logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Franchises auto-moto-bateau : pourquoi le secteur plaît-il autant ?

Zoom sur les segments qui recrutent sur le marché de l'automobile

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Avec plus de 38 millions de véhicules circulant en France en 2017, une réglementation qui évolue en permanence, des usages qui sont en constante mutation, une conscience écologique toujours plus prégnante et des entreprises toujours plus gourmandes en véhicules, les différents segments du marché de l’automobile en France restent particulièrement porteurs. D’où bien sûr un fort développement en franchise sur ces secteurs : le commerce associé se saisit toujours des opportunités importantes de business. Mais d’où aussi un intérêt toujours plus grand des candidats à la franchise, qui sont nombreux à choisir ces secteurs d’activité pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Franchises auto-moto-bateau : pourquoi le secteur plaît autant ? Eléments de réponses.

Le marché de l’automobile en France

  • 31,6 millions de voitures particulières en 2013 vs 32,5 millions en 2017
  • 5,9 millions de véhicules utilitaires légers en 2013 vs 6,2 millions en 2017
  • 0,6 million de véhicules lourds en 2013, donnée stable
  • Un prix d’achat moyen de 26 035€ en 2018
  • Une puissance moyenne de 114 chevaux

L'attractivité du secteur de l'automobileMalgré les crises traversées par le secteur (dieselgate notamment) et une montée en puissance des prises de consciences écologistes, le marché de l’automobile reste relativement dynamique en France, même si l’on reste loin des années de fortes croissances qu’il a pu connaître jusqu’à la crise financière de 2008. Face à un tel parc automobile, on peut comprendre que nombreux soient les porteurs de projets qui souhaitent entreprendre sur ce marché, qui reste très porteur, en particulier pour certaines activités, comme nous le verrons plus bas.

Mais c’est surtout du côté des entreprises que les opportunités de business sont les plus importantes. On compte en effet plus de 800 000 véhicules immatriculés pour des flottes en 2018 ! Selon le président de l’Observatoire des Véhicules d’Entreprise (OVE), « la voiture devient de plus en plus un élément du package salarial qui est proposé aux collaborateurs ». Et le marché reste particulièrement porteur. En effet, outre une belle croissance des immatriculations de véhicules de flottes en 2018 (+2,1%), c’est le taux de renouvellement qui constitue une aubaine pour les professionnels du secteur. En effet, une entreprise change ses véhicules en moyenne tous les 42 mois, ou dès que le véhicule a atteint les 95 000 km. Le marché B2B constitue donc un levier de croissance important à la fois pour les concessionnaires et les centres auto (en particulier parce que les flottes sont équipées, en moyenne, de véhicules plus chers et plus puissants que les véhicules particuliers : 30 772€ pour 126 chevaux) mais aussi pour les entreprises spécialisées dans le lavage de véhicules. On pense ici en particulier aux entreprises spécialisées dans le lavage écologique de véhicule puisque ce type de prestations peut entrer dans la démarche RSE des entreprises clientes !

Dans ce contexte, de nombreuses activités, développées en franchise (et sous d’autres formes de commerce associé, comme la licence de marque, la concession, la distribution exclusive, etc.) connaissent un essor important. Voyons cela en détail.

Le marché de la voiture d’occasion

  • En 2016, l’âge moyen des voitures particulières françaises était de 8,8 ans (contre 8,7 ans l’année précédente)
  • Les ventes de voitures d’occasion représentent trois fois plus de ventes que les voitures neuves !

Et c’est notamment le secteur de la vente entre particuliers qui est devenu un marché de niche pour de nombreuses enseignes : les concessionnaires des fabricants automobiles délaissant en effet les véhicules de plus de 5 ans, il y avait un créneau à prendre dans lequel de nombreuses franchises se sont engouffrées !

Mon-agence-automobile.fr, BH Cars, Agence automobilière, Auto easy, Carslift, Ewigo, Je-vends-votre-auto.com, Rezauto, Simplici CarWeicar, etc. : il existe de nombreuses enseignes pour celles et ceux qui souhaitent entreprendre dans la vente de véhicules neufs ou d’occasion.

La location de véhicules

Développement des activités touristiques, émergence de la location de courte durée comme alternative à la propriété, évolution des comportements des automobilistes, évolution de la gestion des flottes de véhicules vers des solutions plus souples, intégrant la location, pour faire face plus facilement à des pics saisonniers : le marché de la location de véhicule est porté par un contexte extrêmement favorable. En témoignent les chiffres du secteur puisqu’en 2017 le marché de la location de courte durée a été particulièrement dynamique avec une croissance de 11,4%, ce qui représente 20 millions de location, pour 7,7 millions de locataires. A noter : le marché de la location de voitures est partagé par 1 400 loueurs en France !

Ici encore, les enseignes sont légion et disposent toutes d’avantages concurrentiels forts ; il suffit de faire son choix : ADA, Air-Loc, Autolagon France, DLT First (location de véhicules de plus de 3,5t avec chauffeur), Drivy (flottes de véhicules en autopartage en libre-service), Imédia Location, etc.

La réparation automobile

Avec un chiffre d’affaires de près de 21 milliards d’euros en 2016 (en croissance de +4%), le marché de la réparation automobile reste une activité majeure en France. Et pour cause, quand on analyse à la fois le nombre de véhicules en circulation mais aussi l’âge moyen de ces véhicules, on comprend vite que les centres auto et les garagistes, notamment les garagistes mobiles, ont du pain sur la planche ! Par ailleurs, le secteur de la réparation séduit par des taux de marge largement supérieurs à ceux de la vente en neuf. Par exemple, chez les concessionnaires, la marge nette sur la vente de véhicules neufs est en moyenne de 3% ; elle est, chez ces mêmes concessionnaires, de 12% sur les réparations !

Côté chiffres, le secteur de la réparation de véhicules se décompose comme suit :

  • 13,5 milliards d’euros de pièces de rechange
  • 7,4 milliards d’euros de main d’œuvre
  • 17 milliards d’euros pour la réparation mécanique
  • 4,4 milliards d’euros pour la réparation-collision (carrosserie, vitrage)
  • Les réseaux des constructeurs automobiles détiennent sur ce secteur 35% de parts de marché
  • Les mécaniciens réparateurs automobiles indépendants détiennent quant à eux 32% de parts de marché
  • Les centres auto détiennent 15% du marché
  • Les pneumaticiens en détiennent 8%
  • Les réparateurs rapides (Speedy, Midas, etc.) détiennent enfin 6% de parts de marché

Sur le segment de la réparation automobile, on distingue donc plusieurs secteurs d’activités répartis comme suit.

  • Les franchises de pièces détachées automobiles

API, Laurent Automobile, OTOP (distribution B2B exclusivement), Pièces Auto, Piecesetpneus.com, etc.

  • Les franchises de réparation et modification de vitrages automobiles

Actiglass, Glastint (films pour vitrages), Ouiglass, etc.

  • Les franchises de centres auto

Etape Auto, Feu Vert, Feu Vert Services, Norauto, Point S, Sfalt, etc.

  • Les franchises de garagistes/mécaniciens

Best’Oil (garagistes mobiles), BH Atelier, Hydroparts Assistance (entretien et réparation de hayons pneumatiques), Gomeca France, etc.

  • Les franchises de contrôle technique

Autosur, Autovision, etc.

  • Les franchises de nettoyage de véhicules

Cosmeticar, Astikoto, Ecolave, Ecoline Wash, Lavatrans (stations de lavage pour poids lourds), Wash Fleet & Co (lavage et nettoyage mobile de véhicules et matériels industriels en B2B), etc.

Ainsi, si vous aimez le secteur de l’automobile et que vous souhaitez entreprendre en franchise dans l’une des activités présentées ci-dessus, afin de profiter du dynamisme de ce marché porteur, sélectionnez votre enseigne en fonction de votre apport personnel, de vos affinités et de la région dans laquelle vous souhaitez vous implanter, et lancez-vous !


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Mots-clés : Reconversion
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,7/5 - 3 avis

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top