logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Objets connectés : Un eldorado qui se cherche encore

IoT ou pas Iot, telle est la question

Publié le

Si les objets connectés ont (déjà) le vent en poupe chez les Français, à bien y regarder, le marché reste encore limité faute de véritable connaissance des besoins et des attentes des consommateurs.

Objets connectésPrésentés comme la révolution du moment, les objets connectés aussi appelés l'Internet des Objets (IoT – Internet of Things) ont pourtant du mal à percer en France. Pourquoi ? Tout simplement parce que le quidam, même s'il pressent que cette technologie est intéressante en soi, ne sait pas bien pour l'instant à quoi elle pourrait bien lui servir ! Ce paradoxe est notamment pointé par une récente étude réalisée par OpinionWay pour le salon parisien DISTREE#Connectdays intitulée « Objets connectés : fabricants et distributeurs sont-ils bien en phase avec les attentes des consommateurs français ? ». L'autre paradoxe tient au décalage entre les réponses apportées par les consommateurs et celles apportées par les distributeurs et les fabricants... Ainsi, pour son étude, OpinionWay a interrogé d'un côté 1002 Français et de l'autre, 69 distributeurs et 54 fabricants d’objets connectés. Et les réponses des uns et des autres sont assez étonnantes ! En effet, du côté des consommateurs, 44% des interrogés affirment connaître les objets connectés tandis que les pros du marché pensent que 80% des Français ne connaissent pas du tout ces produits innovants.

IoT : Qui connaît quoi ?

Selon l'étude, la connaissance des Français pour les objets connectés est nourrie par l'utilisation. Ainsi, sur 8% des Français qui déclarent très bien connaître les objets connectés, 71% en possèdent au moins un ! Et les autres ? Ils devinent plus qu'ils ne savent ce qu'est un objet connecté. Cette méconnaissance est d'autant plus curieuse que 35% de l’ensemble des Français interrogés possèdent au moins un objet connecté ! Quels sont ces objets ? Essentiellement des télévisions connectées (22%), suivies par les alarmes et caméras connectées (10%), les montres connectées (6%) et les bracelets connectés (5%). La diversité des objets connectés explique sans doute pourquoi la notion reste floue. De toutes évidences, mises à part la « connexion », il n'existe pas vraiment d'usages communs entre une télévision, et un bracelet ! Et le flou persiste lorsqu'OpinionWay aborde l'avenir des objets connectés... En effet, quand les Français sont interrogés sur les secteurs où l'on doit développer les objets connectés, ils répondent massivement sur quelques items bien bordés : la santé à 64%, la sécurité à 53% et l'énergie et la domotique à 51%. Là encore, les réponses sont assez curieuses puisqu'en effet, si les Français estiment que les trackers d’activité pour les sportifs (montres et bracelets) sont les objets connectés les plus évidents à utiliser, peu en possèdent déjà. Le même décalage est à noter du côté des distributeurs et fabricants. Les premiers pensent en effet à 83% que la santé est le secteur où les attentes sont les plus nombreuses, la sécurité arrive en second à 81% suivie par l'énergie/domotique (72%). Chez les fabricants, le plus fort pourcentage d'attente est récolté par l'énergie/domotique (87%), suivi par la santé (85%) et la sécurité (80%). Mis en parallèle, les chiffres des trois catégories d'interviewés présentent de grands écarts, ce qui ajoute au paradoxe des réponses.

Quel avenir pour les objets connectés ?

Selon les Français, l'avenir des objets connectés est vécu comme une continuité. 49% des sondés pensent ainsi que ces objets vont se développer mais sans tout bouleverser, 35% pensent à l'inverse que c'est une révolution, comme internet il y a quelques années, et 15% pensent que c'est une mode qui passera. Pour s'offrir un avenir radieux, deux principaux freins devront toutefois être levés : le prix et la sécurité. Dans le détail, 45% des Français interrogés attestent ne pas vouloir acheter d'objets connectés à cause de leur prix trop élevé pour l’usage qu’ils en ont. D'autre part, 33% des sondés ont peur d’une mauvaise gestion des données collectées, et 28% craignent à la dépendance de ce genre d'outil.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top