logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Confinement pour lutter contre le coronavirus : et si c’était le moment de penser à votre reconversion ?

Publié le

Restez chez vous ! Le mot d’ordre des autorités pour lutter contre l’épidémie de en raison du coronavirus a plongé l’économie française et les salariés dans une situation inédite. Malgré les difficultés que la situation entraîne, cette pause imposée peut être aussi l’occasion de prendre du recul sur votre vie professionnelle et envisager une reconversion. Et pourquoi pas en franchise ?

Confinement pour lutter contre le coronavirus : et si c’était le moment de penser à votre reconversion ?

En raison de l’épidémie de coronavirus Covid-19, l’économie tourne au ralenti et la plupart des salariés sont contraints de rester chez eux. Ce moment un peu spécial et inédit peut aussi être une opportunité pour prendre réfléchir à l’orientation que vous souhaitez donner à votre carrière. 

38% des salariés sont en reconversion

L’évolution du marché du travail, la digitalisation à grands pas dans un nombre toujours plus grand de secteurs et la transformation, voire la disparition, de certains métiers, incitent de plus en plus de français à songer à une reconversion. Ces derniers ne font pas seulement y penser : une enquête de septembre 2019, menée par le groupe de presse AEF pour le site Nouvelleviepro.fr montre que le taux de salariés en reconversion est passé de 28% en 2017 à 38% en 2019. Ces derniers ont d’ailleurs été plutôt bien inspirés puisque la même enquête indique que seuls 2% des reconversions se soldent par des échecs. On apprend également que les deux obstacles majeurs avant de franchir le pas sont le sentiment de « ne pas savoir par où commencer » pour 39% des personnes interrogées et « le manque d’information et d’accompagnement » pour 33%. Autant de freins que le modèle économique de la franchise peut lever. 

Se reconvertir grâce à la franchise

En effet, la franchise permet de créer sa propre entreprise indépendante tout en bénéficiant du savoir-faire d’une enseigne, d’une formation spécifique et d’un accompagnement tout au long de son contrat. Cette spécificité est un réel atout lorsqu’on souhaite se reconvertir. Elle permet notamment de se lancer dans une activité et un secteur qui n’est pas forcément celui dans lequel on a évolué précédemment. Parmi les franchisés, 54% ont ouvert un point de vente ou de service dans un secteur d’activité différent de leur profession antérieure. A l’heure d’examiner les candidatures pour intégrer un réseau, nombreux sont les franchiseurs qui se soucient peu de savoir si le candidat a déjà une expérience dans le domaine. Eric Kohn, directeur général du groupe Impulsion qui possède la marque Planète Fitness  explique que s’il recherche des « entrepreneurs avec compétences commerciales et  managériales », il estime que « l’expérience dans le sport ou le fitness est secondaire, le sens de la relation client est la qualité première requise ». Philippe Muguet responsable Expansion France et Belgique pour le groupe Schmidt-Cuisinella nous confiait même récemment : « Nous avons constaté que les meilleures réussites de nos concessionnaires sont réalisées par des personnes sans expérience préalable de la cuisine ! ». 

Les parcours de vie de nombreux franchisés sont là pour confirmer cette souplesse. D’après la dernière enquête annuelle sur la franchise menée par le groupe Banque Populaire avec la Fédération française de la franchise, la majorité des franchisés (54%) ont ouvert un point de vente ou de services dans un secteur d’activité différent de leur profession antérieure. C’est le cas par exemple d’Elodie Hirigoyen : « J’ai passé sept ans dans la grande distribution, en tant que commerciale chez Findus » témoigne-t-elle, « je souhaitais depuis plusieurs années me reconvertir dans le milieu social, qui faisait sens pour moi ». Elle s’est donc mise à con compte en ouvrant son agence LMT Services, réseau d’aide à domicile pour les personnes âgées. De la même manière, Amir Hussain a travaillé pendant plusieurs années comme technicien puis technico-commercial dans le domaine du chauffage et de la plomberie. A 27 ans, il choisit de se mettre à son compte et devient chef d’entreprise en franchise au sein du réseau Diag Précision, spécialiste de diagnostic immobilier. Plus étonnant encore, Richard Grugeaux était juriste spécialisé dans les ressources humaines jusqu’en février 2020 où il est devenu directeur d’un centre des services Point S à Limoges. Les exemples de ce type sont légions dans le domaine de la franchise et vous pouvez consulter l’ensemble des témoignages de franchisés sur cette page

En cette période propice à la réflexion sur votre avenir professionnel, si vous êtes tenté(e)s par la reconversion, n’hésitez pas à consulter notre fiche pratique Choisir sa franchise selon le secteur d’activité dans lequel vous souhaitez vous reconvertir. Elle détaille les différentes étapes à suivre pour sélectionner l’enseigne qui correspond le mieux à vos envies et peut-être, de faire de la période difficile que l’on vit actuellement, une opportunité pour donner un nouvel élan à votre carrière.

Mots clés : Coronavirus
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,8/5 - 11 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top