logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La franchise : gages de réussite et probabilités d'échec

Pourquoi et comment bien choisir sa franchise ?

Publié le

La franchise est une affaire qui marche. En France, les réseaux se multiplient depuis quarante ans. On compte à ce jour plus de 2000 enseignes pour près de 75.000 points de vente franchisés en France. Ces chiffres illustrent le dynamisme de l’entrepreneuriat en franchise, cependant tout n'est pas toujours rose dans le monde de la franchise. En effet, créer son entreprise en franchise n'est pas une garantie systématique de succès, et en aucun cas d'un succès facile. Cet article vous expliquera pourquoi.

Un taux de réussite plus important pour les entrepreneurs franchisés

Choisir sa franchise S’il les chiffres diffèrent concernant le taux de réussite en franchise – selon les sources, ils varient de 70 à 90% de points de vente toujours en activité après 5 ans, tous les observateurs s’accordent à dire que le taux d’échec des entreprises du commerce organisé est nettement inférieur à celui des entreprises isolées. L’accompagnement au démarrage, la mutualisation des moyens, la notoriété de la marque et plus largement toutes les synergies qu’implique l’entrepreneuriat en réseau contribuent à cette réussite des franchisés. 

Les défaillance de réseaux de franchise

En revanche, il faut savoir que, chaque année, des réseaux connaissent des revers amenant dans le pire des cas à la faillite. Et cela concerne tous types réseaux, qu’ils soient jeunes ou avec plusieurs décennies d’expérience, qu’ils aient 2, 3 ou plusieurs milliers de points de vente. Ces défaillances relèvent de facteurs divers et souvent cumulés : mauvais choix de recrutements (de franchisés ou collaborateurs de la tête de réseau), mauvaises répartitions de la valeur ajoutée au détriment du développement et de l’animation du réseau, développement trop rapide et mal maitrisé, inertie dans l’adaptation du concept et de l’offre aux évolutions du marché, etc. Si le nombre de défaillances reste mesuré par rapport au nombre de réseaux existant, il faut avoir conscience de cette possibilité, avant même de s’engager avec un réseau, et être d’autant plus attentif aux différents signes. 

La franchise repose sur une sélection mutuelle

Toute comme devenir franchiseur consiste à apprendre un nouveau métier, devenir franchisé implique une démarche entrepreneuriale différente de celle d’un entrepreneur isolé. Franchisé comme franchiseur supportent une responsabilité commune dans la pérennisation et le succès de l’enseigne. La franchise repose donc avant tout sur une sélection mutuelle entre un entrepreneur dupliquant un concept à succès et un autre entrepreneur souhaitant exploiter ce concept. 

Devenir franchiseur c’est apprendre un nouveau métier

Devenir franchiseur implique impérativement de se former et de s’entourer de personnes compétentes pour exercer un métier totalement différent de son activité initiale. Si avoir un bon concept est la base de la réussite en franchise, gérer et animer un réseau de franchise demande des compétences et moyens spécifiques. 

Une fois son développement lancé, le franchiseur devra également être en mesure d’assurer une croissance maitrisée de son réseau à travers une sélection rigoureuse de ses franchisés, la définition d’une stratégie d’implantation cohérente et réfléchie et la mise en place d’une animation de réseau visant à accompagner chacun de ses franchisés vers la réussite. Il devra aussi s’assurer de faire évoluer constamment son concept et ses outils. Ce sont ces investissements qui justifient les redevances versées par les franchisés. 

De l’importance de choisir le bon franchiseur

Côté franchisé, la première responsabilité du candidat à la franchise est de choisir le bon franchiseur avec lequel entreprendre. Cette sélection s’appuie sur divers critères, factuels comme affectifs. L’entrepreneur franchisé est avant tout un chef d’entreprise, assumant seul de ses choix. La première, et certainement la plus importante, décision que doit prendre un franchisé est le choix de son franchiseur. 

Pour cela il peut s’appuyer sur des données chiffrées, communiquées par le franchiseur mais aussi, et surtout, en faisant ses propres recherches. Il est aussi important de contacter des franchisés en activité pour recueillir leur ressenti. Si les franchiseurs orientent souvent les candidats vers certains de leurs franchisés, rien n’empêche les postulant à la création d’entreprise en franchise de prendre contact avec les autres franchisés des réseaux qui les intéressent. Cette démarche vise à réunir un maximum de données permettant d’apprécier la bonne gestion et la fiabilité d’un réseau

Mais, au-delà de cet aspect purement factuel, il y a aussi le côté affectif. Il est important de garder à l’esprit que la franchise, et toute autre forme de commerce organisé (licence de marque, concession, affiliation, coopérative, etc.) implique une relation de longue durée. Être en phase avec son franchiseur, partager ses valeurs et sa vision du business, est essentiel pour la réussite future de son entreprise. Une fois en activité, le franchisé aura à respecter scrupuleusement le concept modélisé par son franchiseur. 

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,8/5 - 6 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top