Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

La franchise et IKEA : 5 alternatives pour ouvrir un magasin d'ameublement

BoConcept, Captain Oliver, Gautier, Ambiance & Styles, Hémisphère Sud

Modifié le - Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Exceptionnelles, les ouvertures d'un nouveau magasin d'ameublement décoration Ikea sont comptées. Avec plus de 18% de parts de marché en France, l'enseigne suédoise Ikea est fermement arrimée à la première place des enseignes de son secteur, devant Conforama et But. Et si Ikea se développe bien en franchise en France, l'enseigne maîtrise son développement de telle sorte que chaque ouverture est un événement. Actuellement à la tête de 33 magasins, l'enseigne souhaite arriver à terme à quarante magasins en France d'ici 2020 pour remplir son objectif d'être à moins d'une heure de 80% des Français. Autant dire que les places sont chères pour espérer ouvrir un Ikéa ! Heureusement, il existe de nombreuses alternatives pour ouvrir un magasin de déco et d’ameublement. Voici plusieurs enseignes qui recrutent justement des candidats à la franchise, et qui présentent de belles opportunités de business.

Le meuble, un secteur à nouveau en croissance

2008 – 2015 : le marché du meuble en peine

Les alternatives à Ikea pour ouvrir un magasin de meublesSi depuis 2008, date du début de la crise, le ralentissement des constructions neuves et des transactions dans l'ancien a eu de sévères répercussions sur le secteur du meuble et de la décoration, depuis 2015, l'activité reprend. Ainsi, selon les chiffres bilan publiés par l'IPEA en début d'année, 2015 semble bien être l’année de la reprise après trois exercices de recul consécutifs (-3,0% en 2012, -2,9% en 2013 et -1,5% en 2014). En 2015, en effet, les ventes ont progressé de 2,4% sur l’ensemble de l’exercice pour atteindre les 9,34 milliards d’euros TTC (+220 millions d’euros en valeur). Selon l'IPEA toutefois, le marché reste encore fragile : « cette progression est encore loin de compenser les plus de 700 millions d’euros perdus sur la période 2012-2014. A surface constante, on peut estimer l’évolution du marché à +1% en 2015. » Et pour 2016 ? Les chiffres poursuivent à la hausse, ce qui est plutôt encourageant pour la suite bien sûr ! D'autant que ces dernières années, les opportunités pour les enseignes à la personnalité bien marquée se sont multipliées. En effet, comme le souligne l'IPEA, les circuits de l’équipement du foyer et du jeune habitat se confondent de plus en plus. « Les enseignes de l’équipement du foyer, qui historiquement proposaient une offre de meubles plus « classique » et des produits blancs et bruns, et celles du jeune habitat, qui misaient sur des meubles plus modernes avec un grand choix de produits de décoration, voient leurs offres progressivement se rapprocher. » Ce rapprochement signe en quelque sorte une tendance vers l'uniformisation des offres. « Les offres de meubles en matière de design sont de plus en plus similaires et encore plus aux yeux du consommateur qui peine à faire la différence entre les deux circuits. »

2015-2019 : une reprise tranquille de la croissance

Après plusieurs années de déroute, donc, le marché du meuble a connu une belle reprise, pendant 3 ans, de 2015 à 2018. Malheureusement, en 2018, le secteur connaît de nouveau un important recul, avec un chiffre d’affaires en baisse de 2,7% en valeur, selon le magazine spécialisé LSA Conso. Toutefois, en 2019, le secteur repart franchement à la hausse. Ainsi, par exemple, sur le seul bimestre avril-mai, le marché du meuble a explosé à presque +10% ! Le cumul annuel sur les 5 premiers mois atterrit ainsi à +4,8% et laisse présager une belle année 2019, similaire à ce qu’a pu être 2007, la dernière meilleure année pour le secteur.

>> Lire aussi : Les perspectives du marché meubles et décoration

Quelles alternatives à Ikéa en franchise ?

Conforama, But, Monsieur Meuble, Alinéa, Habitat, Mobilier de France, Story, Meublena, Roche Bobois, Crozatier, Maison du Monde, Camif, BoConcept, Captain Oliver, Gautier, Ambiance & Styles, Hémisphère Sud... les enseignes de meubles généralistes sont légion en France. Et tout cela bien évidemment sans compter les enseignes spécialistes comme les cuisinistes Arthur Bonnet, Aviva Cuisines, Cuisine Plus, Cuisinella, Cuisines Raison, Cuisines Schmidt, Envia, Inova Cuisine, Ixina, Mobalpa, Perene, Socoo'c ou les spécialistes literie que sont Litrimarché ou Réponse Lit.

Vers quelles enseignes faut-il se diriger ? Assurément vers celles qui développent une identité forte ! Pourquoi ? Tout simplement parce que l'uniformisation des styles de ces dernières années affadit les propositions. Et mises à part les offres spécifiques des spécialistes, les magasins d'ameublement et de décoration ont tendance à tous proposer plus ou moins les mêmes choses. Dans ce contexte, plusieurs enseignes se démarquent nettement de la concurrence par leurs concepts originaux.

>> Lire aussi : Les franchises qui recrutent dans le secteur de la décoration-meubles

BoConcept

L'enseigne Danoise BoConcept créée en 1952, se développe uniquement en franchise depuis 1993. Si son style scandinave contemporain alliant design de qualité et fonctionnalité n'est pas sans rappeler l'esprit Ikéa, BoConcept se démarque toutefois du géant suédois en proposant à la vente des produits customisables. En outre, l’enseigne danoise mise pour son catalogue sur du mobilier dont les lignes élégantes et racées évoquent le design des années 50 et sont mis en scène dans des intérieurs chaleureux, contemporains et chics. D’ailleurs, contrairement à Ikea qui dispose de ses propres designers, invités à concevoir des créations en accord avec la ligne esthétique de l’enseigne, BoConcept collabore avec de nombreux designers célèbres, tels que Karim Rashid, Morten Georgsen ou encore Henrick Petersen. En 2015, le réseau a enregistré un chiffre record de ses ventes à l'international et plus particulièrement en France (+22% de CA en 2015). Ces excellents résultats démontrent clairement la pertinence du concept et encourage le réseau à poursuivre son développement en France. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 125.000€ (droit d'entrée 25.000€, investissement global +/- 1000€/m²). Les implantations recherchées par le réseau sont typiquement des surfaces de 400 à 600m² en centre-ville ou dans une ZAC dynamique. Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne autour de 1,6 million d'euros HT. Disposant de 35 magasins en France, BoConcept ambitionne d’en ouvrir 30 autres d’ici 5 ans.

Captain Oliver

Créée en 1996 et rachetée en 2003 par le Groupe Gram pour être lancée en concession en 2004, Captain Oliver est une enseigne originale à bien des points de vue. Elle propose en effet des meubles et des produits de décoration venant du monde entier. Ses univers mis en scène en magasins font une large place au voyage, au confort et à l’exotisme. Et pour guider les consommateurs dans leurs choix de produits et les aider à concevoir l’intérieur qui leur ressemble, l’enseigne développe, à la manière des enseignes de prêt-à-porter, des carnets d’inspirations mettant en scène ses produits, meubles et objets de décoration, dans une grande variété d’ambiances et de situation. Chaque adhérent pioche dans les références proposées par le groupe pour mieux répondre à la demande locale sans multiplier les risques. Pour ouvrir un Captain Oliver, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 100.000€ (droit d'entrée 9500€, investissement global 210.000€). Le magasin type s'étend sur 600 à 900m², divisés en plusieurs espaces d'exposition. La CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 750.000€.

Gautier

Créateur et fabricant en Vendée depuis 1958, Gautier se développe en franchise depuis 2005 et compte actuellement une centaine d'implantations dans le monde (650 partenaires de distribution). Spécialiste du meuble contemporain haut de gamme, Gautier bénéficie d'une notoriété d'enseigne qui va bien au-delà de nos frontières. Indépendant et fier de l'être, le groupe familial Gautier capitalise sur sa fabrication exclusivement française pour faire la différence. Chez Gautier, les clients retrouvent les univers chambres d'enfants (le produit historique phare de l'enseigne), chambres pour adultes, salons, séjours, salles à manger, bureau. Et sur le marché du meuble, le fabricant Gautier se démarque par sa croissance insolente. Car, même lorsque le marché était morose (voir plus haut), Gautier au contraire poursuivait son développement et sa montée en puissance. Ainsi, l’enseigne, qui réalise 25% de son chiffre d’affaires à l’étranger, est passée de 105 millions d’euros de CA en 2017 à 120 millions d’euros en 2018. Et pour cause : entreprise citoyenne et investie pour le développement durable, le fabricant français investit régulièrement dans son outil de production et innove en permanence pour développer un catalogue de produits haut-de-gamme, accessibles, respectueux de l’environnement et en accord avec les besoins de sa clientèle (on pense notamment à ses meubles gains de place, spécialité de l’enseigne). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 100.000€ (droit d'entrée 20.000€, investissement global de 200.000€).

Hémisphère Sud et Hémisphère City

Originaire de l'ouest de la France, le réseau Hémisphère Sud a été créé en 1998 et lancé en concession la même année. En 2014, l'enseigne a rejoint le giron du groupe Gram, centrale d’achats et de référencement de 300 commerçants indépendants. Son concept a alors été redéfini et se présente aux candidats aujourd'hui sous la forme de points de vente dédiés à la décoration. Le shopping chez Hémisphère Sud s'articule autour de l'achat coup de cœur. Les univers présentés sont divers : charme, design, arty... pour mieux répondre aux envies de la clientèle. Pour rejoindre ce réseau fort d'une quinzaine de points de vente, les candidats ont le choix entre deux formats de magasins de déco et d’ameublement : Hémisphère Sud et Hémisphère City.

Pour le format Hémisphère Sud, format initial de l’enseigne, implanté en zone d’activité, en périphérie des agglomérations, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 100.000€ (droit d'entrée 12.500€, investissement global 249.000€). La surface moyenne des établissements sous enseigne Hémisphère Sud oscille autour des 500m². Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 750.000€.

L’autre option est le format Hémisphère City, déclinaison sur une plus petite surface, à partir de 150 m², implantée en centre-ville. Pour cette option, le candidat doit disposer d’un apport de seulement 40 000€ et peut espérer réaliser un CA moyen de 260 000€ dès la 2ème année.

Ambiance & Styles

Leader français du marché des arts de la table et ustensiles de cuisine moyen haut de gamme avec près de 100 magasins, Ambiance & Styles est un réseau coopératif à la personnalité bien trempée. A la fois atelier de démonstration et lieu de vente, chaque magasin sous enseigne Ambiance & Style conjugue cuisine avec plaisir et décoration. Implantés en centre-ville, en centre commercial ou en retail park, les magasins proposent sur 250 à 450m² un assortiment de produits décoratifs et pratiques, à s'offrir ou pour offrir. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 100.000€ (droit d'entrée 0€, investissement global de 350 à 400.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 700.000€.

Bois et Chiffons

« Faire de sa maison la plus belle destination », voilà le slogan de cette enseigne d’ameublement et de décoration pas comme les autres qui a vu le jour en 1997. Comptant aujourd’hui 5 magasins en France et bientôt une quinzaine de magasins partout dans le monde, l’enseigne Bois & Chiffons se distingue avec une offre atypique, aux styles très marqués et classés selon 4 grandes ambiances. New York qui mise sur le bois vieilli, le cuir, un style un peu loft industriel particulièrement cosy. Lisboa avec son ambiance chaleureuse grâce au bois verni et son style colonial. Lineo qui marie bois brut et acier dans des meubles aux lignes modernes et épurées pour une ambiance architecturale très design. Stainless, enfin, qui fait la part belle à l’acier inoxydable, généralement associé à un bois verni chaleureux, pour conjuguer tradition et modernité dans une ambiance confortable. Des produits inédits, un logiciel dédié, des taux de marge brute en moyenne de 57%, des chiffres d’affaires moyen de 1,5 million d’euros : l’enseigne Bois&Chiffons présente de nombreux atouts pour les candidats à la franchise souhaitant ouvrir un magasin de meubles et décoration. A noter : un apport personnel de 150 000€ est nécessaire afin de couvrir les droits d’entrée et de réaliser un investissement total moyen de 350 000€, incluant le stock de départ. Le contrat de distribution est une concession d’une durée de 5 ans.

Muy Mucho

Fondée en 1990, l’enseigne catalane est née à Barcelone et ses collections témoignent de cet ancrage méditerranéen très marqué. De fait, Muy Mucho se démarque par des collections élégantes, raffinées et au style typé, véritables invitations au voyage, à la détente, au farniente et à la qualité de vie. Dans le catalogue Muy Mucho, les matières naturelles telles que le bois, le lin le coton sont mises à l’honneur dans des teintes fraîches et réconfortantes, permettant aux clients de l’enseigne de créer des intérieurs cosy, accueillants et différenciants, loin des standards de la décoration imposés par des enseignes telles qu’Ikea justement. Finalement, la franchise Muy Mucho apparaît presque comme le pendant méridional du géant nordique qui a imposé son style dans le monde entier. Muy Mucho, c’est l’enseigne de celles et ceux qui veulent des intérieurs différents et élégants. L’enseigne, qui accorde une telle importance à la qualité de son merchandising qu’elle prend elle-même en charge l’aménagement des magasins franchisés, compte 120 points de vente dans le monde, dont plus d’une vingtaine en France en 2019. Soutant poursuivre son développement dans l’Hexagone (où elle prévoit déjà l’ouverture d’une trentaine de points de vente), l’enseigne catalane attend des candidats à la franchise qu’ils disposent d’un apport personnel de 70 000e pour réaliser un investissement initial moyen de 200 000€, comprenant les 15 000€ de droits d’entrée.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Mots-clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 2,5/5 - 3 avis

ces franchises recrutent actuellement

3 commentaires

  • 28/02/2017 12:05:43 - lucie quertinier

    A quand Ikea sur l'île de la Réunion? Un bruit court qu'un propriétaire d'une enseigne de déco aurait acheté la franchise pour éviter l'implantation de la marque sur l'île?! Ca manque cruellement, ici, choix peu diversifiés et souvent chers.
  • 01/12/2016 16:59:51 - Imen HAMMAMI KCHAOU

    je souhaite acquérir une franchise ikea a Sfax en Tunisie
  • 30/09/2016 16:14:42 - Brigitte Fulleda fulleda.brigitte@aliceadsl.fr

    Nous manquons cruellement dans l'Aude de magasin d'ameublement et décoration. Succès assuré Les moyens financiers suivront inévitablement

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !