logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

L'intérim confirme son rebond en 2017

+8% au premier semestre 2017

Publié le

Après avoir touché le fond pendant la crise, depuis 2015, le secteur de l'intérim reprend des couleurs au point sur certains métiers d’enregistrer des tensions.

Le secteur de l'intérim enregistre des chiffres en hausseAprès trois années de baisse continue, depuis 2015, le secteur de l'intérim persiste et signe en matière de croissance. Ainsi, faisant suite à deux années de reprise (+4,4% en 2015 puis +6,7% en 2016), le rythme s'accélère encore au 1er semestre 2017 avec + 8% selon les derniers chiffres publiés par Prism'Emploi*. « Mi-2017, l’emploi intérimaire est désormais parvenu à effacer les effets de la crise de 2008-2009. » Environ 50.000 emplois en équivalent temps plein ont été créés en intérim au cours du 1er semestre 2017 (comparés au 1er semestre 2016).

Dans le détail, au cours du 1er semestre 2017, tous les secteurs d’activité enregistrent des chiffres en progression. Le secteur industriel en décélération de croissance depuis le début de l’année a inversé la tendance en juin. « Ce redressement, au regard du poids relatif du secteur dans l’emploi intérimaire, explique en grande partie la performance enregistrée en fin de semestre. » Les autres secteurs enregistrent de belles performances. Le commerce progresse ainsi de 5,2% sur 6 mois, les services de +5,7%. Le secteur du BTP, qui a renoué avec la croissance en 2016 (+8,1%), enregistre quant à lui une légère décélération sur la période (+7,7%) tandis qu’à l’inverse le secteur des transports accélère (+15,1%). « Cette accélération constitue un phénomène encourageant, souvent révélateur d’un dynamisme des échanges économiques et d’une amélioration conjoncturelle in fine. »

En termes de qualification, Prism’Emploi note que les métiers les plus qualifiés soutiennent la hausse de l’intérim. « Pour rappel, le développement de l’emploi intérimaire était porté en 2015 par les qualifications de premier niveau. Depuis le début de l’année 2016, il s’appuie sur des métiers plus qualifiés. » Cette grande tendance se confirme une nouvelle fois au 1er semestre 2017 puisque les deux catégories professionnelles qui progressent le plus fortement sont les cadres et professions intermédiaires (+10,7%) et les ouvriers qualifiés (+9,4%). Les employés voient leurs effectifs progresser de 4,9% et les ouvriers non qualifiés de 6,7% sur le semestre. « Toutefois, l’écart entre les ouvriers qualifiés et les autres catégories de qualification tend à se réduire, la progression des postes d’ouvriers non-qualifiés étant même supérieure à celle des ouvriers qualifiés en juin. Ce tassement de la progression des cols bleus expérimentés fait suite en grande partie à la relative décélération du secteur du BTP au 2e trimestre 2017. »

En termes géographiques, au premier semestre 2017, toutes les régions demeurent orientées à la hausse. Près de la moitié d’entre elles enregistre des croissances à deux chiffres : Bretagne (+12,4%), Auvergne-Rhône-Alpes (+12%), Bourgogne-Franche-Comté (+11,2%) ou encore Nouvelle Aquitaine et Occitanie (+10,3% chacune). Les régions enregistrant une progression moindre sont les Hauts de France à 5,4%, Grand Est à 5,2%, la Provence Alpes Côte d'Azur à 4,6% et l'Ile de France à 2,2%.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top