logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon-metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-checkicon-carticon-arrow-right-thinicon-arrow-linkicon-alerticon-action-close

Reconversion menuiserie : comment faire ?

Liste des formations et opportunités en franchise pour devenir menuisier

Publié le

En quête de sens et d’un métier permettant d’aboutir à des réalisations concrètes, de nombreux cadres envisagent une reconversion professionnelle dans l’artisanat, et en particulier dans la menuiserie. Si vous faites partie de ceux qui aiment concevoir et fabriquer, si vous aimez le bois et l’agencement intérieur, alors cet article est pour vous : comment faire une reconversion dans la menuiserie quand on est adulte ? Eléments de réponse.

Reconversion menuiserie : comment faire ?

Devenir menuisier en reconversion : une formation obligatoire ?

L’une des principales options pour devenir menuisier dans le cadre d’une reconversion professionnelle est évidemment de suivre une formation technique pour obtenir, a minima, un CAP. Et ce, même si le métier de menuisier n’est pas réglementé et qu’aucun diplôme n’est en théorie obligatoire. Il en existe de plusieurs sortes :

  • Le CAP menuisier fabricant ;
  • Le CAP menuisier installateur ;
  • Le CAP menuisier aluminium-verre ;
  • Le CAP arts du bois ;
  • Le CAP ébéniste, plus spécifique (l’ébéniste fabrique des meubles, le menuisier fabrique essentiellement de l’agencement et/ou des portes et fenêtres).

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, la plupart de ces CAP peuvent être obtenus en 1 an au lieu de 2, voire en 6 mois, par le biais des CFA, de certains organismes de formation à distance, par les Compagnons du Devoir voire par certaines Chambres des Métiers et de l’Artisanat.

Avant de vous lancer tête baissée dans une telle reconversion, pensez à consulter nos articles pour savoir comment optimiser votre couverture et la prise en charge financière de votre reconversion professionnelle, en particulier si vous êtes actuellement salarié.

Reconversion menuiserie : attention au miroir aux alouettes

Nombreux sont les témoignages de personnes ayant essayé de se reconvertir dans la menuiserie et qui sont retournés à leur métier initial. En effet, si la phase de formation pour obtenir le diplôme peut être gratifiante et stimulante, encore faut-il ensuite trouver un travail.

Or, un menuisier salarié débutant perçoit entre 1.600€ et 1.900€ bruts mensuels, ce qui peut rebuter de nombreux cadres en reconversion. En outre, encore faut-il trouver une entreprise susceptible d’employer des adultes nouvellement formés.

Enfin, la dernière option après avoir effectué une reconversion dans la menuiserie est de créer son entreprise mais il faut alors trouver un local pour servir d’atelier, acheter des machines et du stock de bois et, surtout, constituer son portefeuille client. Autant de tâches qui peuvent être fastidieuses. d‘autant plus que sur le marché de l’agencement, la concurrence peut être rude.

La franchise pour une reconversion dans la menuiserie

Il est également possible, pour se reconvertir dans la menuiserie sans passer un CAP ou autre diplôme spécifique, d’opter pour la création d’une entreprise en franchise. En effet, il existe sur le marché de nombreuses franchises de menuiseries et stores ainsi que de nombreuses franchises de menuiseries, fenêtres, huisseries et portails.

Cependant, devenir franchisé dans le secteur implique des missions totalement différentes de celles du menuisier : ici, pas question de fabriquer des meubles et de travailler le bois. Les missions sont d’abord commerciales puis managériales : il s’agit d’accompagner les clients dans leurs projets, de vendre des menuiseries, de superviser le chantier puis d’assurer la relation commerciale.

En revanche, l’avantage est qu’il est plus simple de trouver des débouchés. Et ce, d’autant plus que ces franchises ont développé une forte notoriété sur leur secteur d’activité, disposent d’un service de communication et de marketing pour soutenir le développement commercial de leurs franchisés et dispensent une formation initiale complète aux membres de leur réseau.

L’agencement en franchise : une alternative à la menuiserie

Toutefois, pour celles et ceux qui sont plus attirés par la conception et l’optimisation des espaces intérieurs par le biais des meubles, ce qui est le propre du métier de menuisier, il est possible d’opter pour une franchise d’aménagement intérieur.

Plusieurs options sont en effet possibles :

  • Soit les franchises d’aménagement intérieur disposent de leur propre bureau d’études, auquel cas le franchisé a avant tout une mission commerciale et de conseil et assure également la supervision du chantier ;
  • Soit les franchises d’aménagement intérieur forment leurs franchisés à leurs outils digitaux pour leur permettre de concevoir eux-mêmes les agencements intérieurs.

Dans tous les cas, les travaux sont effectués par des poseurs, eux-mêmes menuisiers installateurs diplômés.

Vous disposez désormais de toutes les options pour mener à bien votre reconversion dans la menuiserie. Alors à vous de choisir celle qui vous convient le mieux.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top