Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Quel est le mode fonctionnement des magasins METRO : franchise ou pas ?

Portrait de l'enseigne de magasins de cash and carry METRO

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Enseigne allemande créée en 1964, METRO arrive pour la première fois en France en 1971 et est rapidement devenue l’une des références du cash & carry, dans le monde entier. Spécialisée en effet dans la distribution alimentaire et non alimentaire dédiée aux professionnels, l’enseigne a ouvert une centaine de magasins-entrepôts en une cinquantaine d’années et fournit des milliers de professionnels (plus de 90.000 cartes METRO délivrées à date, en 2018). Retour sur l’historique de l’enseigne, ses engagements, son positionnement sur le marché et ses évolutions ainsi que des éléments de réponse sur les possibilités d’ouvrir un magasin METRO.

Historique de l’enseigne METRO en France

Les origines de METRO en France

L'enseigne de magasins de cash and carry METROEnseigne allemande créée en 1964, METRO Cash & Carry arrive pour la première fois en France en 1971, avec l’ouverture d’un magasin-entrepôt à Villeneuve-la-Garenne, en région parisienne, sous le format original qui a fait le succès du réseau : un super store de 16 000 m². Face au succès de ce premier point de vente qui fournit de nombreux professionnels franciliens, l’enseigne entame un développement rapide, sur l’ensemble du territoire.

Années 1980 et 1990 : le développement de METRO Cash & Carry

Dans les années 1980, METRO développe le rayon Café Hôtel Restaurant (CHR) qui est devenu l’un des rayons phares de l’enseigne. De fait, aujourd’hui, 350 personnes sont dédiées au matériel CHR ! C’est également dans les années 80 que METRO crée le format ECO, plus petit, de seulement 9 000 m². Sans produits frais, ces formats sont spécialement orientés vers les métiers de bouche, cœur de cible de l’enseigne allemande de cash and carry.

Dans les années 1990, METRO France connaît un fort développement et adapte ses formats aux différentes zones de chalandises sur lesquelles des magasins-entrepôts sont implantés. Les formats s’étagent ainsi de 3 300 m² pour les plus petits à 16 000 m² pour les plus gros. C’est également dans les années 90 que l’enseigne lance de nouveaux concepts : METRO Equipement et METRO Bureau, destinés à l’équipement des commerces et des PME/PMI. Toujours sur la même période, la chaîne de grossistes B2B lance les caves METRO, des marques de distributeurs en propre et la carte METRO, devenue aujourd’hui le principal moyen de paiement des clients du réseau.

Aujourd’hui : bien plus qu’un grossiste, un partenaire

Dans les années 2000, l’offre non alimentaire est recentrée sur les besoins des clients CHR et, surtout, l’enseigne passe de « simple » grossiste à prestataire B2B avec le lancement de nouveaux services : préparation de commandes, METRO Gel, des bureaux d’études pour repenser image, agencement et activités des bars et restaurants, METRO Formation et METRO Drive. C’est également sur cette période que METRO lance son site marchand, pour favoriser le phygital, c’est-à-dire la complémentarité entre le web et les magasins, levier notamment très exploité dans les formats compacts, lancés en 2017.

En 2017, toujours, les actionnaires du Groupe valident la scission du Groupe en 2 entités : METRO (qui reste sur son créneau historique) et Ceconomy, spécialisée dans l’électronique grand public (et premier actionnaire de Fnac-Darty).

>> Lire aussi : Reprise de La Grande Récré par Fnac-Darty, une bonne nouvelle ?

En 2018, enfin, un magasin METRO francilien (celui de Nanterre) a créé le premier potager urbain, en plein cœur de ses rayons. Des plantes aromatiques sont ainsi cultivées directement dans le magasin, hors sol et sous lumière artificielle, pour offrir aux restaurateurs des plantes aromatiques ultra-fraîches, toute l’année.

Ainsi, en 2018, METRO, c’est :

  • 1 million de tonnes de marchandises transportées par 160 000 camions vers les entrepôts du réseau
  • Près de 100 magasins
  • Plus de 9 000 collaborateurs
  • Plus de 4 milliards d’euros de CA, en France

Au niveau mondial, METRO Group a enregistré 66 milliards d’euros de CA en 2013 et compte 2 200 points de vente, pour 250 000 collaborateurs !

Une enseigne de magasins engagée

Les engagements de l'enseigne de magasins B2B METRO cash and carrySi METRO se distingue sur le marché de la distribution en gros B2B, c’est aussi et surtout par ses engagements, à différents niveaux. En effet, outre une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (baptisée ODYSSEE), METRO mise sur une politique managériale forte, oeuvrant en faveur de l’égalité des chances. C’est grâce à ces engagements que, pour la 4ème année, l’enseigne a été élue TOP Employer France 2018 et TOP Employer Europe 2018, un prix qui récompense les entreprises dans lesquelles il fait bon travailler.

Les différents engagements de METRO

METRO s’engage pour l’emploi des personnes handicapées, à travers la signature d’accords biennaux avec la Mission Handicap. Ces accords se concrétisent sur le terrain par l’embauche, dans l’ensemble du réseau de magasins, de personnes en situation de handicap. L’enseigne totalise ainsi près de 7% de travailleurs handicapés au niveau national.

L’enseigne a également mis en place un programme pour réduire les risques de pathologies et accidents liés au travail : CAP Prévention.

METRO Cash and Carry met également en place des mesures concrètes au quotidien pour favoriser l’égalité homme-femme au sein des magasins du réseau.

Dans une démarche similaire d’égalité des chances et de lutte contre l’exclusion, des accords intergénérationnels sont établis au sein de l’enseigne, assurant le maintien dans l’emploi des seniors, l’embauche de jeunes et la transmission des savoir-faire entre seniors et jeunes.

La démarche RSE

METRO est enfin engagée dans une démarche RSE, suivant ainsi les recommandations de l’Union Européenne. Cette démarche porte, chez METRO, le nom d’ODYSSEE, est certifiée ISO 26000 et est régulièrement auditée. Concrètement, cette démarche RSE se traduit de la manière suivante :

  • Les magasins sont certifiés Haute Qualité Environnementale (HQE)
  • Les équipements sont pensés pour réduire la consommation d’énergie
  • Le catalogue intègre 7000 produits locaux et régionaux
  • L’enseigne réduit les emballages sur ses marques de distributeur
  • Le tri mis en place de manière performante au sein de l’enseigne permet en moyenne de recycler 11 783 tonnes de carton
  • Près de 60% des déchets sont valorisés
  • L’enseigne procède chaque année à des dons alimentaires, pour un total équivalent à 4 millions de repas !

2e acteur du cash and carry en France

Aussi puissante que soit l’enseigne METRO, elle se place tout de même en 2e position sur le secteur du cash and carry en France, juste derrière Promocash, l’enseigne concurrente du Groupe Carrefour, lancée en 1965 par Promodès, aujourd’hui disparu.

Toutefois, malgré cette deuxième place sur le podium (quatrième place au niveau européen), l’enseigne atteint des sommets, avec plus de 4 milliards d’euros de CA en France (66 milliards au niveau mondial). Ceconomy, la branche dédiée à l’électronique grand public, a enregistré quant à elle un CA de 22 milliards d’euros en 2016 !

Ouvrir un magasin METRO ?

Des chiffres qui en disent long sur la performance des points de vente du groupe qui talonne le Groupe Carrefour, tant au niveau national qu’au niveau européen. D’ailleurs, le dernier magasin-entrepôt METRO parisien, qui a ouvert en plein cœur de la capitale, plus de 40 ans après le premier point de vente français, vise un CA, d’ici 3 ans, de 80 millions d’euros. Pour un METRO Compact, le nouveau format lancé par l’enseigne en 2017, l’enseigne mise sur un CA moyen de 12 millions d’euros. C’est d’ailleurs sur ce nouveau format que METRO semble miser désormais pour soutenir son développement puisque l’enseigne envisage d’en ouvrir au moins 16 d’ici 2020.

Autant dire que le Groupe METRO n’ouvre pas des points de vente à la légère et sélectionne avec soin chaque emplacement qui verra arriver un nouveau magasin, quel que soit son format (Compact ou classique, allant jusqu’à 16 000 m²). Car, pour justifier l’important investissement demandé pour chaque structure, il faut que le marché local présente un fort potentiel de développement. Comme ça a été le cas par exemple à Carcassonne, où le METRO Compact de 1 500 m² cible environ 2000 professionnels et table, comme on l’a vu, sur un CA de 12 millions d’euros.

C’est sans doute pour cette raison que METRO ne se développe pas en franchise, contrairement à ses concurrents. S’il est sans doute néanmoins possible de se rapprocher de la tête de réseau pour discuter des possibilités d’ouvrir un magasin METRO. Pour se lancer en franchise, il peut être également intéressant de se tourner vers d’autres secteurs, très porteurs, comme celui de la distribution de proximité, avec des acteurs très implantés et engagés dans le développement de ce segment en vogue de la distribution.

Pour cela, découvrez les enseignes de commerce de proximité qui recrutent.

La Rédaction, Toute la Franchise ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !