effet, même si au début vous allez gérer ces deux fonctions vous-même (et cela va vous prendre beaucoup de temps pendant les premiers mois), très vite, vous serez obligé de recruter sur ces deux postes. Ce recrutement (et les charges associées) doit donc être pris en compte et intégré au business plan.

En outre, vous devez prévoir la sécurisation de l’approvisionnement des franchisés le cas échéant. Typiquement, dans le cas où vos franchisés devront se fournir en produits ou en matières premières spécifiques, sans avoir la liberté de choisir le fournisseur, alors vous devrez sans doute mettre en place une centrale d’achat. La centrale d’achat impliquera deux choses :

  • D’un côté des coûts logistiques et un besoin de trésorerie : vous devrez acheter les produits avant que les franchisés vous les commandent d’une part, et d’autre part vous devrez assumer les coûts de la création et de la gestion de la plateforme logistique associée.
  • D’un autre côté cette centrale d’achat va vous permettre de négocier les tarifs avec vos fournisseurs, ce qui amènera une réduction des coûts.

Enfin, on l’a vu à l’étape 5 concernant les freins potentiels à votre développement en franchise, créer son réseau a un coût estimé en moyenne entre 60 000 € et 200 000 €, et ce, avant même de percevoir les premiers revenus de franchiseur (droits d’entrée et redevances), soit au minimum 18 mois. (le temps de recruter et de former les premiers franchisés). Ce montant représente la charge de la création et de la gestion de la structure opérationnelle de votre réseau. Vous avez donc un besoin en fonds de roulement considérable pour tenir jusqu’au seuil de rentabilité qui peut être long à atteindre.

Tous ces aspects doivent être intégrés à votre business plan et vous permettront de mesure avec précision votre besoin en financement. Prévoyez juste, mais large : un défaut de trésorerie pourrait être fatal à votre développement.

Ce qu’il faut retenir :

  • Votre business plan de franchiseur va s’appuyer en grande partie sur le travail effectué aux étapes précédentes.
  • La situation de franchiseur présente deux caractéristiques spécifiques : elle impose d’embaucher rapidement un développeur et un animateur de réseau d’une part, d’autre part elle impose d’assumer pendant plusieurs mois les charges du réseau sans avoir aucune recette liée au réseau pour compenser.
  • Le seuil de rentabilité peut être long à atteindre.


Retourner à l'étape précédente : élaborer les documents juridiques de relation avec les franchisés

Consulter l'étape suivante : définir le montant des droits d'entrée et redevances


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter
Scroll to top