logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette
franchise PROGRESSIUM
expert PROGRESSIUM

L'accompagnement du franchiseur de A à Z

Consultants Franchise

Pour en savoir plus :

Voir les articles de cet expert

Le cabinet Progressium partage son ressenti sur Franchise Expo 2014

Publié le

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Le 33e salon de la franchise de Paris a fermé ses portes le 26 mars dernier. L’heure est désormais au bilan pour les nombreux exposants et visiteurs qui ont participé à cet événement incontournable de la création d’entreprise en franchise en France. Parmi eux, le cabinet spécialisé dans le développement de réseaux Progressium parle d’une « édition placée sous le signe du professionnalisme ».

L’équipe du cabinet Progressium représentait quatre enseignes lors de l’événement : Tutti Frutti, le leader mondial des yaourts glacés en libre-service qui vient tout juste d’amorcer son développement en France, Edsylver, le 1er revendeur de cigarettes électroniques en France qui vient également de débuter l’implantation d’un réseau de boutiques propre à sa marque, ainsi que Babychou et Petits-fils, deux franchises de services à la personne, spécialisées dans la garde d’enfants pour la première et dans l’assistance aux personnes âgées pour la seconde.

Ces quatre réseaux ont ainsi pu profiter de l’appui du cabinet Progressium pour renseigner les visiteurs. Plusieurs autres clients du cabinet étaient également présents sur le salon, comme Chemdry, C House Coffee Shop, de Neuville, House Shine, RE/MAX et VivaServices.

Les huit consultants du cabinet Progressium ont ainsi pu aiguiller des candidats à la franchise souhaitant valider leur projet de création d’entreprise. Durant toute la durée du salon, ils ont accueilli quelque 120 visiteurs dont plus de la moitié représentaient des franchiseurs sollicitant leur avis d’experts en développement de réseau pour lancer un concept en franchise, optimiser un réseau existant, préparer une expansion à l’international ou à l’inverse dupliquer un concept sur le marché français.


Franchise Expo 2014 : avis d’experts


Bilan Franchise Expo 2014 ProgressiumEn habitués du salon, les consultants Progressium partagent leur ressenti sur cette 33e édition. Jean-Paul Zeitline, fondateur de Progressium et responsable du pôle conseil, a été frappé par « le volume et la qualité des visiteurs franchiseurs et franchisés. C’est la preuve que la franchise est une des bonnes solutions pour sortir de la crise. »

Ce qui a marqué Nicolas de Belilovsky, directeur associé et responsable du pôle organisation, c’est le niveau de connaissances croissant des candidats à la franchise comme des entrepreneurs souhaitant devenir franchiseur. Il assure que « les visiteurs sont de plus en plus avertis sur les avantages du modèle de la franchise ».

Même constat pour Emmanuel Jury, directeur associé et responsable du pôle développement commerce, pour qui « la franchise se professionnalise ». Un constat fait à travers « les échanges avec les visiteurs, notamment par leurs questions, toujours plus pertinentes », déclare-t-il. Il note également que les porteurs de projet ont bien saisi un des principaux avantages de la franchise qui est de « ne plus être isolé ».

Laurent Wattez, responsable du pôle développement des enseignes de services, se range à l’avis de ses confrères et remarque que « cette année, les visiteurs ont une forte maturité de leur projet et une vraie volonté d’entreprendre ». Les visiteurs de Franchise Expo 2014 sont bien renseignés, aussi bien sur le modèle de la franchise que sur les différentes enseignes. « Pour eux, la franchise est une évidence ! Ces candidats se sont renseignés sur les enseignes avant de venir les rencontrer, ils ont déjà réfléchi à leur projet, comment le mettre en place, le financer, à quelle échéance, etc. »

Côté communication aussi, la franchise évolue. Emmanuelle Courtet, responsable du pôle communication, souligne « un grand dynamisme de la part des exposants qui rivalisent d’ingéniosité afin d’attirer l’attention des visiteurs » tout en réaffirmant qu’au-delà de cette visibilité accrue « ce qui est décisif c’est la qualité relationnelle car la franchise est avant tout une aventure humaine ».

Enfin, au niveau de la pénétration du marché français par les enseignes internationales, John Goodhardt, responsable du pôle développement franchise internationale, évoque « la présence remarquée de multiples enseignes dans des domaines tels que les yaourts glacés et la cigarette électronique », signe de « l'essor de ces secteurs sur le marché français ». Le cabinet Progressium est un partenaire idéal pour accompagner ces enseignes dans leur volonté d’expansion en France. Pour John Goodhardt il est indispensable de « professionnaliser tous les aspects du développement ― de la recherche de candidats à l'identification et la sécurisation des meilleurs emplacements ».

Pour le cabinet Progressium, plus qu’un constat c’est une certitude : la franchise se professionnalise. Une évolution logique pour un système d’entrepreneuriat qui attire de plus en plus de créateurs d’entreprise et qui a démontré sa capacité à résister à la crise. Une professionnalisation bienvenue qui profite aussi bien aux franchisés et franchiseurs qu’aux consommateurs.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email
Scroll to top