logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Ouvrir ma franchise avec 10 000 € ? Réaliste ou pas ?

Publié le

Les réseaux de franchise accessibles avec un apport personnel réduit sont nombreux. Services à la personne, activités immobilières sur internet, création de produits personnalisés, lavage auto écologique, rénovation de l'habitat, services de communication et de promotion, diagnostic immobilier, recyclage et recharge de cartouches d'encre... les secteurs d'activité sont divers. Que faut-il en penser ? Y-a-t-il des opportunités à saisir ? Peut-on véritablement en vivre ? Quelques éléments de réponse.

Les concepts de franchise nécessitant un niveau d'investissement modique se généralisent dans certains secteurs d'activité comme la négociation immobilière mais aussi les services à la personne au sens large, la commercialisation de produits personnalisés, etc. Comment expliquer ce phénomène ? Trois principales pistes peuvent être évoquées :

- La création d'entreprise devient de plus en plus accessible : Pendant longtemps, créer une entreprise c'était une fin en soi. Il fallait absolument que « ça marche ». Toute la vie du créateur tournait autour de son entreprise. Il s'y investissait corps et âme, et la non réussite n'était plus seulement ressenti comme un échec financier mais comme un échec personnel. Autrement dit, le créateur était attendu au tournant... car devenir entrepreneur était une chose très sérieuse réservée à une élite. Cet état d'esprit très institutionnel, était largement encouragé par le manque de souplesse des statuts possibles. SARL ou SA, l'alternative nécessitait de toutes façons une mise de fonds importante ! Avec l'apparition du statut d'auto-entrepreneur, les choses ont beaucoup évolué. Aujourd'hui, créer une entreprise c'est avant tout s'ouvrir une porte vers une nouvelle activité. Cette dernière peut être à temps plein ou à temps choisi, menée en parallèle d'un emploi de salarié ou d'une retraite...
Sachant qu'il n'y a pas de mise de fonds pour se lancer en auto-entrepreneur et que les charges sont calculées en fonction des résultats, les enjeux financiers sont différents. Le test est possible. S'il est concluant, il pourra déboucher sur une activité à plein temps. S'il n'est pas concluant, le créateur passe à autre chose sans plus de conséquences sur ses finances personnelles et sa vie privée. Et au lieu de se lancer à l'aveuglette, les auto-entrepreneurs ont rapidement compris qu'il était possible de multiplier ses chances de réussite en rejoignant un réseau de franchise adapté à leurs envies...

- Les nouvelles technologies font exploser des pistes de nouveaux business à domicile : Il y a 10 ans, imaginer créer une entreprise via internet était réservé à une poignée d'initiés sortant soit de grandes écoles de commerce soit d'un cursus d'informaticien. Aujourd'hui, le haut débit est généralisé. Créer un site internet devient presque à la portée de tous. Le succès des boutiques sur e-bay démontre bien que n'importe qui peut ouvrir un magasin en ligne en partant de presque rien. Plus faciles d'accès, l'informatique et l'internet permettent aujourd'hui de démarrer une affaire de chez soi, sans gros investissement. De nombreux modèles de concepts en franchise à moins de 10 000 € surfent sur ce phénomène. Il suffit pour débuter de disposer d'un ordinateur personnel et d'une connexion internet pour se lancer.

- Les métiers de service s'invitent de plus en plus chez les particuliers : Alors que la population vieillissante fait apparaître de nouveaux besoins et que les loisirs prennent de plus en plus de place dans les emplois du temps, de nombreux métiers de service viennent ajouter du confort et de la convivialité chez les particuliers. Livraison à domicile, bricolage et jardinage, garde d'enfants, soutien scolaire, mais aussi lavage de voiture à domicile, rénovation et travaux... les offres sont de plus en plus ouvertes et diverses. Ce rapide engouement des Français pour ce type de services a été largement encouragé par l'Etat notamment par le biais des mesures de défiscalisation liées au travail à domicile. Et même si ces mesures commencent à diminuer, elles ont ouvert la brèche. Les Français n'hésitent plus aujourd'hui à faire appel à « quelqu'un » pour les aider dans leurs tâches quotidiennes. La professionnalisation des entreprises, contrepartie obligatoire pour décrocher le fameux agrément, a elle aussi largement contribué à faire évoluer les mœurs. La demande étant en phase avec l'offre, de nombreux concepts de service nécessitant des investissements réduits ont vu le jour.

Ces trois grandes évolutions de ces dernières années ont largement mis en exergue de nouvelles priorités dans le secteur de la franchise. De nouveaux concepts ont ainsi vu le jour pour mieux répondre aux besoins des nouveaux créateurs mais aussi de leurs clients potentiels.

Concepts pas chers = concepts au rabais ?
Les concepts en franchise à moins de 10 000 € ne sont pas forcément des concepts au rabais ! Loin s'en faut en fait ! Pour la plupart, ils formalisent et potentialisent juste ce qui était déjà utilisé dans certains secteurs d'activité : agent mandataire indépendant en négociation immobilière, vendeur à domicile indépendant (VDI), représentant de commerce, chèque emploi service universel (CESU), etc. En mettant une marque, un produit ou un service et un savoir-faire en commun, le concept donne de la légitimité aux franchisés de son réseau.
A bien y regarder, le concept à moins de 10 000 € reprend en grande partie les mêmes ressorts que ceux demandant un investissement plus élevé. Comme ailleurs, le concept repose ainsi quasi entièrement sur l'énergie et le dynamisme commercial de ses franchisés. Le fait que l'activité puisse s'exercer à domicile abaisse automatiquement le montant des investissements mais dans le même temps, il demande encore plus d'énergie de démarchage au franchisé. Chacun doit en effet faire jouer à fond son carnet d'adresse et son relationnel pour faire avancer son activité dans le bon sens. Et si dans certains cas le droit d'entrée égale 0€, c'est principalement parce que le réseau se rattrape sur les ventes sous forme de commission ou assimilé. L'expertise reste alors au sein du réseau. Le rôle du franchisé est de commercialiser sur un territoire en exclusivité un produit dont le succès est déjà bien rôdé. Lorsque le concept est lié à un service, sa réalisation est souvent effectuée au domicile des clients.

Quels types de franchises à moins de 10 000 € ?
Plusieurs grandes familles de franchises se sont spécialisées ces dernières années sur la création de concepts à moins de 10 000 €.

  • Les franchises immobilières : Safti, Idimmo, A la lucarne de l'immobilier, Optim'Home, Propriétés privées, Virtuelimmo, Groupement immobilier, Capifrance, 3%.com, Rezoximo, Immo Réseau, Réseau Expertimo... toutes ces enseignes ont pour point commun de ne nécessiter aucun apport personnel. Réseau de mandataires immobiliers, ces franchises immobilières s'appuient toutes sur internet pour fonctionner. Les franchisés travaillent à domicile. Par leur connaissance du terrain, ils prospectent essentiellement pour trouver des biens à vendre. Si certaines de ces agences se spécialisent plus particulièrement dans l'immobilier commercial, la plupart travaille essentiellement sur l'immobilier d'habitation.

  • Le lavage auto écologique à domicile : Cosméticar, Nettycars, Ecolave, Esthetic Bio Car, Ecowash Mobile, Autobella... en peu de temps, plusieurs réseaux de franchise se sont positionnés avec succès sur le marché du lavage auto à domicile en mode écologique (sans eau). Cette activité demande aux franchisés un talent certain pour le contact. Chaque franchisé se déplace avec son véhicule équipé directement chez le client (particulier, entreprise, administration, flotte de location...). Tous ces réseaux demandent un même niveau d'apport personnel situé entre 4 000 € et 8 000 € pour un investissement global variant de 10 000 à 20 000€. Selon les enseignes, le contrat prend la forme d'une franchise ou d'une licence de marque.

  • Les services liés à l'habitat : Du courtage en travaux ou en construction comme chez CSTO ou Home Courtage, Camif Habitat à la vente de carrelage sur internet (Carrelagesmoinscher), en passant par la vente de services de télésurveillance (Générale de protection), la réparation et la rénovation (Répar'stores, Styl'stair, Eurossystèmes Automatismes, Ambiance rénovation), l'entretien et le nettoyage (Tree-services, H2O Technology, Biothys, Accleaner, Callisto System), le diagnostic immobilier (O2 Diagnostics, Oméga Expertise, Activ'expertise), les réseaux de franchise liés à l'habitat sont nombreux à se positionner sur un apport personnel de moins de 10 000 €. Chacun de ces réseaux a ses particularités de fonctionnement : du 100% internet à l'intervention à domicile.

  • La vente de produits personnalisés : Flash Dimension, I-Prisma, Mag'ink, Ma Musique à moi, Double Cheese, Personna-lisez, Youllywood, Studio Chrome... tous ces réseaux utilisent l'informatique et des logiciels spécifiques pour offrir des produits de décoration ou de fête, des cadeaux, entièrement personnalisés. Le rôle du franchisé va de la commercialisation des produits à la création personnalisée des produits auprès d'une clientèle de particuliers mais aussi d'entreprises et d'associations.

  • La communication et la promotion : Sur ce secteur aussi, le nombre de réseaux de franchise à investissement minimal est en forte progression. City 360°, l'Invitation, Magazine Temps Libre, Ticket.com, Publiconcept, Arcanciane... la promotion empreinte les supports traditionnels ou internet, le dos des tickets de caisse, etc. A chaque fois le franchisé se mobilise essentiellement sur la commercialisation des encarts publicitaires et la mise en place de partenariats.

  • Les services aux particuliers : Affut'Pro, La rescousse France, A2micile France, Domicile Clean, Junior Senior, Immofinances, Ensorcelle Beauté, Radical Epil, Pet's Planet, AD Senior, Anacours, Millepatte... les services aux particuliers s'orientent principalement sur l'aide à domicile, le soutien scolaire, le courtage en crédit ou en travaux, mais aussi plus récemment vers des services esthétiques à domicile. Dans tous les cas, le sens du contact est au cœur de la démarche des franchisés. Le secteur des services aux particuliers est aujourd'hui parmi les plus dynamiques du marché de la franchise. Souvent les candidats sont des candidates franchisées !

  • Les services aux professionnels : Extra-Flash, Ibootic pour le volet création de sites internet, Point d'encre, Prink pour la vente et la recharge des cartouches d'encre, Airra pour l'assistance informatique, Réseau Cap, SCE, Suivi Conseil, Tech'innove, Expert Activ, Philéas world, Cap Privilèges pour les conseils aux entreprises et l'externalisation de CE, les réseaux de franchise à moins de 10 000 € proposant des services aux professionnels se développent tous azimuts. Dans ce secteur, la commercialisation est bien souvent reléguée au second plan. Le franchisé doit pouvoir intervenir directement en entreprise pour des conseils personnalisés. L'expertise déployée nécessite généralement de justifier d'une bonne expérience préalable.

Peut-on gagner sa vie avec ce type de franchise ?
Assurément oui, sous condition, comme dans le cas des franchises demandant plus de budgets d'ailleurs, de s'impliquer totalement dans le développement de son activité. Si cette condition n'est pas respectée, les rentrées sont bien évidemment proportionnelles à l'effort fourni. Ceci étant, de nombreux concepts cités ci-dessus ont été pensés pour être aussi un moyen de se créer un complément de revenus. Le choix du concept est donc déterminant si l'objectif est d'en vivre. Et plus encore, l'exclusivité territoriale est à surveiller ! En effet, si pour des produits ou des prestations par nature renouvelables, un petit territoire peut suffire à dégager des revenus corrects, il n'en est pas de même lorsque le marché s'avère trop restreint ou mal adapté aux produits ou services commercialisés. Dans tous les cas, avant de se décider, il est important de bien cerner tous les tenants et les aboutissants de l'activité car même si l'apport est réduit, il vous sera certainement nécessaire d'adosser à vos deniers personnels un prêt bancaire plus ou moins conséquent.


Dominique André-Chaigneau, TOUTE LA FRANCHISE©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top