logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Etape n°3 : S'approprier le métier de franchiseur

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

On vous le disait dans les étapes précédentes : franchiseur, c’est un métier… et ça ne s’improvise pas. Vous pouvez être brillant, le meilleur même, dans votre métier, si vous êtes un mauvais franchiseur ou si vous partez mal préparé dans l’aventure de la création de votre réseau de franchise, vous courrez à votre perte.

Non plus un métier, mais deux… voire plus !

Quand on dit que vous allez changer de métier en devenant franchiseur, on devrait plutôt dire que vous allez devoir endosser une nouvelle casquette. Vous n’aurez plus un métier, mais deux. De fait, avant de lancer votre propre enseigne de franchise, votre métier, c’était d’être avant tout entrepreneur. Vous étiez gérant d’une entreprise, avec tout ce que cela implique de diversité de métiers : commercial, directeur financier, vendeur, manager, etc. Vous allez devoir devenir, en plus, gestionnaire de réseau, recruteur, formateur, accompagnateur, etc.

Être franchiseur, c’est être capable à la fois de s’améliorer dans son métier premier,
celui de son unité pilote, de manière à améliorer le concept et développer des avantages concurrentiels,
tout en étant capable

  • de recruter les bons franchisés,
  • de bien les former,
  • de veiller à ce qu’ils respectent le concept,
  • de créer un esprit de réseau,
  • de superviser jusqu’à plusieurs centaines de franchisés indépendants,
  • etc.

Développer un talent de manager et de recruteur

La réussite d’une enseigne dépend de l’investissement et de la qualité de ses franchisés. N’oubliez pas cet adage en forme d’avertissement. Car en creux ce que vous devez y lire, c’est que vous aurez un devoir d’excellence quant au recrutement et au management des franchisés de votre réseau.

Vous devrez être capable de percevoir les potentiels, les révéler, les exploiter et les faire monter en compétences. Le recrutement est capital pour la réussite de votre projet. Vous devrez donc faire preuve de psychologie, de diplomatie et d’enthousiasme pour :

  • Choisir les bons candidats franchisés
  • Faire partager les valeurs de votre enseigne
  • Faire respecter et appliquer son concept

Créer une structure opérationnelle

Le franchiseur, par contrat, a le devoir d’accompagner les franchisés. Il a également la charge de la communication nationale, il doit offrir un état général du marché, mettre à disposition des outils, etc. Bref, vous devrez mettre en place une structure opérationnelle qui puisse assurer le rôle du franchiseur, à savoir :

  • Accompagner
  • Former
  • Contrôler
  • Aider
  • Stimuler
  • Informer
  • Etc.

Les franchisés. Cela passe par la mise en place d’outils, l’embauche d’animateurs de réseau, l’organisation d’événements (convention nationale, groupes de travail, etc.), etc.

Il ne faut pas oublier qu’un des critères de la réussite d‘une enseigne c’est la satisfaction et l’investissement de ses franchisés. Si dès le départ vos franchisés sont démotivés, ne respectent pas le concept, s’organisent en association de franchisés pour dénoncer vos manquements ou, pire, vous portent en justice, votre tout jeune réseau de franchise risque de ne pas vivre bien vieux…

Une préparation indispensable

Vous le devinez donc face à l’étendue des tâches qui vous attendent en tant que franchiseur, créer son réseau de franchise demande du temps. Mais vous pourrez réduire ce temps en cumulant les étapes : par exemple pendant que vous créerez votre deuxième unité pilote, vous pourrez commencer à développer les outils qui vous permettront d’accompagner les franchisés, vous pouvez commencer la rédaction de votre manuel opératoire, etc. Mais d’une manière générale, sachez qu’il vous faudra en moyenne 5 à 10 ans (2 ans pour la première unité, 2 ans pour la deuxième, 6 mois pour la rédaction du manuel opératoire, environ 18 mois pour intégrer les premiers franchisés, etc. Tous ces chiffres étant des minima…) pour commencer à construire sérieusement votre réseau.

N’hésitez surtout pas à profiter de ce temps et de cette préparation pour faire appel à des experts extérieurs qui pourront vous aider à structurer vos objectifs et votre préparation. Ici encore l’audit de faisabilité que nous évoquions à l’étape précédente peut être d’une aide extrêmement précieuse. Car cet audit pourra établir des préconisations permettant de préparer au mieux la montée en puissance du réseau et l’intégration de nouveaux franchisés. Il vaut souvent mieux dépenser quelques milliers d’euros dès le début plutôt que de se lancer mal préparé… et couler sa boîte quelques années plus tard. Ici encore, l’audit de faisabilité peut être essentiel pour faire la différence.


Ce qu’il faut retenir :

  • Le métier de franchiseur c’est en fait plusieurs métiers ! Vous devrez à la fois continuer à améliorer votre métier premier tout en développant vos qualités de manager de réseau.
  • Le recrutement et le management des franchisés est crucial pour la réussite de l’enseigne.
  • Créer son réseau de franchise demande du temps et de la préparation. Comptez 5 à 10 ans et faites-vous accompagner par des experts.


Retourner à l'étape précédente : ce qu'il faut savoir avant de se lancer dans la création d'un réseau

Consulter l'étape suivante : avez-vous les qualités d'un bon franchiseur ?

 

 

 

 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter
Scroll to top