logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Comment devenir franchiseur ? Les grandes étapes à suivre

Comment devenir franchiseur ? Voici une vision complète des étapes à ne pas sauter.

Publié le

Devenir franchiséPour créer une franchise au niveau national, il ne suffit pas uniquement d’un bon concept et de licences. Il faut aussi se doter des outils de gestion adaptés, et respecter un certain formalisme. Un simple concept qui « marche » n’est pas toujours viable en franchise. Comment devenir franchiseur ? Voici une vision complète des étapes à ne pas sauter.

Le succès d’une franchise repose d’abord sur la force de son concept

Pour devenir franchiseur, une société doit disposer de fondations solides. Avant même d’étudier les arcanes de l’entretien d’un réseau, vous devez donner envie aux entrepreneurs d’en faire partie. Votre concept sera votre atout majeur en la matière. Chaque franchise est à l’image de son créateur : issue d’une étude prudente des marchés les plus larges, novatrice, inscrite dans une démarche de qualité… Quelle que soit votre vision, elle doit avoir fait ses preuves sur le terrain et présenter un potentiel national crédible. Un magasin spécialisé dans la vente de souvenirs locaux aura ainsi peu de chances d’intéresser des franchisés, à moins d’élargir sa gamme de produits.

Il faut que votre activité fonctionne et que vous disposiez d’au moins deux bilans consécutifs positifs pour votre unité pilote. Cette expérience permet de tester le concept, mais aussi de comprendre les ingrédients de votre recette à succès. Vous devez essuyer vous-même les plâtres et savoir pourquoi votre idée fonctionne afin de pouvoir répliquer son succès.

Le franchiseur doit pouvoir transmettre son savoir-faire

Devenir franchiseur, cela signifie également s’engager à enseigner et transmettre vos méthodes. Vous ne pouvez pas simplement louer votre marque si vous souhaitez créer un réseau de franchise. Vous devez disposer d’un savoir-faire secret et substantiel pour le transmettre aux entrepreneurs qui s’engageront à leur tour à l’appliquer. Les franchiseurs doivent écrire des manuels pour permettre à leurs franchisés de démarrer. Avant de signer votre premier contrat, vous aurez donc besoin :

  • D’avoir une vision claire et écrite du fonctionnement de votre activité ;
  • De réaliser une protection de vos méthodes et vos marques par des brevets et licences ;
  • De baliser un parcours de formation, en mettant en place un véritable processus d’apprentissage destiné aux futurs franchisés à qui vous allez transmettre les informations capitales.

Il est à noter que tous ces préparatifs auront un coût non négligeable. Du temps, et de l’argent. Comptez au moins 70.000 euros rien que pour vous lancer. Un investissement qui devra être préparé soigneusement avec vos partenaires et conseillers, car vous devrez avancer des frais pour rémunérer ces spécialistes qui vous accompagnent, financer vos outils de communication et initier le processus de recrutement des franchisés.

Une franchise opérationnelle a besoin d’entretenir son réseau de franchisés

Une fois que vous aurez mis à plat votre concept et que vous aurez chiffré vos investissements et objectifs, vous pourrez commencer à les présenter à de futurs franchisés. Là encore, il ne suffira pas de posséder un concept fort et de l’exposer avec conviction. Vous devrez mettre en place le fonctionnement pratique de votre futur réseau et le décrire au travers du document d’information précontractuelle (DIP). Celui-ci est strictement encadré par la loi Doubin et abordera les thèmes suivants :

  • Historique de votre entreprise et parcours de son ou ses dirigeants
  • Identité de votre entreprise et propriété de sa marque
  • Comptes annuels de vos deux derniers exercices
  • Présentation du marché des produits et services faisant l’objet de la franchise, perspectives de développement
  • Liste des franchisés en activité et de ceux qui ont quitté le réseau dans les douze derniers mois
  • Conditions du contrat (durée, renouvellement, résiliation, exclusivités)
  • Conditions financières (redevance, droit d’entrée, dépenses et investissements nécessaires au lancement de l’exploitation)
  • Nature et montant des dépenses et investissements que le franchisé devra engager pour lancer son exploitation

La rédaction du DIP sera suivie de celle du contrat de franchise en lui-même. Il vous appartiendra de faire respecter les termes mentionnés sur ces deux documents. Au-delà de vos obligations juridiques, la santé de votre réseau et votre succès en tant que franchiseur reposeront eux aussi sur vos outils de communication. En effet, les franchisés doivent rester indépendants dans leur gestion et votre action sera limitée à ces opérations de suivi et de contrôle. Soignez donc toutes les étapes, et notamment le volet « recrutement », capital pour la vie du réseau. Les premiers recrutements peuvent vous permettre de dynamiser votre activité, ou plomber votre projet, si vous n’arrivez pas à trouver les perles rares.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,2/5 - 16 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top