logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Regain d'optimisme chez les professionnels de l'immobilier

Selon le baromètre Crédit Foncier CSA

Publié le

La 3e édition du baromètre sur le moral des professionnels de l'immobilier publiée le 21 septembre dernier par Crédit Foncier / CSA est formel : les pros de l'immo renouent avec l'optimisme !

moral immobilier   Tous les 4 mois, depuis début janvier 2015, le Crédit Foncier associé à l'institut de sondage CSA sonde les professionnels de l'immobilier pour en savoir plus sur leur perception du marché. Le dernier coup de sonde administré auprès d'un échantillon représentatif de 400 professionnels fin août / début septembre fait état d'un net regain d'optimisme.

 

 

Une nette amélioration passée

Pour les 4 mois précédents, 70% des sondés déclarent avoir atteints globalement l'objectif commercial fixé (40% les ont atteint, 14% les ont même dépassé, et 16% les ont presque atteint). Sur la même période, 36% des sondés perçoivent une amélioration du marché (3% forte amélioration), 38% relèvent une certaine stabilité, tandis que 18% estiment que le marché s'est légèrement dégradé (7% fortement dégradé). Le regain d'optimisme face à l'amélioration ressentie du marché est plus sensible en province qu'en Ile de France. En effet, quand 27% des sondés en Ile de France estiment que l'amélioration est à l'ordre du jour pour les 4 derniers mois, la proportion grimpe à 43% dans le Nord-Est, 42% dans le Sud Ouest, 40% dans le Nord Ouest et 31% dans le Sud Est. En Ile de France, 11% des sondés estiment que la situation s'est fortement détériorée. Cette amélioration palpable du moral des professionnels est principalement portée par le ressenti des clients. Ainsi, au cours des 4 derniers mois, les professionnels perçoivent leurs clients partagés entre l'optimiste (37% dont 27% de confiants et 10% d'impatients) et l'attentisme (36%). 23% seulement des clients sont ressentis pessimistes (12% inquiets, 11% sceptiques).


Un moral au beau fixe

Pour les 12 prochains mois, le moral des professionnels quant à l'avenir du marché est majoritairement optimiste. A la fin de l'été, 63% se déclarent ainsi optimistes (contre 59% en mai, et 35% en janvier. Logiquement, la courbe des pessimistes s'inverse passant de 64% en janvier, à 40% en mai et 34% en septembre. Les professionnels les plus optimistes sont basés dans le Nord Ouest et le Sud Est (65%), suivis par le Sud Ouest et le Nord Est (62%). L'Ile de France quant à elle n'est pas loin derrière avec 60% d'optimistes. Et tous les métiers de la profession ont peu ou proue le même ressenti enthousiasme avec toutefois des fluctuations selon les métiers. Ainsi, les plus optimistes se trouvent dans les rangs des gestionnaires de patrimoine et les réseaux de défiscalisation (68%), suivis de près par les constructeurs de maisons individuelles (67%). Les lotisseurs promoteurs sont un ton en-dessous (60% d'optimistes).

Les agents immobiliers et les commercialisateurs ferment la marche avec 59% d'optimistes. Les deux principales raisons évoquées pour justifier d'optimisme sont l'évolution des taux d'intérêt à 65% et l'évolution des prix de l'immobilier (54%). En face, deux principales raisons de pessimisme sont évoquées : le contexte économique (90%) et l'évolution du pouvoir d'achat des ménages (77%).


Une anticipation plutôt optimiste

Du côté des prix, 15% des professionnels de l’immobilier envisagent une hausse des prix dans le neuf au cours des 12 prochains mois, 64% pensent que les prix resteront stables et 15% anticipent une baisse. Toujours dans le neuf, 28% des professionnels de l’immobilier envisagent une augmentation des transactions immobilières dans le neuf au cours des 12 prochains mois. 47% pensent que le nombre de transactions restera stable et 15% qu'une baisse est à prévoir.

Dans l'ancien, la quasi majorité des professionnels (48%) pensent que les prix resteront stables. 36% anticipent une baisse, et 6% une hausse. En nombre de transactions dans l'ancien, aussi la stabilité arrive largement en tête des anticipations (54%), suivie par 19% d'anticipation à la hausse et 14% à la baisse.

 

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top