toute la franchise logo
Franchise, créer son entreprise et devenir franchisé
Créer une surveillance par email

Idées de business : Les animaux de compagnie, un créneau quasi vierge en franchise !

2011-06-20 06:35:00

Le marché autour des animaux de compagnie est aujourd'hui très peuexploité en franchise et pourtant il pèse chaque année de plus en pluslourd dans le budget des ménages !

Un paradoxe qui ne demande quequelques bonnes idées à développer pour se créer une niche (sans mauvaisjeu de mot!), plus que rentable !

Le marché autour des animaux de compagnie est aujourd'hui très peu exploité en franchise et pourtant il pèse chaque année de plus en plus lourd dans le budget des ménages ! Un paradoxe qui ne demande que quelques bonnes idées à développer pour se créer une niche (sans mauvais jeu de mot !), plus que rentable !

Selon les derniers chiffres disponibles, la France caracole en tête des pays européens en nombre d'animaux de compagnie. Nous cajolons ainsi quelque 61,6 millions d’animaux de compagnie parmi lesquels 36,4 millions de poissons, 10,7 millions de chats et 7,8 millions de chiens ! Au total, le marché des animaux de compagnie pesait fin 2010la bagatelle de 4,5 milliards d'euros, dont 1,5 milliard uniquement dédiés à l'achat d'animaux ! Une manne en constante progression qui est dominée par l'alimentation bien sûr (72%), mais aussi les dépenses vétérinaires (11% en progression de 72% en 10 ans) et les accessoires (17%). Au total, selon une récente étude de Santé-Vet, le secteur a progressé de 34 % en 4 ans.

La dépense moyenne estimée par an pour un chien s'établit autour des 800 € tandis que pour un chat, les familles dépensent en moyenne 600 €.

Un marché en plein boom...

Les chiffres le prouvent : le marché de l'animal de compagnie est en plein boom. Et très curieusement, les plus fortes progressions ont été enregistrées pendant ces dernières années marquées par un climat économique morose... Comment expliquer ce paradoxe ?

En fait, quand tout va mal au dehors, la famille devient une valeur refuge. Et aujourd'hui bien plus qu'hier, l'animal de compagnie fait partie intégrante de la famille... En effet, il y a encore quelques années, les animaux de compagnie étaient surtout choisis pour remplir des missions utilitaires : prévenir et défendre la maison pour les chiens, chasser les souris pour les chats.
En une vingtaine d'années, les choses ont radicalement changées. Aujourd'hui, l'animal est un membre à part entière de la famille. Il est là pour apporter toute son affection sans contrepartie dans un monde de plus en plus impersonnel. De plus en plus aussi, sa présence, surtout quand il s'agit d'un animal de race, assoit la position sociale de son propriétaire. Ce changement de « statut » de l'animal de compagnie a induit un vrai changement d'approche de la part des propriétaires d'animaux. Rien n'est aujourd'hui trop beau ni trop cher pour son chien ou son chat ! Et les professionnels encouragent cette surenchère en multipliant les offres dans le secteur alimentaire (petfood) ou le secteur vétérinaire (petsafe).

Aujourd'hui, les rayons spécifiques pour les animaux de compagnie en grande distribution regorgent de produits spécialisés pour les chiots, les chatons, les chiens séniors, les chats castrés... Chez les vétérinaires aussi, les interventions chirurgicales possibles rivalisent avec celles des humains. Les propositions de services ont aussi largement évolué. Psy pour chien, comportementaliste, masseur, hôtel et même restaurant pour animaux, boutique d'accessoires et de mode, nounou ou groom de promenade, et bien sûr assurance-mutuelle spécifique .... l'imagination des créateurs n'a plus de limites !

En franchise, l'animal manque de chien !

En franchise, les animaux de compagnie ont jusqu'à maintenant peu inspiré de concepts spécifiques et novateurs. Hormis les chaines de bricolage et jardinage qui développent des rayons animalerie plus ou moins bien achalandés, ou encore les sociétés multi-services proposant de la garde d'animaux à domicile, le potentiel des animaux de compagnie reste quasi inexploité en franchise. Comment expliquer ce vide ?

En fait, le secteur économique des animaux de compagnie est encore émergent. Et si les clients sont bel et bien en attente de nouveautés, le marché n'est peut-être pas encore assez mûr et rentable à grande échelle. Pourtant, certaines activités « traditionnelles » comme le toilettage par exemple pourraient facilement faire l'objet d'une déclinaison en franchise, en version mobile ou en salon...

D'autres activités plus novatrices pourraient aussi voir le jour comme des boutiques d'accessoires de modes pour animaux, ou encore un réseau de promeneurs de chiens, de comportementalistes... Souvent ces activités existent déjà sous forme indépendante et elles fonctionnent très bien localement mais la déclinaison en franchise n'est que rarement à l'ordre du jour, même à l'état de projet. Seul Pet's Planet est réellement opérationnel sur un segment pourtant hyper concurrentiel puisque c'est celui de l'alimentation animale largement dominé par la grande distribution.

Le marché du bien être animal est lui aussi largement en retard en France comparé au Japon ou aux Etats-Unis où d'ores et déjà des chaînes spécialisées proposent des boutiques dédiées avec massages, aromathérapie, et autres services d'ostéopathie... Amis des bêtes, à vos concepts !

Dominique André-Chaigneau, Rédaction TOUTE LA FRANCHISE©

PARTAGER
CETTE PAGE SUR

LES COMMENTAIRES RELATIFS A CET ARTICLE
  • 15/05/2012 à 11:10:02
    La croquetterie Mr

    Pensez à un réseau dynamique et novateur dans vorte article aurait été interessant .. je vous invite à regarder le site du réseau La Croquetterie. (www.lacroquetterie.com)




REAGISSEZ OU COMMENTEZ








Créer une surveillance par email
Les derniers articles de la rubrique :

Liste des articles franchise Focus sur les secteurs d’activité

25/03/2015
Le marché du PAP enfant est de plus en plus concurrentiel mais les opportunités y demeurent nombreuses.
23/03/2015
Franchise, concession ou licence de marque : le format utilisé par les réseaux est diversifié.
22/03/2015
Quels que soient les styles, le consommateur veut du pratique et du confortable.
21/03/2015
Les réseaux de spécialistes de la literie et de la cuisine ressortent parmi les circuits les mieux préservés .
19/03/2015
Du grand réseau international au réseau spécialisé sur les biens atypiques, la palette de réseaux est vaste.
18/03/2015
Le réseau de mandataires permet de débuter dans l'immobilier avec un apport minimum.
17/03/2015
Les mises en chantier de logements neufs progresseront également de 8,4% en 2015 et de 11,6% en 2016 à 360.000 unités.
16/03/2015
Les experts Xerfi anticipent un rebond aussi bien dans l'ancien que dans le neuf en 2015 et 2016.
15/03/2015
Les professionnels anticipent pour 2015 et 2016 un rebond dans l'immobilier ancien et les logements neufs.
14/03/2015
Une activité en plein essor depuis le début de la crise.
05/03/2015
L'ambulant est encore trop rare dans les stratégies des réseaux de franchise
04/03/2015
Les chefs français soutiennent l'idée de la gastronomie nomade et s'engagent aux côtés des food-trucks.
03/03/2015
La rentabilité du lavage auto sans eau repose en grande partie sur les prestations réservées aux professionnels.
02/03/2015
La prestation ou la vente à domicile et sur le lieu de travail ont le vent en poupe en franchise.
28/02/2015
Les courtiers d’assurances doivent s’imposer comme des « facilitateurs » dans la souscription et la gestion de la vie des contrats d’assurance de leurs clients.
27/02/2015
Les trois tendances à suivre : le Fast Casual, les Coffee-Shops et les retaillers.
13/02/2015
Malgré le rebond de décembre, l’activité du commerce spécialisé termine toutefois l’année 2014 à - 0,6% en cumul.
12/02/2015
La clause d'exclusivité territoriale est un véritable frein au déploiement des stratégies e-commerce dans les réseaux.
11/02/2015
Cette année, le m-commerce devrait une nouvelle fois connaître une forte progression.
10/02/2015
En 2014, les places de marché ont encore performées avec + 53% en un an.
09/02/2015
Cette année, le e-commerce devrait dépasser les 60 milliards d'euros de chiffre d'affaires, avec 10% de progression attendue vis-à-vis de 2014.
05/02/2015
D'ici à 2018, le marché du bio devrait progresser d'au minimum + 3,1% par an selon Precepta.
04/02/2015
L'ancien se tient mieux en terme d'activité et de prix que le neuf.
01/02/2015
L'objectif fixé est d'atteindre 10% de salariés seniors d'ici 2017.


Une marque du groupe Infopro Digital
Toute La Franchise | Mentions légales et CGU | Contact | Un Site internet et Référencement Webcd©