logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Etape n°7 : Se renseigner sur les différentes aides et financements

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Selon votre secteur d’activité, votre zone d’implantation ou encore votre situation professionnelle, vous pourrez bénéficier d’aides ou subventions pour la création de votre entreprise en franchise. Publiques ou privées, il en existe des milliers.

Pour connaître les différentes aides accordées par l’état pour la création ou la reprise d’entreprise nous vous invitons à :

  • consulter la page dédiée du site du service public.
  • prendre contact avec l’ANPE, l’APCE ou encore la chambre des commerces ou des métiers de votre département.
  • solliciter votre conseiller pôle emploi qui pourra vous orienter vers un expert en création d’entreprise.
  • vous renseigner auprès des collectivités locales.

Nous vous invitons également à identifier et prendre contact avec les groupements ou associations d’entreprises de votre région.

Les différentes formes d’aides publiques pour la création d’entreprise

A l’initiative de l’état, parfois mises en place par les collectivités territoriales, les aides publiques destinées à la création ou à la reprise d’entreprise prennent différentes formes. Subventions sectorielles, exonération des charges, allègements fiscaux, accompagnement et conseil, il existe des milliers de dispositifs.

Accessibilité aux personnes à mobilité réduite, modernisation d’une zone de construction, etc. ces subventions  peuvent parfois atteindre des montants allant jusqu’à 35% de l’investissement global du projet ! Leur objectif, favoriser la répartition géographique des entreprises, favoriser l’émergence de projets innovants ou encore l’insertion professionnelle  des demandeurs d’emploi.

Quelques exemples d’aides publiques

Aide à la création ou la reprise d’entreprise

Pour un demandeur d’emploi

  • les dispositifs ACCRE et NACRE

Ils vous permettent de bénéficier d’une exonération de charges sociales pendant un an ou plus selon les cas, et d’un accompagnement à la création de votre entreprise.

  • L’ARCE

Si vous êtes indemnisé au titre de l’allocation d’aide de retour à l’emploi, vous pourrez choisir entre maintenir vos allocations ou bénéficier du versement de l’intégralité ou d’une partie de vos allocations restant dues, pour bénéficier d’un capital disponible pour l’ouverture de votre entreprise.

Mais aussi

  • Le CAPE (Contrat d'appui au projet d'entreprise)
  • Le Soutien au commerce de proximité : la demande de financement s’effectue auprès du Fisac.

Exemple de subventions sectorielles

  • Aides à la librairie,
  • Aides pour l’environnement
  • Aides à la presse,
  • Aides en faveur des entreprises culturelles

Les initiatives privées

Les groupements d’entreprises

Il existe également de nombreuses aides privées pour la création ou le développement d’entreprise, créées à l’initiative de groupements ou d’associations d’entreprises comme :

  • Pour la création ou le développement des entreprises les plus prometteuses : Deloitte
  • Pour la mise en relation d’investisseurs et d’entreprises demandeuses : L'AFIC
  • Pour le développement économique des entreprises innovantes : Retis

Les Business angels

Vous pouvez également faire appel à un business angel pour financer une partie de votre capital. Les business angels sont des particuliers ou entrepreneurs qui investissent leurs fonds propres dans des entreprises à fort potentiel ou des projets innovants. Leur soutien n’est pas seulement financier, un business angel met à la disposition de la personne qu’il soutien son temps et ses compétences.

Ce qu’il faut retenir :

 

  • Il existe des milliers d’aides publiques pour la création ou le développement d’entreprise. Renseignez-vous auprès des instances locales, ANPE , CCI, etc.
  • Certaines entreprises du privée peuvent également vous aider et vous appuyer dans votre projet.
  • Vous pouvez également avoir recours à un business angel qui en détenant certaines part de votre capital vous permettra de réaliser votre projet.

 

Retourner à l'étape précédente : bien calculer son apport personnel

Consulter l'étape suivante : Bien choisir sa zone d'implantation


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,5/5 - 1 avis
Scroll to top