Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Créer sa franchise en 2019 : notre guide

Pas à pas, comment créer sa franchise

Modifié le - Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Les chiffres de la franchise en France sont clairs : fin 2018, on recensait  2.004 réseaux et un peu plus de 75.000 franchisés. Le modèle de la franchise séduit de plus en plus de créateurs d’entreprise. Comment créer sa franchise en 2019 ? Quelles sont les étapes à suivre pour réussir sa création d’entreprise ? Quels sont les principaux pièges à éviter ? Notre guide !

  1. Valider l'idée
  2. Définir son projet
  3. Choisir son réseau
  4. Réunir son financement
  5. Trouver un local
  6. Signer le contrat de franchise et se lancer

Guide création entreprise en franchise

Les chiffres de la franchise en 2019

L'engouement pour la franchise ne faiblit pas. Si on comptait 1.228 réseaux de franchise en 2008, ce nombre a quasiment doublé en dix ans, atteignant, l’an dernier, les 2.004. Et le nombre de créateurs d'entreprises qui optent chaque année pour ce modèle à succès suit la même courbe. D’un peu plus de 50.000 franchisés en 2008, on a aujourd’hui passé la barre des 75.000. Et cette tendance ne semble pas près de faiblir car ce modèle économique dispose de nombreux atouts.

Pourtant, il n'est pas toujours facile de se repérer dans les très nombreuses propositions des franchiseurs. Quel secteur d'activité est le plus porteur ? Comment choisir son réseau ? Quels sont les principaux critères à privilégier à l'heure du choix ? Et plus globalement quel est l'intérêt de créer son entreprise en franchise en 2019 plutôt qu'en solo ? C'est à ces nombreuses questions que nous allons ici nous efforcer de répondre pour vous accompagner au mieux dans votre projet entrepreneurial.

>> Lire aussi : Définition franchise, fiche pratique : qu'est-ce que la franchise ?

Pourquoi choisir la franchise en 2019 ?

La franchise est un mode de collaboration entre deux entreprises indépendantes juridiquement et financièrement (le franchisé et le franchiseur). Comme le résume très bien la Fédération Française de la Franchise, FFF, la franchise « permet à un indépendant d’entreprendre plus rapidement en optimisant ses chances de succès et à un franchiseur d’asseoir son développement commercial sur un réseau de chefs d’entreprise impliqués sur leur marché local. » Le modèle est donc gagnant-gagnant et cela se ressent dans les chiffres de la franchise en 2019 : la France est leader en Europe pour ce qui est du poids économique de la franchise et se classe au 3e rang mondial. La franchise a ainsi généré 62 milliards d’euros en France l’an dernier.

Le chef d’entreprise franchisé tire bénéfice des 3 piliers fondamentaux de la franchise :

  • Les signes de ralliement de la clientèle : image de marque, notoriété d'enseigne, concept architectural, identité visuelle... 
  • Le savoir-faire : méthodes commerciales, techniques, logistiques, informatiques, de gestion, … testées et expérimentées par le franchiseur, transmises pendant la formation initiale et consignées dans un manuel opératoire
  • L’assistance technique et commerciale : accompagnement opérationnel du montage du projet, à l’ouverture du point de vente et durant la durée du contrat.

Le franchiseur de son côté bénéficie des moyens financiers déployés par les franchisés pour multiplier les points de contact au plus près de la clientèle. La franchise agit ainsi comme un effet de levier et permet de faire gagner des années au franchiseur dans le déploiement de son enseigne. 

Comme on le voit, la franchise propose de sérieux avantages pour le franchisé et le franchiseur. Plus spécifiquement pour le franchisé, la formule permet d'accéder à une activité clé-en-main. Les produits/services proposés sont connus de la clientèle de l'enseigne ce qui facilite le démarrage. L'assistance à chaque étape du franchiseur sécurise le parcours en reconversion. En contrepartie, le franchisé doit respecter strictement les directives du franchiseur - il en va de la cohérence de l'enseigne – et il doit aussi s'acquitter d'un droit d'entrée plus ou moins conséquent et de royalties pour profiter des avantages de l'enseigne.

Les étapes pour créer sa franchise en 2019

Le principe de la franchise vous intéresse ? Vous souhaitez créer une franchise en 2019 ? Pour vous lancer, vous allez devoir franchir de nombreuses étapes avant l'ouverture de votre futur point de vente.

Etape 1 : valider l'idée

Avoir l'idée de créer une activité c'est bien, mais pour passer de l'idée au projet, il vous faudra tester votre motivation et vérifier vos compétences. Cette première étape décisive est souvent plus compliquée qu'il n'y paraît. En effet, la création d'une entreprise est souvent comparée (à juste titre d'ailleurs!) à une course d'obstacles. Mieux vaut donc avant d'aller plus loin être sûr de votre motivation à changer de vie.

Avez-vous la carrure d'un patron ? Avez-vous le soutien de vos proches ? Avez-vous les compétences requises par votre nouvelle activité ? Avez-vous les moyens financiers de créer votre franchise ?

Si la réponse est oui à toutes ces questions, projetez-vous : quels secteurs d'activité vous correspondraient le mieux ? Avez-vous besoin de formations complémentaires pour vous lancer dans ces secteurs d'activité ? Normalement, peu à peu votre projet se dessine. Il est temps de passer à l'étape 2.

Etape 2 : définir son projet

En franchise, de nombreux secteurs d'activité s'ouvrent aux créateurs d'entreprises sans pré-requis. Immobilier, commerce spécialisé, commerce alimentaire, services aux entreprises ou aux particuliers, bâtiment... les créateurs n'ont que l'embarras du choix. Pour canaliser cette profusion d'opportunités, il faut tout d'abord resserrer la sélection des secteurs d'activité en prenant appui sur différents critères personnels parmi lesquels son expérience professionnelle précédente, ses compétences et connaissances, l'envie et l'attrait pour un secteur particulier si une reconversion est envisagée. La capacité financière prévisible en fonction de l'apport personnel est également déterminante. En effet, certains secteurs d'activité demandent notoirement plus d'investissement initial (restauration ou secteur automobile par exemple) que d'autres (services aux particuliers, communication, etc).

Ces premiers critères d'ordre personnel vont devoir ensuite être confrontés à la réalité du marché local. Une première étude de marché doit permettre de savoir si le ou les secteurs d'activité choisis font l'objet d'une demande particulière localement. Si oui, l'étude de la concurrence va déterminer s’il reste de la place pour un nouvel entrant, et si oui, quel concept serait le plus porteur. Souvent, les différentes démarches entreprises au moment de la définition de projet font largement évoluer le projet en lui-même. En fonction d'opportunités repérées, le créateur doit savoir rebondir. Dès que vous commencez à y voir un peu plus clair dans votre projet, vous pouvez commencer à sélectionner les réseaux correspondants.

A noter qu’en 2018, c’est le secteur de l’équipement de la personne qui regroupait le plus de réseaux de franchise (378), suivi par la restauration rapide avec 223 réseaux de franchise et les services à la personne (217 réseaux). Le commerce alimentaire et le commerce généraliste regroupent également de nombreuses enseignes de franchise. Prenez le temps de bien évaluer les tendances de fonds de chaque secteur ainsi que les marchés qui émergent. 

>> Lire aussi :
Marché de la grande distribution : où en est-on en 2019 ?
Restauration rapide : Quelles tendances pour 2019 ?

Etape 3 : choisir son réseau

Le choix d'un réseau prend généralement plusieurs mois entre les premiers contacts et l'arrêt définitif du choix. Pourquoi est-ce si long ? Tout simplement parce que de nombreux critères sont à prendre en compte lors de la sélection parmi lesquels :

  • La notoriété de l'enseigne : plus une enseigne est connue et appréciée, et plus le lancement d'une nouvelle unité sera facilité. Ceci étant, cela ne veut pas dire que les réseaux moins connus car plus récents ne valent pas le détour (il faut bien commencer un jour!) ;
  • La pertinence et l'originalité des produits/services : tous les positionnements (du haut de gamme au super-discount) sont pertinents dès lors qu'ils répondent aux besoins d'une clientèle identifiée. Là où un concept fera la différence vis à vis de ses concurrents, c'est sur l'originalité ;
  • La qualité de la formation initiale et des formations complémentaires : la formation initiale en franchise est là pour transmettre le savoir-faire de l'enseigne. Selon les réseaux et le secteur d'activité, la formation initiale peut être plus ou moins longue. Si la consistance des enseignements est difficile à jauger en amont, il suffit souvent d'interroger les franchisés en place pour avoir une idée plus précise de la valeur ajoutée de la politique de formation du réseau ;
  • La qualité de l'accompagnement : animateurs en nombre suffisant, réunions régulières des membres du réseau, intranet, hotline... l'accompagnement du franchiseur se jauge sur les moyens mis en place pour assurer aux franchisés des réponses en cas de doute ;
  • La pertinence des zones d'exclusivité : une zone d'exclusivité trop petite peine à assurer la rentabilité d'un point de vente et une zone d'exclusivité trop grande empêche le réseau de bien se développer ;
  • Le rythme d'extension du maillage : un réseau qui grandit trop vite est fragilisé. Mieux vaut une expansion maîtrisée qu'une multiplication anarchique du nombre de franchisés qui pourrait créer un déséquilibre dangereux ;
  • La capacité d'évolution du concept : un concept qui ne sait pas évoluer peut passer à côté des attentes de sa cible client. Régulièrement, des nouveaux services et/ou des nouveaux produits doivent venir upgrader les propositions. L'évolution du concept peut passer par des développements en interne ou par la signature de partenariats stratégiques ;
  • La qualité et la fiabilité du réseau : plus le turn-over est rapide dans un réseau, et plus il y a des raisons de s'inquiéter. Le DIP donne une idée de cet indice avec le nombre de franchisés qui ont arrêté leur commerce en cours de contrat ou qui n'ont pas renouvelé leurs contrats dans les 3 ans précédents. Un autre indice est à étudier de près à l'heure du choix : le niveau de sélectivité des franchisés par le franchiseur. Plus le franchiseur est rigoureux sur l'étude des candidatures des franchisés, plus le réseau grimpe en valeur. En effet, de la qualité des franchisés dépend en grande partie la qualité du réseau !

Etape 4 : réunir son financement

Comme dans toutes créations d'entreprises, l'argent est très souvent le nerf de la guerre. Selon le secteur d'activité et le concept choisis, le ticket d'entrée peut osciller entre quelques centaines d'euros et plus d'un million d'euros.

Si bien évidemment, la stratégie à adopter est bien différente selon le montant à atteindre, dans tous les cas, l'élément principal de tous financements sera le montant de l'apport personnel. Généralement, ce montant représente un minimum de 30% du montant total de l'investissement, auquel s'ajoutent le cas échéant, des aides comme l'Accre, des prêts d'honneur, des subventions régionales, etc. Le tout est complété par un prêt bancaire que le créateur contracte après avoir fait un business plan digne de ce nom.

>> Lire aussi : L'aide financière pour la création d'entreprise en 2019

Etape 5 : trouver un local

Parallèlement à l'étape précédente, le créateur en franchise doit trouver le lieu idéal pour implanter son activité. Si cette dernière est un magasin de vente aux particuliers, elle doit cumuler des impératifs de visibilité maximum et d'accessibilité. Selon les concepts, ces deux critères seront réunis dans un local en centre-ville ou en périphérie dans une zone commerciale fréquentée. Lorsque l'activité est plus typée professionnelle ou qu'elle ne nécessite pas de vitrine (cas typique des services aux particuliers), le local sera plus facile à trouver.

Dans tous les cas, le franchiseur sera de bons conseils pour étudier les meilleures options d'emplacement dans votre ville, et vérifier le bon déroulé des négociations du droit au bail.

Etape 6 : signer le contrat de franchise et se lancer

Cette ultime étape est souvent attendue de longue date par le créateur. Après des mois de tractations et de sélections, l'heure est venue de passer au concret. Cela passe souvent par la signature du contrat de franchise, mais avant cela, il faut choisir son statut juridique, créer son entreprise, suivre la formation initiale proposée par le franchiseur, aménager le local, recruter des salariés, etc. Le point d'orgue de tous ces efforts est bien sûr le jour de l'inauguration du point de vente. Généralement, un animateur délégué par la tête de réseau est là quelques jours en amont pour vous accompagner.

Le réseau aide également à son niveau en relayant l'information sur les différents supports qu'il a à sa disposition (site internet, réseaux sociaux). Une campagne de communication locale encadre aussi l'ouverture.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,3/5 - 5 avis

ces franchises recrutent actuellement

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !