logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Interview de Frédéric Bourelly, fondateur de Net Acheteur

Une interview réalisée par notre partenaire Info-Mandataire.com

Publié le

Plusieurs approches existent dans l'immobilier, celle des chasseurs provoque souvent des interrogations, tant du côté des clients que de celui des candidats à l'intégration d'un réseau. Nous vous proposons donc, avec notre partenaire Info-Mandataire.com, l'interview de Frédéric Bourelly, le fondateur de Net Acheteur, un réseau des chasseurs immobiliers.

Frédéric Bourelly, fondateur Net AcheteurInfo-Mandataire.com : Monsieur Bourelly, vous êtes le fondateur de Net Acheteur, pouvez-vous nous présenter votre réseau ?

Net Acheteur est un réseau national de mandataires chasseurs immobiliers, implantés à Paris et dans les grandes villes de province. Comme vous l’avez remarqué, nous des sommes des chasseurs immobiliers « connectés ». Pourquoi ? Car nous sommes nativement digitaux et avons intégré au maximum internet et la relation en ligne avec les clients pour permettre à nos acheteurs de gagner beaucoup de temps et à nos chasseurs immobiliers d’être très productifs dans leur recherche de biens.

Par ailleurs, nous sommes à 100% dédiés aux acheteurs et travaillons uniquement sur mandat de recherche. Nous ne sommes rémunérés que par lui. Notre objectif est de trouver pour lui, à l’intérieur d’un budget bien défini, le meilleur bien au meilleur prix.

Info-Mandataire.com : C'est un positionnement acheteur, c'est ce que l'on appelle "Chasseur immobilier", vous pouvez nous préciser votre approche ?

Oui, Les services de transactions immobilières sont aujourd’hui exclusivement tournés vers les vendeurs. Un négociateur classique passe les 2/3 de son temps à rentrer des mandats (pige, boitage, visites, etc.) et pourtant c’est l’acheteur qui paye. Cet acheteur doit faire face à une multitude de sites, de biens et d’interlocuteurs. Or il est comme vous et moi, il manque de temps.

Les services doivent aujourd’hui se spécialiser et afficher clairement leur positionnement : ils doivent être soit coté vendeurs soit coté acheteurs, nous sommes du côté de l’acheteur. Et puis, dans tous les métiers autres que l’immobilier, les services aux acheteurs sont totalement distincts des services aux vendeurs. La transaction ne peut pas y échapper, les acheteurs ayant besoin d’être accompagnés dans leur recherche, surtout ceux qui manquent de temps, qui sont éloignés, ou qui ont tout simplement besoin de conseils.

Info-Mandataire.com : N'est-ce pas concurrentiel avec les agences immobilières ou réseaux de mandataires ?

Absolument pas, bien au contraire !

Nous les mettons en relation avec des acheteurs très qualifiés qui savent ce qu’ils veulent, sont finançables et ne veulent pas perdre de temps. Le client idéal en quelque sorte.

Ensuite, nous ne partageons pas les honoraires, c’est l’acheteur qui nous rémunère pour le service rendu.

Et enfin, certains agents immobiliers l’ont tellement bien compris qu’ils sont prescripteurs d’acheteurs auprès de nous quand ils n’ont pas le bien demandé par le client. Plutôt que de le perdre, ils nous mettent en relation pour proposer notre service, ils apportent un bon conseil au client qui s’en souviendra, et nous leur reversons 20% de nos honoraires. Tout le monde est gagnant. D’ailleurs, à ce titre, nous sommes ouverts à la mise en place de partenariat avec des réseaux nationaux immobiliers, dans les 2 sens.

Info-Mandataire.com : Pour les candidats qui nous lisent, quel est l'avantage de travailler les acheteurs ?

C’est d’abord et avant tout un métier extrêmement satisfaisant, basé sur un service très qualitatif, fondé sur l’écoute et le respect des besoins exprimés. La dimension conseil est très développée et nous sommes très proches de nos clients car leur projet s’étend sur plusieurs mois. Une relation forte se crée entre le chasseur immobilier et son client, il lui permet réellement de trouver le meilleur bien, au meilleur prix. Nos clients nous en sont très reconnaissants.

Info-Mandataire.com : Quels outils et accompagnement proposez-vous aux Chasseurs qui vous rejoignent ?

Tout d’abord une formation initiale gratuite de 4 jours, au siège, où nous abordons tous les aspects du métier ainsi que nos méthodes de vente et de conseil. Nous misons sur la confiance et la réciprocité.

Nous ne prenons aucun frais de package et fournissons gratuitement, outre la formation :

  • Des outils logiciels très performants pour la recherche de biens et le suivi des clients.
  • Un coaching appuyé sur le terrain et en ligne pendant la première année (cartes de visites, plaquettes fournies)

Et puis nous reversons entre 50 et 70% de notre CA à nos chasseurs immobiliers indépendants, selon qui est à l’origine du contact au départ.

C’est un schéma gagnant – gagnant et un métier d’avenir, c’est certain.

Info-Mandataire.com : Quels sont vos objectifs pour 2016 ?

Poursuivre le développement du réseau, tout d’abord à Paris, qui représente un gros potentiel. Nous devons y implanter cette année une structure avec un manager et des bureaux. Mais aussi dans toutes les grandes agglomérations.

Nous mettons en place des partenariats nationaux avec des métiers connexes comme le financement (notamment avec CAFPI récemment), les travaux (avec MH Déco), mais aussi avec des réseaux immobiliers pour développer des synergies entre services vendeurs et services acheteurs.

Nous allons développer un centre de formation à distance, un MOOC, qui permettra à nos chasseurs immobiliers de monter très vite en compétences pour être opérationnel à 100% en quelques semaines seulement.

Et puis, vous savez, en France, les transactions immobilières réalisées à ce jour avec un chasseur immobilier représentent seulement 0,15 % du marché, aux États Unis, c’est 30%, c’est-à-dire 200 fois plus. Le potentiel de ce marché est donc immense et ceci va créer, dans les années à venir, de nombreuses vocations !

Info-Mandataire.com

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter
1 commentaire
19/04/2016 10:12:01
-
eve Catherine
votre activite m onteresse dans le cadre de ma recherche immoboliere une petite surface sur nice/ ou sur paris cdt

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top