logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon-metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-checkicon-carticon-arrow-right-thinicon-arrow-linkicon-alerticon-action-close

Combien gagne un agent immobilier ?

Tout savoir sur la rémunération des agents et mandataires immobiliers en franchise

Publié le

Vous souhaitez devenir agent immobilier, avec ou sans diplôme ? Vous interrogez sur ce marché porteur et envisagez une reconversion professionnelle ? Vous vous demandez combien gagne un agent immobilier ? Eléments de réponse.

Combien gagne un agent immobilier ?

Immobilier : agent ou mandataire ?

Le marché de l’immobilier est encadré par la Loi Hoguet du 2 juillet 1970. Cette dernière stipule que la fonction d’agent immobilier n’est possible qu’aux détenteurs de la carte T (ou carte Transaction), une carte professionnelle délivrée selon conditions :

  • Disposer d’une aptitude professionnelle justifiée par un diplôme spécifique ou au moins 4 ans d’expérience sur le terrain ;
  • De disposer d’une garantie financière d’au moins 110.000€, sauf si aucun loyer n‘est géré par l’agent immobilier ;
  • De disposer d’une responsabilité civile professionnelle spécifique ;
  • De n’être frappé par aucune interdiction d’exercer ;
  • De suivre au moins 42 heures de formation continue par période de 3 ans pour conserver sa carte.

Face à ce cadre légal très strict, de nombreuses franchises immobilières ont développé un modèle alternatif particulièrement performant en faisant appel à des mandataires immobiliers.

Comme leur fonction l’indique, ces derniers sont mandatés par un agent immobilier titulaire de la carte T pour effectuer en son nom (donc généralement au nom de l’enseigne) des missions d’agent immobilier, à savoir :

  • Publicité des biens ;
  • Négociation de la vente ;
  • Accompagnement des vendeurs lors de la vente ;
  • Conseil et suivi administratif.

Et ce, sans diplôme ou expérience spécifiques : les mandataires intégrés à un réseau bénéficient en effet d’une formation initiale complète, d’un accompagnement et d’outils pour exercer leur métier, qui relève principalement de missions commerciales. D’ailleurs, nombreux sont les réseaux à mettre en place des challenges attractifs pour doper les performances de leurs mandataires.

Ainsi, on comptait environ 40.000 mandataires immobiliers en France en 2020 pour un chiffre d’affaires global des réseaux de mandataires estimé à 1 milliard d’euros en 2020, sur un total de plus de 80 milliards.

La rémunération des agents immobiliers : une forte part variable

A moins d’être dirigeants salariés de leur entreprise, les agents et mandataires immobiliers génèrent une rémunération extrêmement variable.

En effet, le chiffre d’affaires d’une agence, ou la rémunération d’un agent ou mandataire immobilier, est composé de la commission perçue lors d’une transaction immobilière.

Etablie librement en fonction de la concurrence, cette commission est généralement comprise entre 3% et 8% du prix du bien, avec une moyenne, selon la Caisse de garantie de la FNAIM, de 4,87%. Et ce, sachant que la commission est généralement forfaitaire pour les biens peu chers et dégressive pour les biens à forte valeur.

Ainsi, par exemple, pour la vente d’un bien immobilier de 300.000€, l’agence immobilière (ou la franchise immobilière) percevra en moyenne 14.610€ (soit entre 9.000€ et 24.000€).

Cependant :

  • Si l’agent est intégré à une agence (que ce soit comme dirigeant salarié ou comme salarié collaborateur), cette commission constitue le chiffre d’affaires de l’agence. Or, sur ce chiffre d’affaires, l’agence doit payer ses charges fixes (loyer, électricité, etc.), sa masse salariale, etc. Cette commission ne correspond donc pas au salaire de l’agent immobilier.
  • Si la vente est conclue par un mandataire immobilier indépendant, ce dernier percevra, selon le réseau auquel il est affilié ainsi que le type de transaction, entre 50% et 90% de cette commission sous forme de rémunération brute. Il devra cependant ensuite payer ses cotisations sociales, son assurance, ses frais fixes, etc.

Ainsi, selon la Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA), le salaire brut d’un agent immobilier est compris entre 865€ et 10.826€ par mois, soit un salaire moyen brut mensuel de 4.263€. Cependant, l’écart type est considérable et cette moyenne couvre donc de grandes disparités selon les régions et les périodes de l’année.

Le salaire moyen d’un franchisé est de 35.000€ par an

Selon la 15e enquête annuelle de la franchise réalisée par la Banque Populaire, la Fédération Française de la Franchise, le CSA et l’Express, le salaire moyen des franchisés était de 35.525€ en 2018, en augmentation de 4% par rapport à l’année précédente.

Un salaire moyen qui cache également de fortes disparités selon les secteurs d’activité et les tailles d’entreprises.

Cependant, s’il est possible, en tant que mandataire immobilier ou agent immobilier franchisé, de percevoir des rémunérations de plus de 100.000€ par an, cette moyenne, mise en regard de la moyenne des rémunérations brutes du secteur de l’immobilier, permet d’envisager, suite à une reconversion professionnelle pour devenir agent immobilier, de gagner un salaire moyen annuel de 35.000€ environ.

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,5/5 - 3 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top