logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Coronavirus : cinq bonnes raisons de poursuivre votre projet de création d’entreprise malgré tout

Modifié le - Publié le

C’était décidé, en 2020, vous deviez devenir votre propre patron. Votre projet était peut-être même déjà très bien avancé. Mais patatras ! Le coronavirus a tout remis en cause. La crise actuelle, aussi grave soit-elle ne doit pourtant pas vous faire perdre de vue votre projet. Celui-ci peut même s’en trouver renforcé. Découvrez cinq bonnes raisons de poursuivre votre projet en franchise.

 

Coronavirus : cinq bonnes raisons de poursuivre votre projet de création d’entreprise malgré tout
  1. Votre projet de création d’entreprise s’inscrit sur le long terme

    C’est indéniable : la crise actuelle est grave et affecte quasiment tous les secteurs de l’économie. Elle aura des conséquences, souvent très compliquées pour les entrepreneurs, mais elle reste conjoncturelle. Elle ne remet pas en cause les fondamentaux de l’économie française. Votre projet entrepreneurial doit s’inscrire sur le long terme. Lorsqu’il crée son entreprise, un entrepreneur sait qu’il aura à affronter des crises et des difficultés qu’il ne maîtrisera pas toujours. C’est une chose de gérer un problème de ressources humaines ou d’approvisionnement, c’en est un autre de gérer les conséquences d’une fermeture administrative ! Son business model doit en tenir compte et intégrer ces risques. Profitez donc de cette crise pour affiner votre projet et recherchez les opportunités que cette période inédite peut vous offrir.

  2. Les franchiseurs poursuivent leur développement

    La crise actuelle ne change rien aux enjeux de développement des réseaux de franchise. Elles les compliquent pour quelques temps mais, après la crise, les réseaux auront les mêmes besoins de développement et besoin de personnes pour porter leurs projets. Il est frappant de voir qu’à l’annonce du report du salon franchise Expo Paris pour cause de coronavirus, de nombreuses enseignes ont multiplié les initiatives pour garder le lien avec les candidats à la franchise. L’enseigne O2 Care Services a mis en place par exemple des réunions d’information à distance pour compenser le report. Le caviste Cavavin ou la franchise de restauration rapide Brioche Dorée ont décidé d’augmenter le nombre de leur  réunions informations sur l’ensemble de l’année pour garder le contact avec les candidats potentiels à leurs réseaux.
    En outre, comme les autres salariés, les responsables recrutement ou développement des enseignes ne peuvent plus se déplacer et voient leur activité irrémédiablement réduite. Vous pourrez donc les joindre plus facilement et avoir plus de temps pour évoquer votre projet avec eux.


  3. Les franchisés sont à votre écoute

    En raison du confinement de la population pour lutter contre la propagation du Covid-19, de nombreuses enseignes en franchise, notamment dans la restauration, ont été contraintes de baisser leurs rideaux. La situation est difficile pour les personnels concernés mais, par la force des choses, elle les rend plus disponibles pour échanger avec vous. Ils seront d’autant plus enclins à vous écouter qu’ils auront du temps devant eux. Leurs discours sera peut-être plus mesuré voire pessimiste qu’à l’accoutumé mais cela pourra vous aussi éviter de tomber dans un excès d’optimisme. Vous avez également une occasion en or pour juger sur pièce la manière dont tel ou tel réseau gère la crise avec ses franchisés et les accompagne en période difficile. 

  4. Vous pouvez anticiper une situation de crise

    La situation actuelle oblige tous les entrepreneurs, et encore plus les futurs entrepreneurs, à intégrer la notion de crise, quelle qu’elle soit, dans le montage de son projet. Et de se poser les bonnes questions : votre business plan a-t-il prévu un cas de crise ? Si oui, comment en serait-il affecté ? De quels moyens disposez-vous pour lutter contre une crise ? Pour en réduire ses effets ? Ces questions, en temps « normal » paraissent souvent trop improbables pour qu’on y réponde sérieusement. Dans la situation actuelle, elles s’imposent à vous et toutes les réponses pertinentes que vous amènerez ne feront que renforcer la qualité de votre projet entrepreneurial.

  5. Votre projet sera fondé sur des bases plus solides

    Lorsqu’on monte un projet de création d’entreprise, on a toujours tendance à minimiser les risques que l’on prend et à surévaluer les bénéfices que l’on peut en tirer. C’est tout-à-fait normal et parfois même salutaire tant il faut de l’énergie pour mener à bien un tel projet. Néanmoins, il est toujours plus agréable d’être surpris par des résultats supérieurs aux attentes que l’inverse. La crise actuelle et les difficultés qu’elle entraîne vont vous empêcher tout excès d’optimisme dans l’élaboration de votre business plan. Et c’est une très bonne nouvelle. Si ce dernier est cohérent même dans l’hypothèse la plus pessimiste, il y a toutes les chances qu’il fonctionne sur le long terme, en des temps que l’on espère moins troublés que ceux que l’on vit actuellement.

Vous vous posez des questions sur la franchise et le choix d’une enseigne ? Nos questions-réponses et nos fiches pratiques sont là pour vous accompagner dans votre projet.

Mots clés : Coronavirus
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4/5 - 58 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top