Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Quelles sont les villes où il fait bon ouvrir un commerce en 2019 ?

D'après le troisième palmarès des centres-villes commerçants Procos

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Pour lutter efficacement contre le déclin du commerce de centre-ville, Procos a récemment dévoilé les résultats de son troisième palmarès des centres-villes commerçants. Clermont-Ferrand, Annecy et Gap obtiennent les meilleures évolutions du commerce, et Lyon, Amiens et Compiègne arrivent en tête des meilleurs centres-villes commerçants.

Article du 18/04/2017 MAJ le 28/02/2019

Où ouvrir un commerce en 2017 selon Procos

La Fédération du commerce spécialisé (Procos), qui édite chaque année l'observatoire de la vacance commerciale, a décidé en 2017 de créer un outil d’évaluation des politiques commerciales locales. Cet outil a un double objectif selon Procos : «identifier les leviers locaux de dynamisation du commerce et partager les bonnes pratiques, dans un contexte où tous les pôles de commerce, en centre-ville comme en périphérie, sont confrontés à d’importantes transformations des modes de consommation».

François Feijoo, Président de Procos, expliquait en 2017 : « ce nouvel outil d’évaluation et d’analyse a pour but de partager des réussites et d’inspirer des initiatives innovantes et performantes. Notre démarche de palmarès ne cherche pas à stigmatiser des situations ou à pointer des lacunes. C’est tout le contraire. Nous nous situons dans une logique de partage des bonnes pratiques et d’inspiration positive. Car nous sommes convaincus que des solutions viables existent, pour peu que les bonnes décisions soient prises, en respectant l’intérêt de l’ensemble des acteurs engagés ». 

Depuis l'édition 2018, le Palmarès des Centres-Villes Commerçants s’attache à mettre en évidence les évolutions positives des circuits marchands et valorise les démarches et initiatives des élus.

Une approche quantitative et qualitative

Dans le détail, le palmarès des centres-villes commerçants de Procos se base sur l’étude de plus de 200 villes françaises en fonction de la population et du nombre de commerces (hors Paris et région parisienne). A l’issue de cette étude, PROCOS a établi un classement des centres-villes qui ont su conserver leur attractivité commerciale. Quatre critères clés ont été retenus pour établir le classement :

  • le dynamisme démographique et économique
  • le taux de vacance commerciale
  • la performance des enseignes, extraite du baromètre Procos
  • la fréquentation des magasins, indicateur intégré dès la 2e édition en partenariat avec la société Stackr

Pour pouvoir être comparées sur une base méthodologique fiable, les villes ont été classées en 3 catégories : 20 métropoles - 74 grandes villes moyennes - 147 petites villes moyennes.

Les lauréats 2019 des meilleures évolutions du commerce dans les centres-villes commerçants

Catégorie 1 : Les Métropoles

Clermont-Ferrand, plus petite ville de la catégorie, prend la tête du palmarès, conséquence des mesures prises suite à une réelle prise de conscience de la situation en 2016 : recrutement d’un manager de centre-ville, création d’un guichet unique pour les demandes des commerçants, création d’un périmètre de préemption, mise en avant de la halle de marché, investissements dans l’évènementiel sont un aperçu de la politique volontariste menée par l'ancienne capitale de région pour rendre son centre-ville plus attractif.

Strasbourg, qui prend la deuxième marche du podium, est une habituée du classement. Loin de se reposer sur ses lauriers, la ville alsacienne mise d'une part sur l'équilibre commercial entre centre-ville et périphérie, mais aussi sur d'autres domaines que le commerce pour garder le dynamisme de son centre. Cela passe par exemple par la localisation des services de santé, une politique de logements à l'intention des familles, le développement des modes de déplacement doux, etc. Enfin, depuis deux ans, les marques moyen/haut de gamme ont repris le chemin du centre-ville.

Catégorie 2 : Grandes villes moyennes

Annecy arrive en tête grâce à un savant mélange entre actions sur l'armature commerciale, préservation du commerce de proximité, mais aussi du commerce dans sa diversité, ou encore actions sur l'attractivité, avec par exemple la réfection de la gare et de ses alentours.

Quimper se place quant à elle en deuxième position grâce à sa volonté d'équilibrer centre-ville et périphérie en travaillant la vitalité de son centre-ville. Cela se traduit par des actions sur la mobilité, les logements, le réaménagement des cellules, l'attractivité touristique, etc.

Catégorie 3 : Petites villes moyennes

Gap a su bénéficier de l'éloignement des grands centres urbains et donc de la concurrence pour prendre la première place de sa catégorie. Comptant actuellement plus de 300 commerces, la ville a mis en place une politique volontariste de dynamisation de son centre, tant par la mise en place d'actions sur l'habitat que par la création d'un contexte favorable à l'installation de grandes enseignes telles que Flying Tiger, De Neuville ou Devernois.

Vient ensuite Vichy et le lancement d'un projet "cœur de ville", comprenant notamment le recrutement d'un manager de centre-ville en charge, notamment, de coordonner les acteurs de l'immobilier commercial.

Les lauréats 2019 des meilleurs centres-villes commerçants

Catégorie 1 : Les Métropoles

Lyon arrive en tête des meilleurs centres-villes commerçants, avec une belle attractivité de commerces mêlant grandes enseignes, secteur du luxe et indépendants. A noter également, la belle réussite de l'opération de dynamisation du quartier Grolée / Carnot, qui a permis d'attirer de très belles marques comme Uniqlo, Décathlon, La Redoute, Flying Tiger, etc.

Catégorie 2 : Grandes villes moyennes

Pour conquérir la première marche du podium de sa catégorie, Amiens a su mettre en avant son accès facilité, ses administrations à proximité du centre-ville, son patrimoine historique et l'attractivité du quartier Saint-Leu, autant de facteurs qui favorisent son dynamisme commercial. Aujourd'hui, ses 650 commerces continuent de tenir tête à la périphérie, malgré le lancement d'un nouveau centre commercial l'an dernier.

Catégorie 3 : Petites villes moyennes

Enfin, Compiègne maitrise pour sa part la parfaite alliance entre travail sur la zone de chalandise, sur les accès, et sur le logement, proposant des cellules de bonne taille pour les grandes enseignes et offrir de la visibilité aux acteurs du centre-ville. Evènements culturels et offre touristique participe également de cette réussite, et la vacance commerciale, si elle a augmenté ces dernières années, reste inférieure à 8%, fait notable pour cette catégorie de villes.

>> Lire aussi : Quelles sont les démarches à suivre pour ouvrir un commerce en 2019?

 

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !