logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La franchise, une opportunité pour les chômeurs

Créer son entreprise en franchise en étant chômeur

Publié le

Vous êtes en recherche d’emploi et cela commence à faire trop longtemps que vous ne trouvez rien qui vous correspond ? Il est alors peut-être temps de songer à ouvrir votre propre entreprise. Et oui, avec la franchise, votre chômage peut se transformer en véritable atout et vous ouvrir les portes de l’entreprenariat.

La franchise, une solution alternative à la création d’entreprise

Par temps de crise, difficile de se décider et de se lancer dans la création d’une entreprise. Pourtant, la franchise, quant à elle, semble plutôt bien lui résister. Au cours des dernières années, les franchisés ont dans l’ensemble vu leur chiffre d’affaires et leur effectif augmenter. En plus, la franchise semble beaucoup moins risquée que la création d’un commerce indépendant. Les enseignes qui créent les réseaux de franchise ont déjà une notoriété et une image de marque, des éléments importants à mettre en place avant d’espérer avoir du succès. En choisissant une franchise, vous choisissez un concept qui a déjà fait ses preuves, des produits et services qui sont rentables et un savoir-faire reconnu. Et même si vous n’avez pas de compétences particulières, sachez que vous pourrez tout de même ouvrir une franchise puisque votre franchiseur vous formera au métier et vous transmettra son savoir-faire. En bref, une franchise c’est votre entreprise, mais vous n’êtes pas seul.

Le point sur votre vie professionnelle

Être au chômage, ça peut vite devenir pesant. Certains ont même du mal à se faire à cette période vide professionnellement, la considérant même comme un échec. Mais être au chômage, c’est aussi une occasion de faire le point sur sa carrière, de se remettre en question et pourquoi pas de se reconvertir. Mais avez-vous seulement une idée du secteur dans lequel vous lancer ? Si cela est encore flou pour vous sachez que vous pouvez faire un bilan de compétences grâce au Droit Individuel à la Formation. Et sachez que les chômeurs font très souvent de très bons chefs d’entreprise grâce à la motivation qui les pousse à vouloir réussir et à sortir de cette période difficile qu’est la recherche d’emploi.

Votre temps libre : un atout de force

Le temps, c’est bien souvent ce qu’il manque à tout porteur de projet. En effet, pas facile de se plonger dans le choix d’une enseigne, la recherche de financements et la préparation de tous les dossiers quand on travaille à plein temps dans une entreprise. Le temps libre induit par votre situation de chômeur sera donc un avantage de taille. Vous pourrez vous concentrer entièrement à votre projet et mobiliser toute votre énergie sur celui-ci. Et si vous vous rendez compte que certaines compétences vous manquent pour aller plus loin, votre temps libre vous permettra d’effectuer des formations complémentaires. En plus, sachez que Pole Emploi considère la recherche de franchise comme une véritable recherche d’emploi. Vous continuerez donc à percevoir vos allocations de chômage pendant toute la durée de préparation de votre projet.

Des aides financières pour les chômeurs

En plus des autres aides financières destinées aux créateurs d’entreprise, être chômeur vous permettra d’obtenir d’autres aides. Celles-ci peuvent s’avérer de véritables coups de pouce pour votre lancement. Les principales aides financières qui s’adressent aux demandeurs d’emploi (ou à d’autres créateurs d’entreprise répondant à certaines conditions) sont les suivantes :

  • L’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise) : il s’agit d’une exonération des charges sociales pendant toute la première année.
  • L’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) : près de la moitié de vos allocations de chômage restantes vous sont versées (en deux fois) lorsque vous démarrez votre nouvelle vie de chef d’entreprise. Cette aide vous intéressera surtout si vous n’avez pas d’apport personnel. À la place de l’ARCE, vous pouvez choisir de conserver vos allocations, comme si vous étiez encore au chômage.
  • Le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise) qui vous permet entre autres d’obtenir des financements tels que des prêts à taux 0%.

Ces dispositifs, en plus de vous aider dans le financement de votre franchise, pourront vous apporter des aides d’accompagnement tout au long du développement de votre projet : montage du dossier, plan de financement, etc.
Comme vous pouvez le voir, être au chômage peut s’avérer plutôt favorable pour le développement d’un projet de franchise : vous avez une rémunération fixe, du temps libre, des aides financières particulières, ainsi que des accompagnements non négligeables. Il ne vous reste alors plus qu’à vous décider pour une enseigne pour pouvoir ouvrir votre propre entreprise grâce à la franchise !

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top