logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Les grandes tendances de l'intérim d'aujourd'hui

L'intérim n'est pas dédié qu'aux étudiants ou jeunes débutant leur carrière...

Publié le

Traditionnellement largement ouvert aux étudiants et aux jeunes en début de carrière à la recherche de premières expériences, l'intérim évolue aujourd'hui vers d'autres horizons : cadres intérimaires, séniors intérimaires, CDD et CDI, dans le privé mais aussi dans les administrations...

Des services de recrutement en augmentation : Depuis la loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005, les agences d'intérim ont la possibilité de réaliser des recrutements pour le compte d’entreprises en vue d’une embauche (en CDI ou en CDD) et du placement en partenariat avec le service public de l’emploi (Pôle emploi, AFPA, collectivités territoriales). Ce volant d'activité supplémentaire, même s'il reste marginal en terme de chiffre d'affaires, ouvre de nouvelles opportunités sur le terrain. Ainsi, selon le PRISME, en 2011, 45 700 recrutements en CDI ou en CDD ont été effectués pour le compte d’entreprises par l’intermédiaire des agences d’emploi, en hausse de 22 % par rapport à 2010. Et les recrutements réalisés par les agences d’emploi profitent majoritairement à des catégories de population qui, jusqu’à présent, ne bénéficiaient pas de services de recrutement auprès d’opérateurs privés. En effet, selon le PRISME, « les acteurs traditionnels du recrutement (cabinets de recrutement) ne sont généralement localisés que dans quelques grandes agglomérations et ne sont pas en mesure de répondre aux besoins des entreprises locales. Au contraire, de par leur intégration et leur connaissance des bassins d’emploi, les 6 700 agences d’emploi sont en mesure de proposer une offre de recrutement à des PME régionales. »

De plus en plus de cadres intérimaires : Si traditionnellement, l'intérim puise ses candidats essentiellement dans les rangs des ouvriers qualifiés et non qualifiés, une tendance lourde se fait jour depuis quelques années : la recrudescence des cadres intérimaires. Ainsi, selon les chiffres du PRISME, en 2011, environ 40 000 cadres ont travaillé en intérim, comptant pour 10 200 équivalents temps plein. La hausse du nombre de cadres intérimaires atteint 13 %. « Le développement de l’intérim cadres représente d’ailleurs pour les agences d’emploi l’une des évolutions les plus marquantes de ces dernières années. Alors que le niveau de l’emploi intérimaire est à peu près comparable en 2011 à celui de 1999, au cours de la même période la croissance de l’intérim cadres atteint 130 %. » Les raisons évoquées pour expliquer cette montée en puissance tiennent notamment à la spécialisation toujours plus pointues des agences d'emploi répondants toujours mieux aux besoins en compétences de leurs clients et la gestion des parcours des cadres. « Les entreprises fonctionnent de plus en plus sur le mode “projet” (un salarié prend en charge une tâche identifiée et la mène à son terme) et les solutions proposées par les agences sont particulièrement appropriées à cette forme de management ». De plus comme le souligne le PRISME, « certains cadres, souvent jeunes, gèrent leur carrière comme une suite de missions : l’agence d’emploi apparaît alors comme un facilitateur, les accompagnant dans la gestion de leur carrière. »

Les seniors de plus en plus nombreux à se tourner vers l’intérim : Selon le PRISME, entre 1995 et 2011, le nombre des “seniors” intérimaires a progressé 2 fois plus vite que celui de l’ensemble des intérimaires. 87 % des seniors intérimaires considèrent que l’intérim leur a été utile pour trouver un emploi. 61 % d’entre eux sont dans une logique pragmatique: ils se tournent à 40 % vers l’intérim pour trouver rapidement un emploi et jugent à 21 % que
l’intérim constitue, au contraire du CDI, un moyen opérant de revenir sur le marché du travail. L’intérim est de plus considéré par les séniors comme un moyen de mettre en valeur leurs compétences.

L’intérim s'ouvre à la fonction publique : Depuis la loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique, le statut et le Code du travail pour autoriser les administrations de l’État, les collectivités territoriales et leurs établissements publics administratifs ainsi que les établissements publics hospitaliers sont modifiés. Ce texte permet désormais à la fonction publique de faire appel aux agences d’emploi dans le cadre de remplacements ou de recrutements de personnels non titulaires. Cette nouvelle manne représente aujourd'hui 3,4 % des effectifs de la fonction publique (8,9 % dans la fonction publique territoriale, 6,2 % dans la fonction publique hospitalière). Pour les recruteurs, la formule de l'intérim offre une vraie solution pour assurer les missions de services publics. Pour les salariés, le statut d'intérimaire est également plus avantageux (rémunération au moins identique à celle que percevrait un salarié de même qualification, indemnité compensatrice de congés payés de 10 %, indemnité de fin de mission, accompagnement entre deux mission).


Tout le dossier

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top