logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Se lancer dans la franchise en couple

Publié le
Alors que les années précédentes ont vu la mise au placard progressive du schéma des grands-parents tenant une épicerie, la franchise connaît une forte envolée des créations d’entreprise en couple tandis que les enseignes affichent de plus en plus souvent leur faible pour cette forme de partenariat. Véritable atout pour certains, idée folle pour d’autres, travailler avec sa moitié comporte certes de nombreux avantages, mais à la seule condition de fixer les règles dès le départ afin de ne pas voir son couple voler en éclat… et son affaire avec !

De nombreux avantages basés sur la complémentarité

Se lancer dans la franchise en couple comporte tout d’abord l’avantage de pouvoir jouir d’une grande complémentarité : selon l’expérience et les compétences de chacun, l’un peut par exemple s’occuper de la partie commerciale ou technique, l’autre se chargeant de la partie administrative. Si cette division du travail est un énorme atout, elle constitue également une nécessité incontournable car le secret de la réussite en couple, c’est la répartition des tâches : s’empiéter dessus et ne pas se laisser assez « d’air » serait une erreur fatale au développement de l’activité. Dans le cas de la multi-franchise, il est d’ailleurs très fréquent de voir monsieur ou madame partir s’occuper de la seconde implantation.
L’autre grand avantage de la franchise en couple est la souplesse avec laquelle l’activité peut être gérée, spécialement au sein des enseignes de restauration rapide qui doivent faire face à de grandes amplitudes horaires : les deux partenaires peuvent adapter leur emploi du temps et se partager la journée avec une flexibilité propre au travail en couple, qui leur permettent par ailleurs de s’occuper des enfants. Un avantage tout particulièrement appréciable au moment du lancement de l’activité où les journées sont longues, et les week-ends raccourcis voire inexistants.
La franchise en couple permet enfin aux deux entrepreneurs de se lancer dans leur projet plus sereinement : contrairement à la création de franchise en solo où le conjoint n’accepte pas toujours l’investissement personnel de l’autre dans son entreprise, la franchise en couple permet un soutien mutuel et réduit ainsi le stress rencontré par les franchisés seuls.

Des franchiseurs qui s’ouvrent de plus en plus aux couples

Les franchiseurs sont désormais nombreux à avoir compris que le travail en couple représente une force dans le développement de leurs franchises. Si certaines enseignes y restent néanmoins réfractaires, de plus en plus de réseaux affichent clairement leur envie de travailler avec des couples, spécialement dans les secteurs de la restauration rapide et de l’artisanat pour les raisons évoquées plus haut. Une autre raison de taille vient également s’ajouter à cette ouverture dans le recrutement : la franchise en couple provoque moins de divorces que les projets en solo, pour la simple et bonne raison que les deux partenaires adhèrent évidemment tous deux au projet. Les franchiseurs ont ainsi le sentiment de confier une franchise qui a toutes les chances de connaître un développement serein.
Des enseignes partantes pour les projets en couple donc, mais qui restent pour autant prudentes : les couples oui, mais pas n’importe lesquels. Car avant de confier un magasin ou un point de vente aux deux partenaires, le franchiseur s’assure de la solidité du couple et de l’envie de chacun des deux de s’engager à moyen et long terme dans le projet, deux facteurs sans lesquels l’activité pourrait en pâtir.
Les enseignes apprécient également les couples pour la solidité de leur projet car beaucoup d’entre eux présentent un dossier plus complet, prenant en compte tous les aspects de la franchise en y incluant les répercussions sur la vie privée, et semblent ainsi mieux préparés au lancement de leur activité.
Enfin, en ce qui concerne le contrat, les franchiseurs signent dans la plupart des cas avec un seul membre du couple, au nom de l’intuitu personae (signature avec une personne précise et non avec une personne morale) qui est la spécificité des contrats de franchise. Certains franchiseurs peuvent par ailleurs demander la caution du conjoint, ce dernier pouvant donc être sur le papier partie prenante de l’activité.

Préserver sa vie privée : un élément indispensable à la réussite

Le principal danger de la franchise en couple est de ne pas réussir à séparer la vie professionnelle et la vie privée, et de se laisser ainsi piéger par le stress généré par l’activité. Pour éviter cela, il est primordial que les limites soient clairement fixées : ne pas parler de l’entreprise au dîner ou pendant les week-ends, et si un conflit éclate pendant la journée, ne surtout pas le rapporter à la maison. Monsieur a mal coordonné les commerciaux ? Madame n’a pas transmis un dossier crucial ? Parfait, on en reparlera lundi ! Cela est peut-être plus facile à dire qu’à faire, mais il faut au moins essayer… Il en va d’ailleurs de même sur le terrain professionnel : ce n’est pas parce-que l’on vit ensemble que l’on doit mal parler à son conjoint sous l’effet du stress, ou lui imposer des tâches dans des délais difficilement tenables. Et il est tout aussi primordial d’éviter de reparler à la pause café de la façon dont la belle-mère s’est conduite au repas de dimanche dernier, ou de faire remarquer que le gazon n’est toujours pas tondu. La limite travail/maison doit donc être bien ancrée dans l’esprit des deux membres du couple. Enfin, une fois la période de lancement achevée et le rythme de croisière atteint, il est important de réorganiser l’activité afin de se libérer du temps en famille, ce qui signifie évidemment d’accepter de déléguer. Ces quelques consignes sont ainsi la clé d’une vie professionnelle réussie, sans pour autant porter atteinte à sa vie privée et familiale qui peut rester tout aussi épanouie.

Claire, Journaliste toute-la-franchise.com ©
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter
1 commentaire
18/08/2015 19:08:23
-
casino casinoproximite
Bonjour, Si vous souhaitez entreprendre à 2 mais vous n'avez pas d'apport personnel, le statut de gérant mandataire pourrait vous correspondre. N'hésitez pas à vous renseigner ici : <a href="http://www.casino-proximite.fr" style="display:inline" target="_blank">http://www.casino-proximite.fr</a> Emmanuelle Casino Proximitité

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top