logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Devenir franchisé : compte à rebours sur 12 mois

Un dossier complet TOUTE LA FRANCHISE

Publié le

Pour devenir un franchisé à l'aise dans ses baskets et dans son réseau, tout candidat doit savoir être patient et persévérant. Entre l'idée de se mettre à son compte et l'ouverture d'un point de vente en franchise, il peut facilement se passer 6, 12 voire même 18 mois ! Un bail... rythmé par des étapes clés qu'il convient de ne pas brûler pour éviter les déconvenues.

Retroplanning de la création d'entrepriseNB : le compte à rebours proposé ici est théorique. Il part sur une hypothèse de travail d'un lancement en 12 mois. Sachant que chaque cas est particulier, il est évidemment possible de raccourcir les délais entre chaque étape ou de les allonger. Dans la pratique, les étapes les plus délicates pour se lancer en franchise sont principalement le choix du franchiseur puis la recherche d'un local adapté à l'activité visée.
La recherche des financements complémentaires en cas de budget un peu juste peut également prendre plus de temps que prévu.

12 mois avant le lancement de sa franchise

Valider sa motivation

Se lancer dans l'aventure de la création d'une entreprise est un rêve que bon nombre de Français caresse. Pour autant, tous les Français ne sont pas des patrons ! Et de fait, entre le rêve et la réalité, la marche à gravir est souvent plus haute qu'on ne pouvait le penser de prime abord. Si la motivation du créateur est bien au cœur de la démarche, elle doit souvent s'accommoder avec des éléments extérieurs pas toujours favorables parmi lesquelles les finances bien sûr, mais aussi l'envie de changer de vie et l'avis des autres.

Avant de continuer le long et sinueux chemin de la création, le futur entrepreneur doit donc se poser les bonnes questions.

  • Est-il prêt à passer tout son temps dans son entreprise au détriment de sa femme, de ses enfants, de ses loisirs ?
  • Est-il prêt à faire une croix sur la sécurité matérielle que lui offre son emploi actuel ?
  • Est-il prêt à affronter les moments de doutes, les mauvaises passes ?
  • A-t-il les ressources personnelles nécessaires pour aller de l'avant ?
  • Est-il suffisamment commercial, manager, comptable, communicant... ?
  • A-t-il les qualités humaines et techniques pour réussir ?
  • Est-il prêt à déménager pour monter son projet ?
  • Bref, se voit-il sereinement patron ?

Si la réponse à toutes ces questions est oui, STOP ! L'enthousiasme est l'ennemi de la clairvoyance. Le statut de patron n'a rien d'un petit nuage rose. Le bilan personnel est là pour identifier les peurs et les freins, les atouts et les qualités, mais aussi les faiblesses d'un profil.
C'est sur ce portrait contradictoire que la motivation réelle et viscérale se construit. Sachant que rien ne vaut un regard extérieur pour identifier ses qualités et ses faiblesses, le bilan personnel doit autant que possible être réalisé par un intervenant extérieur comme la Chambre de Commerce et d'Industrie, l'APCE, mais aussi par les associations d'accompagnement à la création, ou encore par Pôle Emploi lorsque le créateur est au chômage.

Le bilan de compétences permet au futur créateur d'y voir plus clair sur son potentiel de futur patron mais aussi sur les contours de son projet d'entreprise. Il permet en outre de savoir si le projet porté peut être compatible avec un développement en franchise.

Cerner son futur secteur d'activité

Lorsque le créateur est rassuré sur ses qualités de futur patron, ses motivations et le soutien de son entourage, l'étape suivante est de cerner le secteur d'activité qui saura lui apporter l'épanouissement. Ca n'a l'air de rien comme ça, mais cette étape est réellement cruciale !

En effet, la logique de la création d'entreprise est souvent associée à une reconversion. Et qui dit reconversion dit renouveau, apprentissage, changement de statut mais aussi et surtout changement d'horizon. Et c'est évidemment là que ça se corse ! Si le changement de statut (salarié > patron) tombe sous le sens, le changement d'horizon lui peut réserver de grandes surprises.
En effet, un créateur peut se limiter à une continuation dans le même secteur d'activité que ceux connus et expérimentés précédemment ou s'élancer dans un virage à 180° vers des rivages diamétralement, inattendus en fonction de l'opportunité qui se présente et de l'enveloppe budgétaire dont il dispose bien évidemment.

Sachant que les activités en franchise sont nombreuses tant dans le secteur des services que de la vente, et que les investissements sont plus ou moins conséquents selon les concepts, avant de se lancer tête baissée dans le choix d'un franchiseur, mieux vaut cerner dans un premier temps un ou deux secteurs d'activité particuliers.
Ce choix est souvent cornélien pour certains futurs franchisés tandis que pour d'autres, il sera évident. Globalement, deux logiques s'affrontent.

  • La première tient à rester dans un secteur connu, pour lequel l'on sait que l'on a des « prédispositions » naturelles et une expérience avérée.
  • La seconde logique tient à une approche plus opportuniste. Le secteur n'est plus choisi en fonction de son parcours professionnel passé mais en fonction de ses aspirations présentes et du potentiel porteur d'un créneau ou d'une localisation géographique.

Dans les deux cas, c'est une question de feeling et les bonnes questions à se poser restent les mêmes :

  • Est-ce que cela me convient et me conviendra dans le temps ?
  • Est-ce que je pourrais m'épanouir dans ce secteur d'activité connu ou inconnu ?
  • Est-ce que les qualités demandées correspondent à mon profil ?

Si la réponse n'est pas enthousiaste, réfléchissez encore un peu... Sinon, il est temps de passer à l'étape suivante.

Brosser le portrait robot de son projet de franchise

Vous savez grosso-modo de combien vous pourrez disposer pour vous lancer dans votre projet (fonds propres + emprunt). Vous savez quel(s) secteur(s) d'activité vous convien(nen)t ou vous avez une idée du secteur géographique où vous souhaitez vous lancer.
Il est désormais temps de passer aux choses concrètes : le projet. A ce stade, tout reste encore à faire et à imaginer. Tout est encore possible. Si le secteur géographique est déjà déterminé, il faut d'ores et déjà commencer à repérer quelles sont les possibilités de locaux et en parallèle, faire une étude de la concurrence et du potentiel du marché en fonction du secteur d'activité choisi.

Si le secteur d'activité n'est pas encore totalement fixé, l'étude de marché sur le terrain pourra faire ressortir un manque par exemple sur une zone de chalandise précise. En fonction des éléments recueillis sur le terrain, le projet commencera à prendre forme. Si rien n'est totalement figé (mobilité géographique possible en fonction de la situation familiale, secteur d'activité large), le projet pourra s'orienter vers une opportunité offerte par un franchiseur ou un associé potentiel.
Dans tous les cas, cette étape au cours de laquelle vous allez poser votre projet est un moment ou il vous faudra garder les yeux et les oreilles en veille permanente.

L'idée n'est pas forcément de faire feu de tous bois mais plutôt de laisser ouvert tous les champs des possibles pour mieux rebondir sur un business qui saura répondre à vos moyens financiers, vos envies et vos ambitions, en franchise ou hors franchise. Dans tous les cas, la famille doit être associée à chacune de vos interrogations pour apporter son regard contradictoire si besoin et modérer votre enthousiasme.

Quand les grandes lignes du projet sont posées, il sera temps d'aller à la pêche aux infos sur les franchiseurs potentiellement intéressants pour la suite de votre création. Lorsque la création s'inscrit dans le cadre d'une reprise d'entreprise, les mêmes considérations sont à prendre en compte.

Le dossier complet

Dominique André-Chaigneau, TOUTE-LA-FRANCHISE©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top