logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Ouvrir une franchise sans apport : les secteurs à suivre pour vous lancer

Tour d’horizon des secteurs les plus faciles d’accès.

Publié le

La plupart des franchiseurs demandent un investissement de départ qui se chiffre parfois en dizaines de milliers d’euros, voire plus, pour les secteurs comme la restauration ou encore l’hôtellerie. Toutefois, pour les entrepreneurs au budget réduit, il est possible de trouver des réseaux plus accessibles sur le plan financier, au moment du lancement. Certains proposent même de devenir franchisé sans disposer d’un seul euro d’apport personnel. Tour d’horizon des secteurs les plus faciles d’accès.

Ouvrir une franchise sans aucun apport personnel

Ouvrir une franchise sans apportOuvrir une franchise sans avoir d’apport, c’est possible. Il existe un certain nombre d’enseignes qui proposent d’intégrer leur réseau sans investissement personnel. Il peut s’agir d’un choix stratégique pour attirer de nouveaux franchisés ou d’une offre permise par des coûts de structure et de fonctionnement réduits, qui ne nécessitent pas de mise de départ conséquente. Le réseau peut être à la recherche de nouveaux profils pour diversifier son parc ou tout simplement chercher à accélérer sa croissance. Un tel choix demande toutefois souvent d’exercer dans un secteur peu exigeant en matière de locaux ou de matériel ou encore de stocks. Les services à la personne ou les franchises en ligne sont à ce titre des secteurs très bien placés. En effet, les secteurs qui nécessitent des coûts de création lourds, tels que l’hôtellerie, peuvent difficilement faire l’impasse sur ces prérequis. Parmi les exemples de réseaux qui ne demandent pas d’apport personnel se trouvent des enseignes telles que :

  • Safti, un réseau national de conseillers et mandataires immobiliers. Fort de plus de 1300 implantations en France, Safti se développe a un rythme soutenu chaque année et recherche donc de nombreux candidats à la franchise ;
  • AS Courtage, spécialisé dans le courtage en assurance de prêt. Ses coûts sont neutralisés par la possibilité pour les franchisés de travailler à domicile ;
  • A la lucarne de l’immobilier, réseau d’agents commerciaux indépendants. Grâce à son organisation et ses méthodes à la pointe de la technologie, l’enseigne peut s’affranchir de tout apport.

Si les réseaux présentés ci-dessus offrent des opportunités solides, il convient tout de même de rester prudent. Les opportunités restent rares et ne sont pas obligatoirement bonnes à saisir. Le faible coût d’accès ne doit pas dispenser de la phase d’étude du projet. Le réseau est-il fiable ? Les coûts proposés sont-ils réellement applicables et suffisants ? Une mauvaise réponse à ces questions peut vous faire perdre un temps précieux. Ne vous jetez pas sur un réseau qui ne demande pas d’apport, et voyez au-delà. Quels sont les coûts nécessaires ensuite (redevances, royalties, etc.) ?

Ouvrir une franchise avec un apport de moins de 5.000 euros

Avec un apport minimal, il est déjà possible d’élargir son horizon. Les entrepreneurs qui parviennent à réunir 5.000 € peuvent se tourner vers une multitude de franchises, réparties en autant de secteurs. Voici quelques exemples de réseaux prometteurs et accessibles :

  • Husse, spécialiste européen de la nutrition animale, demande un apport personnel de 4.000 € pour un investissement global de 15.000 €. Pour mieux réduire ses coûts, le franchiseur opte pour la livraison à domicile ;
  • Cosmeticar mise aussi sur le déplacement à domicile avec son concept de lavage de voiture écologique et sans eau. Le franchiseur demande un apport personnel de 3.000 € pour un investissement global de 16.900 € sur une unité mobile ;
  • Villas club mise sur l’immobilier, à travers la vente mais aussi la construction de maisons. Cette fois, il s’agit d’œuvrer en agence, pour un apport personnel et global de 5.000 €. Attention toutefois cela ne s’applique qu’aux commerciaux, pour investir dans la partie construction l’apport nécessaire augmente ;
  • All in one network (AiON) de son côté s’est établi sur le marché de la santé, de la beauté et du bien-être. Devenir franchisé AiON ne demande que 1.000 € d’investissement pour une distribution gérée depuis le domicile ;
  • Ad seniors s’est positionné sur le secteur de l’aide aux personnes âgées, l’un des services les plus porteurs de cette année. Rejoindre le réseau demande 4.000 € pour un investissement global de 25.000 € et il s’agit là aussi d’œuvrer directement chez le client.

Vous le voyez aisément, les franchises qui demandent un apport initial réduit imposent des contraintes : travailler à domicile, ou livrer une prestation directement chez le client, avec un matériel parfois réduit. Cela ne va pas dire pour autant que ces projets ne sont pas viables ! Au contraire. Ils peuvent constituer une excellente expérience, et vous ouvrir au monde de la franchise, avant de vous développer ensuite lorsque vos moyens financiers seront plus importants.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,5/5 - 4 avis
1 commentaire
27/06/2018 21:32:24
-
Raphaël Barolo
Je cherche à ouvrir en franchise une station de lavage dernière generation

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top