logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Franchiseurs : comment élaborer un compte de résultat prévisionnel ?

Franchiseurs, comment effectuer un compte de résultat prévisionnel ?

Publié le

Entreprendre, c’est prévoir. La clé de la réussite du bon développement d’une entreprise passe par l’élaboration, avant même le démarrage, d’un budget prévisionnel cohérent. Établir ses comptes prévisionnels, et ainsi chiffrer l’ensemble des dépenses et des recettes futures, cela permet d’avoir une bonne vision de son projet et de s’assurer de sa viabilité. Que doit contenir un prévisionnel ? Et au fait, à qui revient l’élaboration de ce compte de résultat prévisionnel ? Aux franchiseurs ou aux franchisés ?

Le compte de résultat prévisionnel est un outil pour le franchisé

Tout bon business plan comporte des comptes prévisionnels. En effet, outre une description précise de l’activité que vous souhaitez lancer, et un détail du concept, l’aspect financier (recettes et dépenses) est indispensable. Indispensable pour solliciter un financement auprès d’une banque et séduire d’autres partenaires pour vous accompagner dans votre projet. Le compte de résultat prévisionnel se révèle aussi vite indispensable pour bien piloter votre franchise nouvellement créée, et ainsi maintenir un cap.

Les éléments qui composent un compte prévisionnel :

  1. Le compte de résultat prévisionnel : cette première partie est une projection des résultats espérés pour le franchisé, c’est-à-dire un chiffre d’affaires estimé mais aussi des charges « prévues », de manière aussi fine que possible ;

  2. Le plan de financement : ce plan est là pour déterminer le besoin en fonds de roulement nécessaire au lancement de l’activité, ainsi que les investissements qui devront être réalisés pour que le point de vente ouvre ;

  3. Le bilan prévisionnel : il s’agit d’un bilan par anticipation, qui détaille donc les actifs et passifs, mais aussi l’endettement, afin de déterminer une performance à atteindre.

  4. Le budget de trésorerie : cet ultime élément du compte prévisionnel permet d’estimer les montants qui seront en caisse (ou au contraire qui manqueront) et ainsi d’anticiper les variations financières.

Tous ces documents doivent être édités avec un souci permanent de coller à la réalité. Un bon compte prévisionnel se doit d’être réaliste. Le rapport entre le chiffre d’affaires escompté et les charges doit être cohérent. Les salaires, les loyers ou encore les dépenses doivent être intégrés en s’appuyant sur des données sectorielles de référence, et des informations communiquées par le franchiseur. De plus, en fonction de la nature de la franchise lancée, les prévisions seront différentes : lancer une franchise dans une nouvelle ville en partant d’une feuille blanche mettra plus de temps qu’une reprise de franchise déjà implantée par un nouveau franchisé…

Franchiseur et franchisé : à chacun son rôle pour établir un compte de résultat prévisionnel

Allons droit au but : les obligations qui incombent aux franchiseurs sont très encadrées, notamment, via la loi Doubin. Toutefois, celle-ci ne précise aucune obligation pour le franchiseur de fournir des comptes prévisionnels à leurs futurs franchisés. Le franchiseur est là pour accompagner le franchisé dans son entreprise, lui apporter son soutien, mais il peut se contenter de faire suivre une simple étude de marché, avec une liste des coûts liés à la création de la franchise. Fort heureusement, dans de nombreux cas, les franchiseurs ne se limitent pas à ce minimum d’information, et vont plus loin. Après tout, il en va aussi de leur succès ! C’est en accompagnant le franchisé pour qu’il puisse construire un prévisionnel solide que le réseau se développera. Selon les franchises, vous pouvez donc disposer d’un compte d’exploitation et d’un plan de trésorerie déjà avancés. Le franchiseur peut vous fournir le taux de marge par catégories de produits, des indications de chiffre d’affaires moyen selon la surface du point de vente, ou encore d’autres ratios comme le nombre de salariés moyens selon la surface et le chiffre d’affaires, ou encore la valeur du stock selon les saisonnalités.

En étant franchisé, vous devez exiger certaines informations de la part de votre franchiseur, mais ne pas attendre qu’il vous transmette toutes les données, et que celles-ci soient d’une précision parfaite. Le compte prévisionnel est unique pour chaque franchisé, tant le nombre de paramètres à intégrer est nombreux. Voilà pourquoi on peut affirmer que le franchisé lui aussi à des obligations, et doit tout faire pour bâtir son compte de résultat prévisionnel de la manière la plus précise possible, en allant grappiller de son côté des données pertinentes. C’est une manière de montrer son implication et son envie de bâtir un projet viable. Pour éviter les mauvaises surprises, il est recommandé de s’entourer de professionnels, et notamment d’un expert-comptable, qui saura vous accompagner pour construire tous vos documents prévisionnels.


Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top